Mobilisations en ordre dispersé

La loi sur l’enseignement supérieur du 22 juillet 2013 (loi ESR) suscite de plus en plus d’oppositions. Les médias s’en font l’écho. Mais les critiques et les mobilisations se font en ordre dispersé. Geneviève Fioraso reste zen, continue de planer sur son petit nuage. L’autoritarisme infecte jour après jour l’Université de France et conduira – on peut le craindre – à une peste brune en 2017 : la mort de l’autonomie, de la liberté et de la responsabilité des Universités et des Universitaires.

Lire la suite…

Article du on Mercredi, juin 11th, 2014 at 12:07 dans la rubrique G. Divers. Pour suivre les flux RSS de cet article : RSS 2.0 feed. Vous pouvez laisser un commentaire , ou un trackback sur votre propre site.

Laisser un commentaire