Catégories
Divers

Améliorer les conditions de vie des étudiants, c’est améliorer leur réussite

Les conditions de la vie étudiante (tout ce qui entoure les études stricto sensu) ne sont pas bonnes en France (en comparaison notamment des autres pays européens ou de l’OCDE). Et bien plus mauvaises encore à l’université que dans les grandes écoles et les classes préparatoires. Logement, santé, nourriture, accès aux nouvelles technologies et aux ressources documentaires, bourses, prêts et aides, aménagement des horaires de travail… dans tous les domaines, le retard pris ces dernières années est considérable. L’Observatoire de la vie étudiante en témoigne régulièrement.

Pourtant, les dépenses pour la vie étudiante sont non seulement nécessaires (égalité des conditions d’accès) mais encore indispensables pour améliorer les résultats des étudiants. Une étude américaine publiée récemment par le Cornell Higher Education Research Institute le démontre très bien dans le cadre américain. Non seulement l’augmentation des dépenses hors enseignement et recherche permet d’améliorer les taux de réussite des étudiants mais encore elles permettent une amélioration encore plus nette de la part des étudiants les moins favorisés (notamment celles des boursiers).

L’effort budgétaire (sans commune mesure avec les quelques dizaines de millions d’euros saupoudrés par le gouvernement actuel) devrait donc en priorité porter sur ces aspects essentiels, d’autant que cette reconnaissance de leur situation difficile et son amélioration substantielle permettrait ensuite de favoriser l’adhésion des étudiants à d’éventuelles réformes structurelles de l’enseignement supérieur.

Où l’on voit que le gouvernement en commençant la réforme par la gouvernance et l’autonomie (le toit de l’édifice universitaire) et en ne laissant plus que des miettes pour les conditions de la vie étudiante (la base de l’édifice) non seulement s’y est mal pris (on l’a vu au printemps) mais encore a fait les choses à l’envers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *