Réussir un Mooc d’entreprise en 9 étapes

photo article educpros mooc dentreprise

L’un des sujets les plus traités par la moocosphère ces derniers mois est la question de la transposabilité des Moocs en entreprise. Si elle déclenche de l’enthousiasme dans de nombreuses entreprises, un certain nombre d’éléments doit être examiné. Voici les retours d’expérience développés par LearnAssembly au cours des différents projets que nous avons menés sur le sujet.

 

1)   Définir sa cible

La puissance du Mooc réside dans sa dimension massive et communautaire. Créer un Mooc d’entreprise est donc extrêmement pertinent dans le cadre d’un plan de formation concernant de nombreux collaborateurs, d’un plan de conduite du changement, d’un plan de transformation digitale. Le degré de culture digitale et de familiarité aux outils web est également central.

 

2) Contenu sur mesure vs contenu sur étagère

Nous avons observé que le contenu sur étagère ne répondait pas forcément aux besoins des entreprises. En effet, chaque entreprise a des spécificités (culture, marché, stratégie) et exprime ses besoins : sur tous les projets menés, nous avons systématiquement créé du contenu personnalisé, défini en fonction des objets de l’entreprise et de son plan stratégique. L’une des possibilités est également de créer des parcours adaptés à partir d’un Mooc public afin de l’enrichir et de le personnaliser. Enfin, certaines entreprises organisent des sessions de présentiel en parallèle du Mooc.

L’investissement dans un Mooc étant relativement coûteux, les entreprises souhaitent donc réaliser des économies d’échelle sur le contenu, le traduire, le diffuser dans différentes divisions ou filiales.

 

3) Obligatoire vs facultatif

L’une des principales différences entre un Mooc classique et un Mooc d’entreprise (SPOC ou COOC) réside dans la nature des inscriptions. Les personnes s’inscrivant à un Mooc sont entièrement volontaires ; elles font la démarche de s’auto-former. A l’inverse, les formations intra-entreprises sont généralement obligatoires. Dans certains cas, un appel à candidatures est effectué dans le cadre d’une opération de communication interne, mais une fois inscrits, les participants doivent aller jusqu’au bout. Cette différence est cruciale : elle impacte le comportement des utilisateurs, et donc la scénarisation, le contenu, bref l’ensemble du projet.

 

4)   Les enjeux techniques et informatiques

Dans un grand nombre d’entreprises françaises, l’accès à Internet est limité. Les réseaux sociaux et sites de partages de vidéos sont partiellement accessibles. Les outils de travail collaboratif et de partage de documents sont également bloqués ou très limités, pour des raisons de sécurité et de protection des données. Or n’oublions pas qu’un Mooc c’est avant tout de la vidéo et une gestion de projet complexe, impliquant de nombreux interlocuteurs (intervenants, ingénieurs pédagogiques, responsables vidéo) : un accès à des outils de qualité est essentiel pour la réalisation du projet. Il faut également que les participants aient accès au contenu et à la plateforme sans contraintes afin de proposer une expérience pédagogique intéressante.

 

5)   La culture de la gestion de projet collaborative

Un Mooc est un projet totalement collaboratif. Chaque partie prenante a son égale importance et les différentes équipes mobilisées doivent avoir accès au même niveau d’informations. Ainsi un Mooc d’entreprise implique généralement : la Direction de la formation, la direction du digital, la direction des Systèmes d’informations, des experts internes qui seront intervenants, sans parler des partenaires extérieurs mobilisés.

Or ces différents interlocuteurs ont rarement les mêmes enjeux, contraintes et objectifs. A l’objectif d’innovation vient se heurter la contrainte de sécurité de la DSI. A l’enjeu de conduite de changement poussé par le direction de la stratégie ou les dirigeants, vient se heurter les contraintes de la DRH. Plus les différentes parties prenantes ont accès aux mêmes informations, contraintes et objectifs de chacun, plus le Mooc d’entreprise sera réussi.

 

6)   Les barrières légales à l’apprentissage à distance

La formation doit de préférence, selon le droit du travail français, se faire sur le temps de travail. Or, le principe même du Mooc et de toute forme de formation à distance est la possibilité laissée à chaque participant d’avancer à son rythme. Une vidéo par jour. Toutes les vidéos d ‘un coup. L’apprentissage à distance permet justement d’adapter l’apprentissage en fonction des profils de chacun, de leur disponibilité. Cette question de l’apprentissage en mobilité, contraire au droit et à la culture de nombreuses entreprises freine le succès des Moocs en entreprise.

 

7)   Les barrières culturelles

L’une des tendances récentes du management est le BYOD : Bring Your Own Device.

Chaque salarié peut, s’il le souhaite, travailler sur son ordinateur ou tablette, en wifi, en télétravail ou au bureau. Ces nouvelles pratiques qui transforment le monde du travail impactent la formation à distance, l’accessibilité au contenu. Il apparaît qu’une entreprise offrant une réelle souplesse des outils de travail pourra plus facilement déployer des Moocs internes. Le Mooc est donc l’un des vecteurs de la transformation digitale des pratiques.

 

8)   Le rôle des managers

Le Mooc d’entreprise est une modalité pédagogique innovante et peu familière : le rôle des managers en tant qu’ambassadeurs du projet est à ce titre essentiel. Dans certains cas, les managers ne soutiennent pas les formations types Mooc car celles-ci mobilisent des collaborateurs entre une et trois heures par semaine, pendant plusieurs semaines. Autant d’heures qui ne seront pas consacrées aux missions opérationnelles. Impliquer les managers et les convaincre de l’intérêt du Mooc est donc un enjeu crucial.

 

9) L’importance de la certification et de la revalorisation salariale

Les participants qui vont jusqu’au bout du Mooc peuvent, s’ils le souhaitent, obtenir un certificat. Si la reconnaissance de ces certificats par le marché du travail reste encore à améliorer, elle est centrale dans le cadre d’un Mooc d’entreprise. En effet, une formation, qui plus est une formation longue doit délivrer une certification. Plus cette certification se traduit par une mobilité professionnelle au sein de l’entreprise, ou par une valorisation salariale, meilleur sera l’engagement et la viralité du Mooc.

 

Be Sociable, Share!

2 Comments

Filed under Non classé

2 Responses to Réussir un Mooc d’entreprise en 9 étapes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *