Regroupements à marche forcée

Depuis sa rétrogradation comme Secrétaire d’État, Geneviève Fioraso n’entend plus rien. Elle persévère à imposer aux COMUE (ex-PRES), à marche forcée, le vote de leurs statuts avant le 24 juillet 2014. Chronique : Fioraso ne veut rien entendre

La directrice de la DGESIP en rajoute, en imposant le contenu des contrats de site unique (exemple de l’université Paris Lumières). Chronique : Les diktats de Simone Bonnafous.

Les débats sur les modes de regroupement (fusion, COMUE, association) paraissent bien tardifs pour inverser la tendance et faire fléchir la Secrétaire d’État et la DGESIP. Regroupements : Options ?

Le blog « Histoires d’universités » a commencé sa 3ème vie : soyez nombreuses et nombreux à le suivre et à le faire connaître. Merci !

Article du on Lundi, mai 5th, 2014 at 15:40 dans la rubrique A. Débattre, A. S'indigner. Pour suivre les flux RSS de cet article : RSS 2.0 feed. Vous pouvez laisser un commentaire , ou un trackback sur votre propre site.

Laisser un commentaire