Catégories
Pierre Dubois

L’Université a-t-elle perdu son âme ?

L’université a-t-elle perdu son âme ? Plaidoyer pour une autre réforme. Essai de Bruno Fabre, professeur des universités en sciences de gestion à l’IAE de Montpellier, paru aux Editions L’Harmattan, Questions contemporaines, 2012, 192 pages. Table des matières.

J’ai demandé à Bruno Fabre d’écrire une chronique originale pour ce blog. Il a accepté et je l’en remercie sincèrement : pour un un blog toujours plus coopératif ! Le texte de deux pages qu’il m’a envoyé résume les idées-forces de son essai. Un extrait : “il faut accepter le fait que le Temps de l’Université n’est pas le Temps de la Société et que le droit à l’erreur, et même le travail en apparence inutile, est au fondement de la raison d’être de l’activité des chercheurs et des enseignants-chercheurs ; dès lors appréhender la performance de l’université au travers du prisme des outils de gestion des entreprises privées peut être contre-productif en raison notamment de leur incitation au “court-termisme” et à la comparaison permanente, en lieu et place d’une véritable recherche d’innovation”. Un professeur de gestion qui critique l’usage des outils de gestion : décoiffant !

L’ouvrage se conclut par dix propositions concrètes. Je n’en dévoile qu’une :”bâtir une première année de méthodologie et d’enseignements généraux afin de rapprocher l’Université des Classes préparatoires aux grandes écoles“. Avec la création des Instituts d’enseignement supérieur, je propose d’aller plus loin : fusionner les CPGE et les licences universitaires pour pouvoir organiser une voie d’études longue (la licence en 3 ans conduisant aux masters et aux écoles) et localiser ce premier cycle du supérieur dans un établissement nouveau, l’IES (93 chroniques du blog sur les IES).

Be Sociable, Share!