A quoi sert le prof si Google leur dit tout?

La semaine dernière un article est paru sur Educpros et « the conversation » intitulé « A quoi sert l’école si Google nous dit tout?« . Ce très bel article explique comment les étudiants arrivent à créer une nouvelle pensée à partir des recherches qu’ils font sur internet. C’est cette question – ou plus exactement à quoi sert le prof si Google leur dit tout – qui a été à la base dans ma recherche de nouvelles stratégies pédagogiques.

J’enseignais depuis 2 ans à l’IUT de Saint Denis, une discipline que je trouve particulièrement élégante et dont les applications sont partout. J’avais envie de faire partager à mes étudiants mon engouement pour la physique. Oui mais voilà : les étudiants n’en avait clairement pas grand-chose à faire de ce que je leur racontais. Les plus motivés ne s’y intéressaient que par rapport à la note qu’ils allaient pouvoir obtenir à l’examen. J’ai vécu cette déception comme un échec personnel, une mission que je n’avais pas réussie à remplir. De plus, il fallait bien l’admettre, ce cours de première année je l’avais préparé à partir de ressources trouvées sur internet et dont j’avais fait la synthèse. Mes étudiants ayant tous un accès internet, ils pouvaient très bien en faire autant.

Pourtant ils ne le font pas…du moins pas spontanément ! C’est donc sans doute là qu’il faut chercher la place du prof. Comme je l’ai souvent lu ou entendu, dans la société de l’information qui est la nôtre, l’enseignant doit d’avantage être un guide. Cette idée, bien que très juste, ne m’a pas beaucoup aidé devant mes étudiants. J’ai commencé mes études alors qu’internet n’en était qu’à ses premiers balbutiements. Je ne savais pas être prof autrement que de manière très traditionnelle. J’ai réalisé que si la littérature était riche sur la théorie de l’enseignement, il n’y avait finalement que peu de conseils pratiques.

Grâce à des lectures, des discussions mais aussi des rencontres j’ai mis au point ou adapter un certain nombre d’outils qui m’ont permis d’adopter une position complètement différente au sein de mes classes. Comme la plupart des enseignants chercheurs, je n’ai ni le temps ni le budget pour créer des outils numériques ou technologique. Il fallait que ces outils soient très simples à mettre en place et ne nécessite qu’un investissement réduit (en temps et en argent). Ce sont ces outils que je veux mettre à votre disposition à travers ce blog.

Évidemment, nous sommes tous différents et chaque discipline a ses spécificités. Si bien que ces outils pédagogiques doivent sans cesse être transformés pour s’adapter à chaque situation. J’essayerai, dans la mesure du possible de décrire l’outil, l’environnement dans lequel je l’ai utilisé et les résultats qu’il a produit. Mais l’optimisation ne sera possible qu’à travers l’échange, ce blog se veut donc interactif et j’attends avec impatience de lire vos réactions…

A très bientôt !

Be Sociable, Share!

2 réflexions au sujet de « A quoi sert le prof si Google leur dit tout? »

  1. Google leur dit tout mais malheureusement ils ne connaissent pas les autres outils comme plus de 200 moteurs de recherche et agents intelligents qui apportent bien plus en termes de pertinence et de discernement dans la recherche de l’information que la simple Googlisation d’un mot-clé.

    Google leur dit ce qu’il veut bien leur dire et très peu (- de 10%) vont au delà des trois premiers résultats de ce moteur préféré, et seulement 9% passent le seuil de la première page de résultats !!!!
    Il faut enseigner la culture informationnelle en dehors des sentiers battus de cet outil.

    Le travail de curation va bien au delà …

  2. Belle initiative, que j’ai prise également dans mes cours d’Histoire en licence à l’UVSQ. Mais vous l’avez dit : « ni le temps, ni le budget »… J’ai hâte de voir ce que vous avez expérimenté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *