Catégories
Non classé

Quand les étudiants en Médecine de Dresden innovent…


La plupart des patients ne comprennent rien quand ils lisent les conclusions de leur médecin. Pour y remédier, des étudiants en médecine ont lancé un service de traduction gratuit.

Les médecins ont leur propre langue que les patients ne comprennent souvent pas. Qui sait par exemple ce qui se cache derrière le mot « efflorescence » ? «  Qu’est-ce que j’ai ? » se demandent sans doute beaucoup de patients recevant un diagnostic tel que « défaut septal auriculaire » ou « MR ». Les étudiants en médecine de Dresden, Anja Kersten et Johannes Bittner ont donc eu l’idée de lancer un service de traduction gratuit. « J’ai traduit une fois les conclusions du médecin de la mère d’une copine ; ensuite je me suis dit : Cela peut aussi s’appliquer aux nombreux patients qui ne comprennent pas leurs conclusions de leur médecin », explique Anja Kersten.

Depuis plus d’un an, on peut envoyer ses conclusions de son médecin à une équipe d’étudiants. Après quelques jours, on récupère la traduction. Margaret A. Hall a testé ce service. Ses résultats d’une page sont revenus en vingt pages de traduction : « Pour moi, il est important de savoir exactement ce que j’ai, parce que sinon je me fais trop de soucis. Le résultat traduit m’a rassuré. »

Les patients peuvent taper leur rapport médical ou les résultats d’analyses en provenance de leur laboratoire ; les étudiants volontaires s’engagent à traduire les rapports et les conclusions. Près de 400 étudiants venus de toute l’Allemagne travaillent actuellement volontairement sur ces traductions. 60 médecins spécialistes leur donnent des conseils et examinent leurs conclusions traduites.

Environ 4 500 demandes ont été traitées l’an dernier.

Be Sociable, Share!