Catégories
Pierre Dubois

Orléans. 2 candidats à la présidence

Jeudi 31 mai 2012 : les personnels de l’université d’Orléans sont appelés à élire leurs représentants dans les Conseils centraux. Fort bon niveau de transparence : toutes les informations sont en ligne (note d’information, bureaux de vote, listes des électeurs, modèles d’actes de candidature, modèles de procuration, listes de candidats, professions de foi).

Le scrutin de demain a le mérite d’opposer un nombre limité de listes de candidatures au Conseil d’administration (22 membres) : 2 dans le le collège A des professeurs (7 sièges à pourvoir), 3 dans le collège B des autres enseignants (7 sièges), 4 dans le collège des BIATOSS (3 sièges). En fait, ce nombre est plus limité qu’il n’y paraît car 2 listes concourent dans les 3 collèges et 1 liste dans 2 collèges.

Deux listes dans le collège A, conduites par les deux candidats à la présidence. Youssoufi Touré, président en fonction, est candidat à sa succession ; il conduit la liste “Unité, Proximité, Ambition“. Jérôme Durand-Lose, challenger, mène la liste “ESPER” (Ensemble pour un service public d’enseignement et de recherche de qualité dans une université démocratique) ; la liste est soutenue par le SNESUP et des non syndiqués.

Les deux listes soutenant les candidats à la présidence sont également présentes dans le collège B. Dans ce collège, une troisième liste, “Agir ensemble pour notre université“, est soutenue par l’UNSA.

Deux des trois listes présentes dans le collège B se retrouvent dans le collège des BIATOSS : liste UNSA, liste Touré. La liste ESPER y a un allié objectif : la liste FSU. 4ème liste en course : Sudversion, soutenue par Sud Education.

Quelques points clés des élections d’Orléans. Deux listes seulement briguent la présidence et le scrutin peut se résumer de manière certes caricaturale : renouveler ou sortir le sortant, Youssoufi Touré. Une campagne électorale de courte durée et placée dans un calendrier inapproprié selon le SNESUP. Un blog créé par chacune des trois listes : liste Touré, liste Durand-Lose, liste UNSA. Pas de débat entre les deux présidentiables. Des réunions électorales peu fréquentées. Un scrutin qui ne sera validé que le 4 juin, les élections ayant lieu un jeudi, le 31 mai.

J’ai interviewé Jérôme Durand-Lose jeudi 24 mai et Youssoufi Touré vendredi 25 mai et ai participé à une de leurs réunions électorales… fort peu fréquentées. J’ai lu leurs professions de foi et me suis fait une opinion. Je ne me permettrai pas de la dévoiler !

Deux résultats possibles et observés dans les autres élections universitaires. Soit la même liste l’emporte dans les deux collèges enseignants et conquiert facilement la présidence. Soit chacune des 2 listes l’emporte dans un seul collège et on a alors les effets de la “prime tueuse”, du type 6 sièges à 1 dans le collège A, 1, 5, 1 dans le collège B, 1, 1, 1 dans le collège des BIATOSS. Dans ce dernier cas, ce sont les élus étudiants qui feront le président.

Les élections étudiantes ont eu lieu les 27 et 28 mars 2012 (PV des résultats). Les jeux sont donc déjà faits : 5 sièges à pourvoir, 6 listes en présence, 2.651 votants (taux de participation de 19,06%). 5 des 6 organisations en lice ont obtenu 1 siège (Bouge ta fac, LEO les étudiants d’Orléans, MET, Cé, UNEF). Les discussions avec les 5 élus étudiants ont probablement commencé dès l’issue du scrutin étudiant. Qui votera pour qui ?

Un souhait pour l’université d’Orléans : que les enseignants, professeurs et autres enseignants votent demain pour la même liste ! Si la prime tueuse faisait encore une fois ses ravages, le sort de l’université serait alors dans les mains des dissensions voire des conflits entre 5 organisations étudiantes. Orléans ne mérite pas cela !