Catégories
Non classé

Quel avenir pour les bibliothèques universitaires ?

Dans un contexte de déclin du livre et de baisse de la fréquentation des bibliothèques, quels changements celles-ci doivent-elles mettre en place pour reconquérir les visiteurs ?

A l’heure où les bibliothèques ne sont plus les uniques détentrices du savoir, celles qui étaient traditionnellement vues comme les lieux par excellence du travail et de l’instruction, sont désormais souvent perçues comme les temples du livre poussiéreux et du silence imposé. Face au déclin actuel de leur fréquentation, les bibliothèques se rendent compte de la nécessité de transformer cette image vieillissante.

En effet, les outils numériques remplissent désormais de manière plus performante les fonctions qui étaient traditionnellement l’apanage des bibliothèques. La recherche documentaire, par exemple, est aujourd’hui assurée par les moteurs de recherche en ligne. Les ordinateurs sont de plus en plus utilisés dans le travail et les études, et au-delà même du milieu universitaire, on constate dans l’ensemble de la société un déclin du livre au profit des écrans.

Les supports de connaissance évoluent, se diversifient, et ont tendance à se dématérialiser. On voit apparaître de nouvelles pratiques, comme l’agrégation de contenus scientifiques sur des supports numériques, qui transforment les modalités d’apprentissage et de recherche, et modifient donc les attentes des usagers envers les bibliothèques. Les bibliothèques doivent alors proposer de nouvelles ressources et de nouveaux services, pour être à même de satisfaire ces attentes. Elles doivent s’adapter aux évolutions du monde actuel, se moderniser pour répondre à de nouveaux besoins.

Réalisant que la détention du savoir ne leur apporte plus aucune valeur ajoutée, certaines bibliothèques innovent. La tendance est donc aux bibliothèques qui se proposent de remplir une nouvelle fonction, de présenter une utilité nouvelle pour leurs usagers, et tentent ainsi de se faire une place dans la société du numérique. Elles rétablissent une image positive des bibliothèques en mettant sur le devant de la scène ce qui est, à leur sens, leur atout principal : leur capacité à créer de l’échange et du lien social.

Be Sociable, Share!