Catégories
Pierre Dubois

Conseil d’orientation dès la 1ère

Circulaire du BO n°31 du 1er septembre 2011. Un conseil d’orientation anticipé pour les élèves de 1ère des lycées devient obligatoire dès l’année scolaire 2011-2012. Cette obligation est fondée sur une idée de bon sens : “si l’élève a un projet d’études supérieures, en lien avec un projet professionnel, il réussit mieux son parcours de formation. Il faut donc multiplier les conseils d’orientation et les anticiper pour que, arrivés en terminale, les élèves formulent sur Admission post-bac des 1ers voeux mieux fondés“. Toutes les chroniques du blog sur l‘orientation, sur Admission post-bac.

Cette anticipation du conseil d’orientation sera-t-elle efficace ? Ma réponse est clairement “non”. L’orientation rencontrera toujours des problèmes tant que l’offre de formations post-bac sera éclatée en 4 grands parcours possibles (licence, BTS, DUT, CPGE) et tant que les spécialités de ces quatre filières seront pléthoriques (plus de 11.000 formations post-bac à la rentrée 2011).

Pour rendre plus efficace l’orientation, il faut d’abord simplifier l’offre de formation et surtout ne pas la hiérarchiser dans la tête des élèves : 1 : CPGE, 2 : IUT, 3 : STS, 4 : Licence. Anticiper l’orientation, c’est mettre une pression inutile sur les élèves de 1ère, c’est renforcer la “dictature du projet”.

Le conseil d’orientation anticipé va mobiliser d’important moyens. Je crains fort qu’ils ne soient gaspillés. ”Le conseil anticipé participe des objectifs de l’orientation tout au long de la vie. Au-delà de l’information sur les formations post-baccalauréat, il est nécessaire d’apprendre aux lycéens à rechercher et à s’approprier les informations les plus utiles dans l’élaboration de leurs choix. Le parcours de découverte des métiers et des formations est désormais le vecteur de la capacité “apprendre à s’orienter”. La découverte des métiers, des formations et la connaissance de soi-même en sont les jalons. Les professeurs, notamment les professeurs principaux, doivent s’appuyer sur l’expertise la plus large : conseillers d’orientation-psychologues, chefs de travaux, conseillers principaux d’éducation, afin de délivrer la meilleure information personnalisée à leurs élèves. Le tutorat offre aussi à l’élève qui le souhaite la possibilité d’être conseillé et guidé par un adulte référent dans son parcours de formation et d’orientation. L’entretien personnalisé au cours du second semestre de l’année de 1ère par le professeur principal doit servir de base au dialogue à construire. Les heures d’accompagnement personnalisé en classe de 1ère constituent un temps favorable pour permettre aux élèves de mener leur réflexion, en particulier lorsque le conseil n’a pas été dans le sens du projet de l’élève. Ces heures permettent également de sensibiliser à la procédure de préinscription dans l’application “Admission post-bac” pour mieux en faire comprendre les enjeux.

Be Sociable, Share!