Catégories
Pierre Dubois

Et le plagiat enseignant ?

Commentaire de Mado dans la chronique “Sanctionner les plagiaires“. “A la lecture de tous ces articles sur le plagiat, il apparaît étrangement que la plupart des sanctionnnés sont des étudiants en fin d’études (doctorants notamment) et qu’il n’y a quasiment pas d’enseignants sanctionnés. Ils ne sont pas à l’abri non plus de telles pratiques. Alors pourquoi ? ? ? Code d’honneur tacite entre pairs ? ? ? Peur de la délation et de ses retombées ? ? ? Ou bien l’idée de la sanction ferait-elle mauvais effet au sein de la discipline incriminée et de l’université dans laquelle travaille l’enseignant ? ? ? Ce n’est pas en passant sous silence de telles pratiques que l’on va moraliser les habitudes”. Remarques fort pertinentes, Mado, mais patience ! Ce blog va faire état, vendredi prochain, de nombreux copiés-collés observés dans un livre récent d’un enseignant-chercheur.

Mado, vous avez cependant raison : les universités alertent plus fréquemment les étudiants que les enseignants sur les sanctions encourues en cas de plagiat. Un exemple récent, celui de l’université de Marne-la-Vallée. L’arrêté du 22 octobre 2010 ne concerne que les usagers de l’université, bref les étudiants. Quand cette université – et les autres universités d’ailleurs – publieront-elles un arrêté sur les sanctions encourues par les enseignants ? 

Introduction de l’arrêté de l’UMLV. “Le rôle de la section disciplinaire est de juger des actes commis par les usagers des établissements d’enseignement supérieur. Le régime disciplinaire s’applique à tout étudiant lorsqu’il est auteur ou complice de fraude ou tentative de fraude commise à l’occasion d’une inscription, d’une épreuve de contrôle continu, d’un examen (le plagiat de mémoire peut être sanctionné par la section disciplinaire)”. Lire la suite…

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *