Catégories
Pierre Dubois

Elections. L’opacité revendiquée

De notre correspondant local. “Réunion du comité électoral consultatif. Le responsable des affaires juridiques et le directeur des services sont d’accord pour dire que les listes de candidats n’ont pas à être publiques et exposées au regard du monde entier. Elles ne sont donc affichées que sur l’Intranet. Le juriste parle de “polémiques inutiles” et évoque “un blog”…

Par ailleurs, “aucun effort particulier n’est fait pour inciter les étudiants à voter, contrairement à ce qui se fait ailleurs. Les associations étudiantes n’ont eu qu’un bon de tirage de quelques milliers de tracts. On leur a dit que c’était bien suffisant vu le faible taux de participation chez les étudiants”… Grave déficit de communication dans plusieurs universités.

Débattre. L’opacité de l’information sur les élections est revendiquée par deux responsables universitaires : ne publier les professions de foi et les listes de candidats que sur l’Intranet. Une telle décision est criticable et stupide. Décision criticable. L’université publique est financée très majoritairement par l’Etat et les Collectivités territoriales, et donc par l’impôt. Tout citoyen est en droit de connaître l’usage qui est fait des dotations publiques que les universités perçoivent, les projets que les futurs présidents comptent mettre en oeuvre.

L’université ne doit plus être une Tour d’ivoire. Elle doit être ouverte sur son territoire, sur sa région, sur son pays, sur le monde. Tous les futurs présidents ne programment-ils pas une plus grande ouverture à l’international ? L’opacité signifie également un mépris pour les personnalités extérieures que le CA cooptera. Représentants des collectivités territoriales et des partenaires économiques et sociaux n’ont pas accès à l’Intranet !

Décision stupide. L’opacité de l’information, l’absence de transparence ne sont pas tenables à l’ère numérique. Un panier percé. La preuve, l’information apportée par cette chronique. La preuve, bien des candidats à la présidence tiennent des blogs de campagne pour faire connaître leur programme. Ne mettre les informations que sur l’Intranet est une faute : c’est instaurer une inégalité de traitement entre les candidats, inégalité en matière de réseaux de diffusion des informations. L’opacité crée la rumeur, est source de manipulations de l’information.

Débattre. Publier seulement sur l’Intranet les informations sur les élections universitaires ? Ou pratiquer une totale transparence vers l’extérieur ? La parole est aux lecteurs du blog.

Be Sociable, Share!