Feu à volonté

Il y a dix huit mois sur ce même blog, j’évoquais l’intention du Texas, après l’Utah et le Colorado, d’autoriser le port d’armes à feu sur les campus universitaires. Avec le Mississippi, l’Oregon et le Wisconsin, ce sont désormais cinq États américains qui ont adopté une loi légalisant le port d’armes sur les campus.

Espérons simplement que les étudiants ne se trouveront pas des vocations de Billy the Kid des amphithéâtres, pour éviter d’avoir à transformer nos professeurs en Wyatt Earp.

Pour en savoir plus : http://www.ncsl.org/issues-research/educ/guns-on-campus-overview.aspx

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , ,

Article du on mardi, octobre 9th, 2012 at 8:46 dans la rubrique Enseignement Supérieur, Société. Pour suivre les flux RSS de cet article : RSS 2.0 feed. Vous pouvez laisser un commentaire , ou un trackback sur votre propre site.

3 commentaires “Feu à volonté”

  1. Emmanuelle Mebratu dit:

    Difficile dans ces conditions de créer un environnement d’apprentissage basé sur la confiance, l’échange et la découverte de l’autre … il nous reste à espérer que des mesures sont aussi prises à ce niveau.

  2. Stéphan Bourcieu dit:

    Les universités américaines savent accueillir les étudiants et créer un climat d’apprentissage favorable, c’est en tous cas le retour que nous en font nos élèves en semestre ou en double-diplôme. Et la plupart ds universités prennent surtout des mesures pour assurer la sécurité de leurs élèves de manière préventive.
    Maintenant dans les Etats en question, le fait de pouvoir porter une arme est vécue comme étant une mesure préventive favorisant la sécurité et un environnement de travail plus serein… Interculturel quand tu nous tiens !

  3. Michel Campillo dit:

    Depuis la Révolution américaine, le 2e Amendement sacralise le principe de la possession d’armes par les citoyens dans un but d’autodéfense. Le 2º Amendement de la Constitution américaine dit: une « milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un Etat libre, il ne sera pas empiété sur le droit de la population de garder et porter des armes ».

    Le droit de porter des armes relève donc de la liberté individuelle et du droit à l’auto-défense.

    Il est vrai qu’aux USA, le nombre de morts par armes à feu est un des plus élevés du monde. Mais cela n’est pas obligatoirement corrélé avec le droit de porter des armes (corrélation n’est pas raison) puisque par exemple au Canada et en Suisse le nombre de morts par armes à feu est relativement faible, alors que la législation sur la possession d’armes y est très libérale.

    Ainsi en Suisse les réservistes et les appelés du service militaire possèdent leurs armes de service chez eux !

    Donc la corrélation entre la quantité d’armes à feu en circulation et le taux d’homicide est très difficile à établir.

    Il existe aux USA un problème spécifique de violence : une défaillance quotidienne de l’Etat à protéger ses citoyens. Mais au moins, les citoyens américains peuvent faire de leur arme un usage passif: menacer un agresseur dans le but de se défendre, ou seulement le blesser pour le mettre hors d’état de nuire.

    Il faut donc saluer l’intention du Texas d’autoriser le port d’armes à feu sur les campus universitaires.

Laisser un commentaire