Catégories
Pierre Dubois

Lyon 1 : le feuilleton continue

Dans la première chronique consacrée aux élections aux Conseils centraux de Claude Bernard Lyon 1, je m’étonnais de l’absence totale de transparence de l’université : “Lyon 1 : combien de candidats à la présidence ? . Les élections ont eu lieu le 31 janvier 2012 et aujourd’hui personne ne sait si Alain Bonmartin, président en exercice, sera candidat à sa succession. Lire également la chronique “Quand Domitien Debouzie présidait Lyon 1“.

Plusieurs commentateurs de la chronique ont permis d’y voir plus clair. Merci à Olivier Dezelus, François Locher, et Philippe Lalle d’avoir informé les lecteurs de ce blog. L’élection d’un président n’est pas un évènement interne à l’université ; c’est un évènement régional et national. Tous ceux qui souhaitent s’informer doivent pouvoir le faire avec facilité sur le site même de l’université : ce n’est pas le cas ! Déficit grave de communication externe !

Le feuilleton continue. Les élections ont eu lieu le 31 janvier 2012. L’élection du président aura lieu le 6 mars 2012, voire le 9 mars si, après cinq tours de scrutin le 6 mars, une fumée noire sort de la chaufferie de l’université. Les 22 membres du Conseil d’administration qui vont désigner le président ont été élus le 31 janvier 2012. Pourquoi attendre 5 semaines ? Les candidats à la présidence ne vont pas cogiter aussi longtemps pour penser leur mandat et se déclarer !

Encore faut-il qu’ils puissent candidater officiellement ! Ce n’est possible que depuis le 17 février 2012 et ce le sera jusqu’au 28 février ! Le feuilleton tourne à la farce. Intéressant de lire l’appel à candidatures. On y apprend en particulier qu’Alain Bonmartin n’est plus président de l’université, mais administrateur provisoire désigné par le recteur d’Académie. Pourquoi donc cet interim ? Les candidats doivent déposer une profession de foi ! Dont acte ! A noter que l’appel à candidatures est daté de la veille des vacances d’hiver en Rhöne-Alpes.

Feuilleton. Farce. Une farce farcissime. Les listes ISTS ont remporté 10 des 12 sièges du Conseil d’administration (profession de foi, liste des candidats et des 6 élus au CA). Avec un tel nombre de sièges, les listes devraient faire le président ! Pas si simple car ces “gagnants” n’ont pas, apparemment, de candidat à la présidence ! Surprenant ! C’est pourtant ce qu’un de leurs communiqués (17 février) annonce !  

“Cher-e-s Collègues. Les élections du 31 janvier ont donné à la liste “Inter-Sciences-Technologies-Santé- Ensemble pour Lyon 1″ (ISTS) une majorité d’élus dans les collèges A et B au Conseil d’Administration. Elles ont aussi placé cette liste en tête des deux autres Conseils centraux de l’établissement. Les listes ISTS avaient sollicité le suffrage des électeurs sur la base d’un projet, élaboré dans la concertation pour que l’université Lyon 1 soit  en mesure d’avancer dans les missions essentielles qui lui sont confiées. L’ensemble des candidats des listes ISTS remercie tous les électeurs qui leur ont apporté leur soutien et accordé leur confiance.

A l’issue de ces élections et comme ils s’y étaient engagés dans leur profession de foi, les membres des listes  ISTS proposent aux personnes qui adhèrent au projet et qui souhaitent candidater à la
présidence de l’Université de venir échanger avec eux
. Cet échange se fera sur la base du projet que les listes ISTS ont défendu avec succès. Ces discussions serviront à identifier le candidat que les élus ISTS soutiendront. Les candidats à la présidence qui le souhaitent prendront contact avec l’un des élus CA de la liste ISTS avant le 28 février. Avec nos sentiments cordiaux et  dévoués. Les membres des listes ISTS”.

Il faut donc penser qu’Alain Bonmartin n’est pas le candidat naturel de la liste ISTS… et même que les membres de la liste n’en veulent pas comme président. La tête de liste François Noël Gilly est PU/PH, classe exceptionnelle. Pourquoi soutiendrait-il un MCU/PH ? Qui sera le candidat à la présidence soutenu par les listes ISTS ? L’appel à candidature cache peut-être des dissensions internes à ces listes. Suspense jusqu’au 28 février. Suspense inadmissible ! Indigne d’une démocratie ! Mépris des électeurs !

Mais j’ai certainement raté une marche. J’avoue que je m’y perds encore dans la mesure où le PV des élections au CA (nombre d’inscrits, de votants, de suffrages exprimés par liste) n’a pas été publié par la com externe de l’université. Aurais-je oublié une liste outre celle de l’ISTS ? Liste Loïc Blum (seulement au CA). Listes Daniel Simon. Listes IDDE. Help aux commentateurs de Lyon 1.

Au final, je m’indigne d’une telle situation. L’université Claude Bernard Lyon 1 ne mérite pas la farce de ces élections. Rien n’y est transparent ! Et c’est la gouvernance instaurée par la LRU qui permet cela. Oui, il faut abroger cette gouvernance !

Be Sociable, Share!