Apprentissage dans la Fonction Publique Territoriale : le calme plat

Le CNFPT vient de publier une étude de l’Observatoire de la fonction publique territoriale, sur Jeunes, Apprentissage et fonction Publique Territoriale en 2010

Pour décrire l’apprentissage, cette synthèse repose sur deux notions : le volume des apprentis présents au 31 décembre 2010, et les nouveaux contrats d’apprentissage signés au cours de l’année 2010, avec deux sources statistiques venant respectivement de l’INSEE et de la DARES (Direction de l’animation, de la recherche et des études statistiques).

Si des changements de sources empêchent des comparaisons complètes, il faut bien constater que nous sommes dans une stagnation avec 8 060 apprentis au 31 décembre 2010, , et même dans une baisse du nombre de nouveaux contrats signés : ils étaient 5 813 en 2009, ils ne sont plus que 5170  en 2010, soit 12 % de moins

2 % seulement des apprentis sont en poste dans les collectivites territoriales : on en vient à imaginer que les collectivités pourraient comme les entreprises être taxées si elles ne font pas un effort pour l’alternance qui, pour elles ne concerne que l’apprentissage (les collectiivtés n’ont en effet pas accès au contrat de professionnalisation)

En tous cas, vu la faiblesse des effectifs, et leur stagnation, il sera difficle de dire que les emplois d’avenir font concurrence à l’apprentissage dans le secteur public. Mais, n’en doutons pas certains le diront !

 

Be Sociable, Share!

Tags: , , ,

2 Responses to “Apprentissage dans la Fonction Publique Territoriale : le calme plat”

  1. Michel Abhervé » Blog Archive » Emplois d'avenir dans le secteur privé : l'improvisation ne paye pas Says:

    […] Par ailleurs, il apparait que le programme peut lorsqu’il se déployé dans le secteur privé entrer en concurrence avec l’alternance, elle-même en difficultés (voir Fin mai, un quart de contats d’apprentissage de moins que l’an passé) ce qui est beaucoup moins vrai dans le secteur associatif et les collectivités où l’apprentissage est très peu développé (voir Apprentissage dans la Fonction Publique Territoriale : le calme plat) […]

  2. Rachel Says:

    Je me rappelle avoir lu ce livre qui était plutôt intéressant à lire. En effet, on constate que l’apprentissage dans les collectivités territoriales n’augmente pas et ne fait que stagner. Depuis ces dernières années, cela n’a pas trop changé, j’espère que le recrutement des apprentis dans les collectivités territoriales s’améliorera avec le temps.

Leave a Reply