Net recul de l’insertion professionnelle des apprentis de niveau V en Haute-Normandie

A l’heure où Vincent Peillon met en place un Conseil national d’évaluation du système scolaire, dont la compétence et l’indépendance de sa présidente, une universitaire, Nathalie Mons créent les conditions pour une approche joignat objectivité et implication des différents acteurs, en limitant le risque d’instrumentation, on reste en matière d’apprentissage à une appréciation propche de la pensée magique par ceux que nous avons qualifiés de thurifréaires (voir Apprentissage : protégez le de ses thuriféraires)

Ceux-ci assènent des chiffres dont le plus fréquent est la mention est de 80 % d’insertion professionnelle des apprentis, alors que la réalité est plus complexe, et qu’un certian nombre d’étude smettent en évidence des chiffres assez différents

Ceux que le CREFOR publie concernent la Région Haute-Normandie méritent attention. La Lettre N°23, datée de Janvier 2014 publie un article, signé par Christèle Rébillon,  au titre explicite « Effets de la crise et précarisation : la difficile insertion professionnelle des apprentis de niveau V 7 mois après leur sortie d’apprentissage« 

Ce travail, issu d’une enquête récurrente aux excellents taux de réponse, proche de 80 %, met en évidence une importante chute de l’insertion professionelle des jeunes  ayant suivi une formation en apprentissage de niveau V sortis de leur apprentissage en 2012. En effet, sept mois après leur sortie d’apprentissage, 37,7 % des sortants sont en  emploi, alors que 56,4 % sont à la recherche d’un emploi, 4,3 % en inactivité et 1,6 % en formation

Ces chiffres traduisent une dégradation importante de l’insertion professionnelle, avec une baisse de 7,6% en un an, évolution accentuée par une précarisation de l’emploi, jointe à une baisse de l’embauche par l’entreprise où s’est effectué l’apprentissage qui n’est plus que de 16,6 % (alors qu’il était de 24 % deux ans plus tôt)

Ces quelques chiffres, et d’autres qu’on trouvera dans le document, mettent en évidence une tendance à ce que, au niveau V, l’apprentissage n’ assure plus très largement l’accès à l’emploi qui était historiquement sa caractéristique. S’agit-il d’un phénomène régional dans une région où le taux de chômage des jeunes est relativement élévé, ou d’une tendance nationale, que la situation économique explique pour une large part ? La question mérite d’être étudiée.

Mais quel que soient les résultats de ces travaux, il demeurera un discours dominant faisant de l’apprentissage la solution, simple, quasiment miraculeuse, à la question de l’insertion des jeunes, avec une référence au « modèle allemand », sans bien sur la moindre analyse de ce qui le caractérise et permet son développement

Partagez ce billet !

Tags: , , ,

2 Responses to “Net recul de l’insertion professionnelle des apprentis de niveau V en Haute-Normandie”

  1. rbeaune Says:

    Dans le cadre du projet de loi sur l’apprentissage, il aurait été nécessaire de prévoir un véritable observatoire de l’apprentissage ou de l’alternance pour éviter que l’Etat analyse cela sur la base de contrats enregistrés (et non de jeunes sans permettre de connaître le nombre de jeunes n’ayant pas trouvé d’employeurs) que chaque Région ait ses propres éléments, notamment pour rémunérer les CFA, qu’aucune donnée ne soit disponible sur les entreprises (celles qui trouvent un apprenti et celles qui n’en trouvent pas, celles qui emmènent les jeunes jusqu’au terme du contrat et au diplôme et celles qui ne le font pas, celles qui se retirent de l’alternance)…
    Bref un tas d’éléments pour avoir une véritable politique de développement qualitatif et quantitatif…

  2. Michel Abhervé » Blog Archive » Les immuables Rencontres Sénatoriales de l'Apprentissage Says:

    […] Quant à l’insertion professionnelle, sans disposer pour le moment de chiffres consolidés toutes les études régionales actent que les 80 % sont loin, et s’éloignent, surtout pour les jeunes de niveau V, cœur de cible des professions artisanales (voir entre autres  Net recul de l’insertion professionnelle des apprentis de niveau V en Haute-Normandie) […]

Leave a Reply