L’apprentissage à 14 ans concernait 0,001 % des jeunes de de la classe d’âge

La droite avait remis en place la possibité d’entrer en apprentissage à 14 ans et non plus à 15 ans comme cela était possible auparavent avec une dérogation encadrée à l’obligation scolaire jusque 16 ans.

Ayant toujours été sceptique sur l’intérêt de cette mesure qui s’inscrivait complètement à contre courant de l’évolution de l’attente des entreprises vis-àvis de l’apprentissage, nous ne pouvons que prendre acte que, dans le cadre de l’alternance, la gauche a supprimé cette possibilité lors du vote sur la loi sur la refondation de l’école.

Mais nous avons un éclairage sur l’impact de cette mesure avec la publication par le Ministère de l’Education de ses Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche 2013  qui comporte un tableau 1.5 Où se trouvent les jeunes de 14 à 17 ans ?

Nous y apprenons le nombre de jeunes en apprentissage, dans l’enseignement professionnel court et long : ils sont au total au nombre de 10, soit 9 garçons et une seule fille sur une population de la classe d’âge  de 788 980, soit 0,0001 %

Vu le succès qu’a rencontré cette mesure on comprend combien l’UMP a raison de protester contre sa suppression , dans un communiqué de Jean-Charles Taugourdeau, en des termes mesurés selon ses habitudes (voirAssemblée nationale : pour être respecté, il faut être respectable, n’est-ce pas M.Taugourdeau  « Le gouvernement a déjà malmené l’apprentissage dans sa loi dite « refondation de l’école » en votant la fin de l’apprentissage à 14 ans. »

Si l’apprentissage est malmené par la fin d’une possibilité qui concernait en tout et pour tout  10 jeunes, il est vraiment bien faible.

Be Sociable, Share!

Tags: , ,

Leave a Reply