Valoriser le doctorat dans la fonction publique territoriale

Cela va faire près d’un an que je n’ai rien posté sur ce blog, essentiellement faute de temps et pour cause : j’étais quelque peu accaparé par la rédaction de ma thèse, soutenue le 9 avril 2018 (je ne renouvelle pas ici les remerciements déjà exprimés dans le manuscrit et lors de la soutenance, quoique : merci à toutes celles et ceux qui y ont contribué de près ou de loin). Voici en tous cas une bonne chose de faite (me voici désormais adhérent à l’Association Nationale des Docteurs), mais que s’est-il passé depuis ?

  • je travaille toujours chez Adoc Mètis, où j’ai été recruté en CDI à l’issue de ma convention CIFRE. Je peux même continuer à y faire de la recherche, activité qui fait partie de l’ADN de l’entreprise ;
  • le Maire de Nancy m’a proposé de m’occuper des questions éducatives et des écoles en tant qu’adjoint, en complément du numérique que j’avais déjà en charge depuis 2014. Voici un nouveau challenge, encore que finalement il ne fait que prolonger un intérêt ancien pour les questions éducatives.

Je continue en parallèle à m’occuper des questions de Recherche et d’Enseignement Supérieur pour le compte de la Métropole du Grand Nancy, ce qui m’amène notamment à oeuvrer au sein de l’Association des Villes Universitaires de France présidée par Catherine Vautrin. Réunie le 9 juillet, l’AG de l’association a adopté à l’unanimité la résolution ci-dessous, destinée à soutenir le développement et la reconnaissance du doctorat dans la fonction publique territoriale (pdf disponible ici).

Inutile de re-détailler ici le contenu de ce texte volontariste qui fait notamment écho à l’initiative « 1000 doctorants » porté par HESAM. Relevons simplement que l’entreprise consistant à valoriser le doctorat dans la fonction publique en général est de longue haleine, en dépit des efforts d’ouverture des concours réalisés depuis la loi Fioraso de 2013 (modifiant l‘article L412-1 du code de la Recherche) dans un cadre statutaire qui se prête peu à la prise en compte des diplômes en général, du doctorat en particulier. Espérons néanmoins que le Ministre Gérald Darmanin verra dans notre interpellation une opportunité de contribuer à la transformation des organisations publiques !

Be Sociable, Share!
This entry was posted in CIFRE, L'auteur, recherche, Recherche et Enseignement Supérieur and tagged , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *