Faux changements dans APB

Admission Post-Bac (APB) 2012, c’est parti (communiqué du MESR du 11 janvier 2012). Sur ce blog, 41 chroniques sur Admission post-bac des années antérieures. Du 20 janvier au 20 mars 2012, les élèves de terminale mais aussi les étudiants actuellement en 1ère année d’enseignement supérieur et qui souhaitent se réorienter, devront se connecter sur le dispositif pour y saisir leurs voeux de poursuite d’études en 2012-2013. Le système a globalement fait ses preuves : il faut le garder (même en cas de changement de majorité à l’été 2012). « Portail national de coordination des admissions dans l’enseignement supérieur », c’est en effet un outil technique puissant. Ne pas gaspiller l’argent public pour inventer un autre système !

32 voeux possibles. L’offre de formation proposée n’est pas moins abondante que l’an dernier : 10.440 formations, annonce le MESR. En cliquant sur « rechercher une formation« , on constate qu’il y en a déjà 10.501. Bref, l’offre de formations est toujours aussi pléthorique, illisible, coûteuse pour les deniers publics. Vivement la création des Instituts d’Enseignement Supérieur (« Les IES en 20 propositions« ) : ils simplifieront très fortement les parcours de formation post-bac. 

Nouveautés 2012 ? Le portail accueille de nouveaux établissements : essentiellement des écoles de commerce privées. Elles ont inventé des prépas intégrées au lieu de recruter leurs étudiants après les classes préparatoires des lycées. Pas bêtes ces écoles : elles se procurent des droits d’inscription sur 5 ans et non sur 3. Entrés dans une de ces écoles, les bacheliers constituent une clientèle captive ; ils ne peuvent se réorienter et sont contraints d’aller jusqu’à bac+5, à leurs risques et périls. Les IES supprimeraient les prépas intégrées.

Sciences Po Paris, établissement qui drague les bacheliers dans ses collèges universitaires de province, ne figure pas encore dans Admission Post-Bac, mais c’est prévu pour 2013. A moins que ce modèle mégalomane ne s’effondre bientôt. Je le souhaite (« Descoings entre Public et Privé« ). Aucune loi ne permet à Sciences Po Paris d’être une université nationale à succursales provinciales multiples. Le Monde d’aujourd’hui vient d’ailleurs d’habiller pour l’hiver Richard Descoings et son épouse, directrice-adjointe (« Science Po : le mandat de trop de Richard Descoings ? »).

Deuxième changement pour Admission Post-Bac : « une meilleure prise en compte des étudiants étrangers« . Deux guides leur sont dédiés : cherchez-bien car je ne les ai pas trouvés ! Help ! Ces guides ont intérêt à être plus persuasifs que l’an dernier car la circulaire Guéant est passée par là (chronique : « Wauquiez sur les épaules de Guéant« ).

Troisième changement : une information sur les Internats d’excellence, dispositif chéri par Luc Chatel. Lisez bien le texte et laissez un commentaire si vous avez compris quelque chose. Admission post-bac propose 837 CPGE dont 188 auraient un internat d’excellence. D’ailleurs, c’est quoi un internat d’excellence labellisé ? Je cherche : 10 CPGE avec internat d’excellence dans quatre lycées en Alsace (3 à Strasbourg, 1 à Mulhouse).

Clic sur le lycée Jean Rostand de Strasbourg pour en savoir plus. « Cette [sic] établissement participe au dispositif « Internat d’excellence – Places labellisées ». Public concerné : les étudiants de milieux défavorisés qui résident dans des quartiers relevant de la politique de la ville ou sont scolarisés dans des établissements de l’éducation prioritaire. Les étudiants issus du monde rural ou des étudiants issus de familles moins modestes, mais confrontés à des difficultés susceptibles de compromettre leur scolarité. La gestion de cette action est académique. Les informations calendaires et de constitution des dossiers sont renseignées sur les sites des établissements et/ou de l’académie« . Les étudiants qui pourraient être concernés ne sont pas sortis de l’auberge pour avoir la bonne information au bon moment ! C’est quoi un internat d’excellence ?

Quatrième changement sur Admission post-bac : « une plus grande lisibilité des formations universitaires » (2.350 proposées). « Les universités référencent leur L1 dans l’un des cinq domaines ». Les 57 L1 (57, c’est trop !) de l’université de Strasbourg sont effectivement classées selon ces cinq domaines. Progrès considérable de l’information des élèves de terminale ? Il faut être un bureaucrate averti ou un énarque pour supposer qu’un élève de terminale n’est pas capable de différencier une L1 de Langues, Littératures et Civilisations étrangères – Persan (domaine Arts, Lettres et Langues) d’une L1 Sciences du vivant (domaine Sciences, Technologie, Santé). De qui se moque-t-on ?

Evidemment, chroniques à suivre au fil du déroulement des 6 étapes d’Admission Post-Bac.

Tags: , , , , ,

Article du on Jeudi, janvier 12th, 2012 at 0:18 dans la rubrique G. Divers. Pour suivre les flux RSS de cet article : RSS 2.0 feed. Vous pouvez laisser un commentaire , ou un trackback sur votre propre site.

2 commentaires “Faux changements dans APB”

  1. Rochedy dit:

    Que pensez-vous de « Marketing » dans la page de garde du site http://www.dilingco.com

    Cordialement.

  2. Admission Post-Bac 2012 | Histoires d'universités | internat d'excellence | Scoop.it dit:

    [...] blog.educpros.fr – Today, 11:32 AM [...]

Laisser un commentaire