Wauquiez sur les épaules de Guéant

Laurent Wauquiez, un « nain assis sur les épaules d’un géant«  ? Non ! Il a beau « se hausser du col » en permanence, il ne parvient pas à produire une seule idée pertinente pour l’enseignement supérieur et la recherche (« Wauquiez est dépourvu d’idées« ). Dans la chronique du 23 décembre 2011, « Trois Pinocchios pour Wauquiez« , j’ai montré que le Ministre n’avait anticipé ni les effets de la circulaire Guéant du 31 mai 2011, ni la mobilisation du Collectif du 31 mai qui en a obtenu le retrait pour la partie qui concerne les étudiants étrangers diplômés… Mais une nouvelle circulaire est en préparation et devrait être publiée cette semaine. Cette chronique fait le point.

Il faut contester cette circulaire, d’abord pour des raisons de cohérence. La France ne peut pas vouloir attirer les étudiants étrangers et vouloir les chasser une fois qu’ils se sont diplômés dans notre pays. Pour des raisons d’ignorance statistique ensuite. Combien d’étudiants étrangers obtiennent un diplôme du SUP chaque année ? Pas de données dans les RERS 2011 (indicateur 8 : résultats, diplômes, gestion ; seulement des indicateurs fort détaillés sur le nombre d’étrangers inscrits). Que deviennent les diplômés étrangers ? Combien souhaitent travailler en France ? Aucune donnée sur leur devenir professionnel (paragraphes 4 et 5 de la chronique précédente).

S’y opposer enfin pour ne pas risquer les effets pervers produits par une circulaire restrictive : il est probable qu’une telle circulaire pousserait des étudiants étrangers à prendre leur temps pour obtenir un diplôme (3 ans pour un Master au lieu de 2) et/ou à poursuivre des études (faire un doctorat après un master).

Dans la chronique précédente, je me posais la question : « que va faire le Ministre » ? « On peut en effet craindre le pire de la nouvelle circulaire. A moins que Laurent Wauquiez ne fasse de la résistance. Ce serait à son honneur. Osera-t-il attiser les divergences, les conflits au sein de la majorité à 5 mois de l’élection présidentielle ? Ou ne fera-t-il que « semblant » pour soigner son image de “droite sociale” ?

La réponse est aujourd’hui claire : Laurent Wauquiez Le Prétentieux est monté sur les épaules de Claude Guéant ; tous deux marchent la main dans la main. Le communiqué du 4 janvier 2012 du MESR le confirme : le projet de circulaire ne prévoit des autorisations de travail que « pour les diplômés étrangers hautement qualifiés, de niveau égal au moins au master 2, et qui souhaitent acquérir en France une première expérience professionnelle ». Effets pervers probables : les étudiants étrangers inscrits en STS, en DUT, ou en licence et qui souhaitent travailler en France vont poursuivre jusqu’au master 2, voire jusqu’au doctorat !

Les conférences des présidents et directeurs du SUP ont été reçues par les 3 ministres concernés par la circulaire. Elles ont publié un communiqué le 6 janvier 2012, vont transmettre des propositions aux 3 ministres le lundi 9 janvier pour « répondre aux principales difficultés d’application de la circulaire du 31 mai 2011« . Ce qui veut dire que ces conférences ne rejettent pas le principe d’une nouvelle circulaire. Dans le contexte électoral présent, elles auraient dû en demander le retrait pur et simple : elles n’ont pas à entrer dans des considérations électorales qui poussent la droite à restreindre l’immigration, à prendre les mêmes positions que le Front national. Présidents et Directeurs sur les épaules de Guéant ! 

Le Collectif du 31 mai demande le retrait complet de la circulaire et le retour à la situation d’avant le 31 mai. Il craint que les critères qui seraient retenus dans la circulaire modifiée ne fassent l’objet d’arbitraire dans leur mise en application par les préfectures. Une pétition pour le retrait de la circulaire est en ligne : elle a recueilli à ce jour 22.850 signatures.

La circulaire limitant les autorisations de séjour pour les diplômés étrangers qui recherchent un travail n’est qu’un élément d’une politique plus large qui vise à freiner l’immigration pour études supérieures. Pourtant assis sur les épaules de Guéant, Laurent Wauquiez ne voit rien ! Vincent Chauvet (Cercle des Echos, 29 décembre 2011) dresse la liste des mesures anti-immigration étudiante dans son article : « Taxe sur les diplômés étrangers : l’Etre et le Guéant« .

« Après le décret  du 6 septembre 2011 (pris pour l’application de la loi  du 16 juin 2011 relative à l’immigration, l’intégration et la nationalité et relatif aux titres de séjour) qui augmente de 30% les ressources exigées pour obtenir un titre de séjour étudiant (justifier de 615 euros minimum de ressources mensuelles pour obtenir un titre de séjour étudiant), le Gouvernement a créé, dans la loi de finances pour 2012, une nouvelle taxe sur les diplômés étrangers devenant salariés »… Par ailleurs, la circulaire du 11 mars 2011 avait réévalué la taxe exigée des employeurs qui recrutent des diplômés étrangers.

Henri Audier, dans sa chronique d’EducPros, montre que l’Allemagne suit une politique exactement inverse de celle de la France : un projet de loi prévoit que les « étudiants étrangers diplômés disposeront d’un accès illimité au marché du travail au moment de leur recherche d’emploi ».

Tags: , , , , , ,

Article du on Dimanche, janvier 8th, 2012 at 14:30 dans la rubrique A. S'indigner. Pour suivre les flux RSS de cet article : RSS 2.0 feed. Vous pouvez laisser un commentaire , ou un trackback sur votre propre site.

2 commentaires “Wauquiez sur les épaules de Guéant”

  1. Patrick dit:

    L’article « taxe sur les diplomés étrangers: l’être et le Guéant » n’est t-il pas de Vincent Chauvet?

  2. Dubois dit:

    @ Patrick. Vous avez raison ! J’ai corrigé.

Laisser un commentaire