Catégories
Pierre Dubois

Prix Ourisson et Chaires Gutenberg

Université de Strasbourg, 20 janvier 2012. Pierre Braunstein, président du Cercle Gutenberg, remet les prix aux lauréats 2011 du prix Ourisson et des chaires Gutenberg. La cérémonie est rythmée par les intermèdes musicaux de l’Orchestre de chambre de l’université. Album de 50 photos.

Réflexions du blogueur issues des exposés, brefs et très clairs, des cinq lauréats présents. Points communs : chacun d’entre eux fait de la recherche théorique et appliquée. Pas de recherche appliquée sans recherche théorique. La recherche théorique demande des temps de “respiration” durant lesquels il faut ne pas devoir chercher le contrat : elle exige des crédits récurrents. Du temps et de l’argent : c’est ce qu’attribuent l’Institut universitaire de France, et, en Alsace, le prix Ourisson et les chaires Gutenberg, les bourses de la Fondation de l’université de Strasbourg. Pas de recherche d’excellence sans mobilité géographique.

Autre point commun : celui des étapes de la méthode scientifique. Celle-ci exige toujours une collecte et un traitement de données en interaction. Ce qui induit une complexification et une technicisation poussées des faits observés, un traitement long et sophistiqué des données recueillies. Pas de recherche d’excellence sans calculs élaborés et donc sans moyens de calcul. La question lancinante est toujours la même : les résultats avancés sont-ils “vrais”, toutes choses étant égales par ailleurs ? D’où une certaine modestie et l’exploration constante d’hypothèses additionnelles. 

Chaque lauréat, outre son prix, reçoit en cadeau un magnifique ouvrage, publié fin 2011 aux Editions Carré Blanc (Strasbourg), à l’occasion de l’année internationale de la Chimie. Alsace. Alchimie d’une terre de savoirs.

Deux lauréats pour le Prix Guy Ourisson. Armelle Guillou, professeur, est statisticienne (photos). Ses recherches théoriques et appliquées portent sur les valeurs extrêmes, leur probabilité d’apparition (champ de la médecine, de l’assurance, de la climatologie). Projet de création de l’Ecole statistique de Strasbourg, centre de formation, de recherche, de consulting et de services. 

Frédéric Dufourt est professeur de sciences économiques et chercheur au BETA (photos). Macro-économie théorique et appliquée. Interrogations de recherche : rôle des anticipations et des changements d’anticipations sur le dynamisme économique ; prophéties auto-réalisatrices.

Lauréats des Chaires Gutenberg. Luisa De Cola est professeur à l’université de Münster (photos). Lieu d’exercice de la Chaire : Institut de sciences et d’ingénierie supramoléculaires (ISIS). Recherches sur les matériaux luminescents et électroluminescents pour l’optique, sur les nanomatériaux pour faire progresser l’imagerie électronique et le diagnostic.

Ioannis Lianos est senior lecturer à l’University College de Londres (photos). Il est spécialiste du droit communautaire et du droit de la concurrence. Droit mais avec une approche plus large, celle des sciences sociales, dont l’économie. Il procède à une sorte de méta-évaluation : impact des études d’impact sur la régulation, observant, entre autres, que le contenu de ces études varie fortement d’un pays européen à l’autre. 

Un nouveau prix : celui de la Fondation Université de Strasbourg (9 millions d’euros collectés à ce jour) – Cercle Gutenberg. Le prix 2011 est décerné à Mathieu Schuster (photos), chargé de recherche au CNRS à l’Institut physique du globe de Strasbourg (IPGS). Il est sédimentologue, fait parler les pierres du désert (origine d’une vocation de chercheur). Le prix obtenu lui permettra de retourner sur le terrain, au Tchad.

Be Sociable, Share!