P-M. Romani l’emporte en Corse

Suite du journal des élections universitaires (tag « élections« ). Les listes des deux collèges enseignants appuyant la candidature à la présidence de Paul-Marie Romani ont gagné, le 26 janvier 2012, les élections au Conseil d’administration de l’Università di Corsica Pasquale Paoli (site). Elles ont en effet emporté 12 des 14 sièges chez les enseignants, la liste conduite par Antoine Orsini n’en obtenant que deux. Paul-Marie Romani, candidat de la continuité, devait être élu président le 7 février prochain ; chez les personnels BIATOSS, la liste le soutenant, a obtenu un des 3 sièges et devrait donc lui apporter un 13ème suffrage. Le CA comporte 22 électeurs : 14 enseignants, 3 BIATOSS, 5 étudiants (le syndicat Ghjuventù Paolina a obtenu 3 sièges : son programme).

Ce 30 janvier 2012, les résultats des élections du 26 janvier figurent sur le site de l’université, mais ne peuvent être consultés qu’avec un mot de passe. Anormal : les élections ne concernent pas que les personnels et les étudiants de l’université ! Les résultats ont fait l’objet d’un article de Corse Matin dès le 27 janvier et d’un reportage de France 3 Corse, présent au moment du dépouillement du scrutin : visionner la vidéo.

Ce qu’on apprend de ces deux reportages outre qu’ils permettent de voir et d’entendre Paul-Marie Romani, Antoine Orsini et Antoine Aiello, président sortant. Les trois personnalités font preuve d’une grande civilité et veulent travailler ensemble pour l’avenir de l’université. La participation a été extrêmement élevée, frisant les 100% chez les enseignants, grâce, est-il dit, à l’intensité de la campagne électorale ; celle-ci a permis de mobiliser une centaine de procurations. Le candidat battu signale que le président Romani ne devra pas oublier que les listes Orsini ont recueilli 40% des suffrages chez les enseignants.

Intensité de la campagne. Antoine Aiello voulait se représenter pour une 3ème mandat : le ministère a refusé (article de Corse Matin ; chroniques du blog sur le nombre des mandats et le flou de la réglementation LRU : « huit ans pas plus ? »).

Intensité de la campagne intersyndicale sur le blog Vox Universitas. Profession de foi de la liste pour les élections du 26 janvier 2012 (profession de foi mais pas de liste de candidats ; l’intersyndicale a-t-elle soutenu la liste Orsini ? Je ne sais). Communiqués de Vox Universitas sur deux sujets sensibles : contentieux juridique qui oppose l’université et les associations de défense de l’environnement (U Levante) à propos du projet Stella Mare (communiqué du 4 janvier 2012), souffrance au travail et dégradation des conditions de travail des personnels (communiqué du 10 janvier 2012).

Bilan et enseignements. Les élections de l’université de Corse constituent un des deux cas de figure qui vont structurer les élections universitaires de 2012. Le président en fonction ne se représente pas ou ne peut pas se représenter (cas d’Antoine Aiello). Deux candidats à la présidence. Vote identique (pour l’un des deux) par les deux collèges enseignants. Jackpot pour les gagnants grâce à la prime de sièges pour la liste arrivée en tête (12 sièges à 2). Election à la présidence jouée d’avance. Ce cas s’est déjà produit à Paris 6 Pierre et Marie Curie(Jean Chambaz devrait être élu président dans ce contexte), à Aix-Marseille Université (élection d’Yvon Berland), à Marne-la-Vallée (élection de Gilles Roussel).

Le second cas de figure est celui où le collège A (essentiellement les professeurs) vote pour un candidat et le collège B (essentiellement les maîtres de conférences) pour l’autre candidat. Il s’ensuit une égalité ou une quasi égalité d’élus enseignants pour chacun des candidats à la présidence. L’élection à la présidence n’est pas alors jouée et ce sont les BIATOSS et les étudiants qui font l’élection. Cette situation s’est produite à Paris 5 René Descartes (élection de Frédéric Dardel) et est en cours à Angers.

Tags: , , ,

Article du on Lundi, janvier 30th, 2012 at 14:58 dans la rubrique A. Débattre, C. PACA, Corse. Pour suivre les flux RSS de cet article : RSS 2.0 feed. Vous pouvez laisser un commentaire , ou un trackback sur votre propre site.

Un commentaire “P-M. Romani l’emporte en Corse”

  1. De corte dit:

    Des news fraîches :
    « La commission de contrôle saisie par Orsini
    Allusion à peine masquée à une campagne difficile. Hier matin, Antoine Orsini a émis de sérieuses réserves quant à certains électeurs : « Lors du dépôt des listes Arcu le 16 janvier, certains candidats n’étaient pas éligibles car non électeurs. Ces candidats n’apparaissent sur les listes électorales que le 19 janvier. Nous avons fait un recours auprès de la commission de contrôle des opérations électorales sur la non-recevabilité de certaines listes Arcu ». La décision de cette commission devrait être connue en fin de semaine prochaine et pourrait remettre en cause l’élection du président de l’université. »

    http://www.corsematin.com/article/corse/universite-paul-marie-romani-elu-sans-surprise-a-la-presidence.577476.html

Laisser un commentaire