Les mille milliards de dette des enfants américains

Dans ce contexte de campagne à l’élection présidentielle française et alors que le candidat sortant propose la création d’une banque de la jeunesse, c’est une information venue des États-Unis qui interpelle. Selon USA Today, citant la Federal Reserve Banque of New York et le Département de l’Education (1), la dette cumulée des étudiants américains a atteint cette année les… 1 000 milliards de dollars : une dette sans commune mesure avec celle de la Grèce (395 milliards de dollars) (2) et proche de celle de l’Espagne (1 016 milliards de dollars) ! A titre de comparaison, si vous aviez emprunté un million de dollars par jour depuis la naissance du Christ, votre endettement total (hors intérêts) n’excéderait pas 734 milliards de dollars.

Dans un pays où l’enseignement supérieur est largement financé par les étudiants, y compris dans les universités publiques, ce chiffre vertigineux pourrait ne pas surprendre. Pourtant, il a doublé au cours des cinq dernières années en raison de l’explosion de la dette dans les différents états comme au niveau fédéral. Face à la baisse des subventions publiques, les universités ont dû augmenter fortement leurs droits de scolarité. Malgré un endettement abyssal dépassant les 11 917 milliards de dollars (37 952 dollars par habitant, soit le tarif moyen d’une année de MBA), l’Etat américain n’a donc pas su investir dans sa jeunesse et a fait peser sur ses épaules le poids de la formation, jusqu’à atteindre un niveau désormais insupportable. L’arrestation de 36 étudiants lors d’une manifestation devant le siège de l’organisme de prêt étudiant Sallie Mae (3) à Washington le 26 mars dernier montre le niveau d’inquiétude qui gagne une jeunesse surendettée et inquiète pour son avenir.

Cette situation nous renvoie à nos propres interrogations sur la place que nous souhaitons donner à l’enseignement supérieur en France pour les années à venir. Quelle pérennité pour un modèle de fonctionnement jusqu’ici largement financé sur fonds publics dans un contexte de crise de la dette souveraine ? Si les principaux candidats à la présidentielle font preuve d’une relative discrétion sur le sujet, de nombreuses propositions émanent de la société civile (4), telles que :
– la transformation de la demi-part fiscale, antiredistributive, en crédit d’impôt formation supérieur (proposition de la CPU),
– la mise en place de prêts d’honneur ou de cautions aux prêts apportés par les écoles (CGE),
– le remboursement de prêts indexés sur les revenus imposables ultérieurs (CPU), donnant droit à un crédit d’impôt sous réserve que le diplômé travaille en France pendant cinq ans (Cdefi),
– ou encore l’augmentation du financement de l’enseignement supérieur d’un point de PIB, soit 20 milliards d’euros à répartir entre familles, entreprises et Etat (CGE).

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Pour en savoir plus : “Trillion dollar baby : les mille milliards des enfants américains“, tribune publiée le 13 avril 2012 sur Le Huffington Post.

(1) « Student loans outstanding will exceed $1 trillion this year« , Dennis Cauchon, USA Today, 25 octobre 2011.
(2) The Economist. www.economist.com/content/global_debt_clock
(3) « Students protest debt as student loan debt collectors make a billion », Common Dreams, www.commondreams.org, 26 mars 2012.
(4) Olivier Rollot, « Présidentielles : universités et grandes écoles présentent leurs programmes », Le Blog HEADway, www.headway-advisory.com, 27 mars 2012.

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , ,

Article du on vendredi, avril 13th, 2012 at 17:53 dans la rubrique Enseignement Supérieur, International. Pour suivre les flux RSS de cet article : RSS 2.0 feed. Vous pouvez laisser un commentaire , ou un trackback sur votre propre site.

2 commentaires “Les mille milliards de dette des enfants américains”

  1. Le blog de Stéphan Bourcieu » Blog Archive » Les étudiants américains découvrent l’effet ciseau dit:

    […] avril dernier, dans un post intitulé Les mille milliards de dette des enfants américains, j’abordais la question de la dette abyssale contractée par les étudiants américains pour […]

  2. Les étudiants américains et leur dette abyssale | DailyBusinessNews.comDailyBusinessNews.com dit:

    […] avril dernier, dans un post intitulé “Les mille milliards de dette des enfants américains”, j’abordais la question de la dette abyssale contractée par les étudiants américains pour […]

Laisser un commentaire