Catégories
Universitas

Les “think-tank” lèvent les derniers tabous

L’autonomie sans les moyens, voici le principal reproche que les opposants à la réforme tentent de faire entendre. Mais en ces temps de disette budgétaire, les propositions dont on discute le plus dans cette campagne tournent surtout autour de l’augmentation des droits de scolarité. La proposition, lancée par le think-tank de gauche Terra Nova, n’est plus aujourd’hui taboue. Elle est même vue comme un moyen de lutter contre le système français anti-redistributif où le financement par l’impôt avantage surtout les plus riches qui constituent la majorité de ceux qui se destinent à l’enseignement supérieur. Rien de nouveau sur le soleil puisque Laurent Schwartz évoquait déjà la question en… 1981, comme le rappelle l’Institut Montaigne. La “démocratisation du savoir” a également fait l’objet d’un colloque de la République des idées en 2009, que l’on peut réécouter en ligne.

“Les effets redistributifs du financement de l’enseignement supérieur”, le thème fait décidément florès, y compris au colloque de Marseille de la Conférence des présidents d’université : depuis plus d’un an, la conférence a engagé une réflexion sur la question, sous le présidence de Louis Vogel, lui aussi favorable à une progressivité des droits d’inscription, comme il l’a expliqué aux Echos.

Autre tabou : la sélection. Rares sont ceux qui comme la Fondation pour l’innovation politique, prônent “le droit à la sélection, avec toutes les rétributions qui l’accompagnent”. Si cette “révolution de la responsabilité” n’est pas véritablement au centre de la campagne, elle pose en tous cas en des termes singuliers la question de l’égalité, qu’avait également soulevée les Refondateurs.

Enfin l’Institut Thomas-More, dans le cadre de son programme “2012 : changeons de modèle” a établi un intéressant comparatif France-Allemagne où il apparaît que la dépense administrative est presque trois fois supérieure de ce côté-ci… et que les salaires des profs y sont inférieurs de plus d’un tiers à l’Allemagne en moyenne !

> la semaine prochaine : les universitaires et l’université

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *