Catégories
Pierre Dubois

Le franc-parler de la CPU

La CPU est entrée en résistance. L’équipe de Louis Vogel met en application sa profession de foi : critiquer la politique gouvernementale si cela lui paraît nécessaire. Et c’est aujourd’hui le cas pour le budget 2011 des universités.

L’assemblée plénière de la CPU (c’est-à-dire pas seulement le bureau et le conseil d’administration, mais tous les présidents) s’est mise d’accord pour publier un communiqué critiquant la répartition des moyens 2011 aux universités. Il faut lire et relire ce communiqué, tant il donne du baume au coeur : cliquer ici

C’est un communiqué de vérité et de dignité, un communiqué précis, argumenté, rigoureux et surtout courageux : il faut des moyens récurrents en hausse pour les universités aux fins de répondre aux défis contemporains de l’enseignement et de la recherche ; les “Investissements d’avenir” ne sauraient remplacer ces fonds récurrents ; il faut être équitable vis-à-vis de toutes les universités”. Valérie Pécresse n’a tenu aucun compte du travail effectué par la CPU : ce n’est pas digne d’un ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche !

La CPU doit marquer le coup, faire un geste symbolique : boycotter les voeux de la ministre. Ils devraient avoir lieu mercredi 26 janvier 2011 ; ils deviendraient honteux aux yeux du pays si les présidents n’étaient pas présents. Chronique de ce blog : “Valérie 2011. Voeux ou bêtisier ?“. Les personnels enseignants et BIATOSS, les étudiants de toutes les universités doivent encourager leurs présidents à boycotter les voeux de Valérie Pécresse. J’ai envie de dire ce soir, alors que je n’ai jamais hésité à critiquer la CPU (cliquer ici) : “j’aime cette nouvelle CPU !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *