Apprentissage en chute libre en mars

Même si les chiffres du nombre de contrats signés en cette période sont relativement faibles dans un dispositif très majoritairement construit sur le rythme de l’année scolaire, ils n’en traduisent pas moins une tendance

Surtout quand l’évolution est forte, comme c’est le cas pour le mois de mars où le nombre de contrats d’apprentissage, tel qu’il apparait dans les tableaux de la DARES, baisse de 44.7%, ce qui conduit la baisse pour le premier trimestre à 29.4%. Cela signifie 13 205 contrats de moins que l’an passé, ce qui va être difficile à rattraper

 

Be Sociable, Share!

Tags:

6 Responses to “Apprentissage en chute libre en mars”

  1. rbeaune Says:

    Il manque dans l’analyse de la Dares une notion de date (quand a commencé le contrat?) et une notion de continuité (le contrat enregistré est-il un nouveau contrat ou un contrat qui fait suite à une rupture et donc ne crée pas de nouveau contrat ?).
    l’analyse « brute » de l’apprentissage à partir des contrats n’est pas efficiente. Un exemple que je reprends souvent : 100 jeunes signent un contrat et le rompent… Pour les statisticiens, l’apprentissage se développe très fortement alors que la réalité est complètement différente…

  2. rbeaune Says:

    clic trop vite = le rompent et en ressignent un nouveau.

  3. Histoires d'universités » Blog Archive » Davantage de bacs pros dans le SUP ? Says:

    […] recrutements ou ses emplois, il réduit aussi les contrats d’apprentissage. Michel Abhervé : apprentissage en chute libre en mars 2013. Exit la solution du développement de l’alternance […]

  4. Michel Abhervé » Blog Archive » Elargir le contrat de génération au secteur marchand ? C'est ce qui est prévu depuis le départ Says:

    […] C’est en particulier le cas pour ce qui concerne par un programme dans lequel le volet formation est très présent et dont l’exigence a été renforcée par les parlementaires, qui pourrait concurencer la formation en alternance, et l’apprentissage en particulier. Celui-ci étant très peu développé dans le secteur public et le secteur associatif (il pourrait l’être, mais c’est un autre débat : voir Le développement de l’apprentissage passe par le secteur public et l’économie sociale, Apprentissage dans le secteur public : il ne suffit pas de constater la faible utilisation et Le ministre veut développer l’apprentissage dans l’économie sociale), les emplois d’avenir y sont mis en place de façon complémentaire, alors que dans de nombreux secteurs du privé, le risque de concurrence est bien réel, dans un contexte où l’apprentissage peine, ce qui ne peut étonner vu le contexte économique (voir Apprentissage en chute libre en mars) […]

  5. Michel Abhervé Says:

    Une question écrite sur ce sujet d’Arlette Groskott, députée UMP du Haut-Rhin

    « Mme Arlette Grosskost interroge M. le ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social concernant la baisse spectaculaire de – 43,66 % des signatures de contrats d’apprentissage, sur les trois premiers mois de l’année par rapport aux trois premiers mois de 2012. Alors que le chômage des jeunes dépasse les 25 %, les contrats d’apprentissage constituent un premier pas dans l’emploi et dans la formation, qui se concrétise dans la majorité des cas par une insertion stable dans le monde professionnelle. De plus, l’insertion des apprentis résiste mieux au retournement de conjoncture. L’apprentissage représente un dispositif efficace pour lutter contre le chômage des jeunes. C’est pourquoi elle s’inquiète de la baisse des signatures de contrats d’apprentissage et lui demande quelles mesures il entend prendre pour les jeunes et les entreprises afin de favoriser ce type de contrats. »

    sur http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-26789QE.htm

    La baisse n’est pas de 43,66 % comme le mentionne la question mais de 29,36 %

    sur http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/xls/M201303_RTT_PeTbor_TABL_DepPol.xls

    Par contre la baisse est de 40,99 % dans la région de la députée, l’Alsace. Nul doute qu’elle interroge aussi le consil régional responsable de l’apprentissage

  6. Le Blog de Michel ABHERVE» Blog Archive » Encore 20 % de contrats d’apprentissage signés en avril Says:

    […] Même si le faible nombre de contrats d’apprentissage signés à cette période de l’année rend les chiffres pas complètement significatifs, ceux que la DARES publie concernant le mois d’avril montrent une situation moins désastreuse qu’au mois de mars (voir Apprentissage en chute libre en mars) […]

Leave a Reply