Apprentissage : une légère progression du taux d’insertion

Le Ministère de l’Education vient de publier son étude annuelle sur « L’insertion professionnelle des jeunes sortants d’apprentissage, sept mois après la fin de leurs études »

Elle confirme des résultats positifs, avec pratiquement 7 jeunes sur 10 en emploi sept mois après la fin de leur formation en apprentissage. et constate une légère amélioration malgré un contexte économique demeurant pour le moins difficile, sans pour autant s’approcher du taux constaté avant la crise en 2008.

Comme on pouvait s’y attendre, plus le niveau de diplôme augmente, meilleur est le taux d’insertion. Et celui-ci est faible pour les jeunes n’ayant pas obtenu de diplôme. Quant aux secteurs professionnels, les taux d’insertion sont les plus faibles dans la coiffure esthétique et l’hôtellerie restauration, confirmant pour ce dernier secteur que le manque récurrent de main d’oeuvre dont les professionnels se plaignent à l’envie s’accompagne d’une faible capacité à faire rester dans le secteur les jeunes qui ont été formés, même en apprentissage

Un travail utile confirmant s’il en était besoin que l’apprentissage est une bonne formule de formation, mais pas la solution miracle que certains se plaisent à affirmer comme telle, car comme le dit la conclusion de cette note, il faut tenir compte du « contexte économique local, facteur déterminant de l’insertion professionnelle des jeunes« 

Be Sociable, Share!

Tags: , , ,

One Response to “Apprentissage : une légère progression du taux d’insertion”

  1. Le Blog de Michel ABHERVE» Blog Archive » Apprentissage : poursuite de la baisse au niveau V et de l’augmentation aux niveaux supérieurs Says:

    […] dans l’emploi nous retrouvons des résultats que nous avons déjà mentionnés (voir Apprentissage : une légère progression du taux d’insertion), avec une légère amélioration malgré la situation économique […]

Leave a Reply