Éducation et innovation en direct de l'Asie

iMaginez une business school dessinée par Frank Gehry

Sans titre

L’objectif d’une business school est simple et connu depuis au moins 1881, date de la création de la première école du genre aux Etats-Unis, à Wharton dans l’Université de Pennsylvanie à Philadelphie : former des individus au monde des affaires à travers les disciplines qui y sont enseignées : gestion, stratégie, marketing, finances, ressources humaines, etc. Les premières écoles en Europe furent créées à la même période : HEC en 1881, l’ESSEC en 1907. Les business schools ont toujours voulu démontrer leur savoir-faire, leur esprit pionnier, aussi bien dans le développement des contenus que dans leur implantation, leur campus. Une démonstration de force a été faite à Sydney dans les années 2010 avec le bâtiment Dr Chau Chak Wing destiné à accueillir la business school de l’Université de Technologie. Dessiné par le célèbre architecte Frank Gehry, ce bâtiment fut nommé ainsi par le généreux donateur éponyme (20 millions de dollars). La façade du bâtiment est composée de 320 000 briques spéciales et le bâtiment est décrit comme un « sac en papier écrasé ». Frank Gehry a déclaré : « Peut-être que c’est un sac en papier brun, mais il est flexible à l’intérieur, il y a beaucoup de place pour les changements ou les mouvements« .

Ce travail d’architecture remarquable n’est pas sans poser de questions dont la première est : ce bâtiment en vaut-il la peine ? S’il ne fait aucun doute qu’il attire l’œil, les curieux, les amateurs d’architectures, en quoi est-il véritablement pertinent pour une business school ? Les millions de dollars dépensés n’auraient-ils pas été mieux utilisés en bourse par exemple ? Si bien entendu les business school sont dans un environnement concurrentiel fort, en quoi l’immeuble va-t-il permettre d’accroitre son attractivité ? L’investissement dans le recrutement d’un corps professoral d’exception n’eut-il pas été préférable ?

Si ces questions méritent d’être posées et elles l’ont été, générant à l’occasion un grand nombre de débats dans l’université, elles ne peuvent être posées exclusivement en ces termes, autrement dit, la question de l’utilité, du retour sur investissement, des bénéfices et avantages concurrentiels retirés ne constitue pas forcément la meilleure des approches – y compris pour une business school ! Ce qu’il faut considérer ce sont les conséquences d’une telle initiative et avant tout sur les étudiants eux-mêmes, le corps professoral existant et même l’administration.

Le philosophe Wittgenstein considère l’architecture comme un moyen de se régénérer et précise que « le travail en philosophie – comme, à beaucoup d’égards le travail en architecture – est avant tout un travail sur soi-même ». Autrement dit, un tel investissement est une démonstration de ce que la créativité, l’innovation, la motivation peuvent engendrer. L’architecture est une affaire de création et d’audace, celles-ci sont d’ailleurs les valeurs de Frank Gehry, des valeurs qui transpirent du bâtiment. Un étudiant en science de gestion doit être habité par le même courage, motivation, et esprit pionnier. Il doit comprendre qu’il a en charge l’avenir des organisations, le futur de l’humanité et cela se fait au prix de la singularité et non du conformisme. Un professeur aussi doit être convaincu que ces valeurs doivent être son essence pour repenser son enseignement et redessiner ses recherches.

Quand Le Corbusier annonce que “l’architecture, c’est une tournure d’esprit et non un métier.” Il a parfaitement compris, à l’instar de Wittgenstein ou Gehry que l’architecture a un rôle chez l’architecte certes, mais aussi chez celui qui l’expérimente ou en est le témoin. Entrer dans le bâtiment Dr Chau Chak Wing à Sydney ce n’est pas entrer dans n’importe quelle école de commerce, c’est s’imprégner de l’audace et de la création, c’est être prêt à viser l’esprit pionnier et la singularité, et c’est ce que l’on peut attendre, pour le moins, d’un étudiant en management.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *