Catégories
Claude Lelièvre

Concours du CAPES externe: la crise de recrutement confirmée

Même s’il y a une très légère diminution du déficit des admis par rapport aux postes mis au concours en comparaison de l’année dernière, il apparaît que la crise du recrutement perdure et commence à s’installer dans la durée de façon alarmante.

706 postes sont restés vacants, soit presque 15% des postes à pourvoir. Ce déficit est particulièrement important dans certaines disciplines. En mathématiques, un poste sur trois est resté vacant (  652 reçus pour 950 postes ouverts ). En lettres classiques, cela va jusqu’à plus de la moitié des postes  ( 75 reçus pour 170 postes ). La situation est moins alarmante dans d’autres disciplines, mais reste préoccupante : 681 reçus pour 733 postes proposés en lettres modernes, 679 pour 790 en anglais, 184 pour 230 en allemand. Et le déficit concerne aussi sensiblement les documentalistes : 105 reçus pour 157 postes.

On l’avait déjà noté ( dans des billets antérieurs ) : les résultats de l’admissibilité de la session 20122 ne présageait rien de bon. Comme le montraient les résultats, la proportion admissibles/postes était en effet restée faible ( voire s’était affaiblie ) pour 8 disciplines : lettres classiques ( 0,54 pour 2012 contre 0,57 en 2011 ), lettres modernes ( 1,24 contre 1,28 ), sciences économiques et sociales  ( 1,70 contre 1,81 ), allemand ( 1,10 contre 1,30 ), anglais ( 1,37 contre 1,45 ),mathématiques ( 1,25 pour 2012 contre 1,10 en 2011 : léger progrès ici, mais situation toujours difficile ), éducation musicale ( 0,95 en 2012 comme en 2011 ), documentation ( 1,25 contre 1, 68 ).
Contrairement à ce qu’avait soutenu Josette Théophile ( la DRH du ministère de l’Education nationale )  à l’issue des résultats  très inquiétants de la session 2011 où 826 postes n’avaient pas été pourvus pour le seul CAPES, il ne s’agissait donc pas d’une simple « transition ponctuelle» ( “liée au changement des dates des concours”, avait-elle ‘’précisé’’ ). Au total, pour le concours externe 2012 des CAPES disciplinaires, il y a eu 6314 admissibles pour 4847 postes ( soit une proportion admissibles/postes de 1,30 ) contre 7492 admissibles pour 4881 postes au concours externe 2011 des mêmes CAPES disciplinaires ( soit une proportion admissibles/postes de 1,53 ).

Que faire ? La « démastérisation » est improbable. Une forte augmentation des salaires aussi ( du moins dans l’immédiat ) compte tenu de l’état des finances publiques. Reste  à « refonder » de l’espoir dans le fonctionnement du système scolaire dans le cadre de « la refondation de l’Ecole républicaine » ( en apportant notamment des réponses aux conditions de travail, à la formation professionnelle des enseignants, à la perception que l’on peut avoir de leur métier ) , et à « pré-empter » un nombre supérieur de candidats par un système d’aide aux étudiants optant pour les métiers de l’enseignement.
François Hollande s’est  d’ailleurs déjà montré depuis longtemps favorable à l’établissement d’un plan pluri-annuel de recrutement ; et il s’est d’ores et déjà prononcé pour un pré-recrutement ( cf en particulier son discours sur « L’Ecole et la Nation » de  février dernier  tenu à Orléans ) : « Pour remédier à la crise de recrutement – qui est réelle tant les vocations ont été découragées […] nous ferons en sorte de financer des études longues, avec une filière de pré-recrutements, pour former des enseignants le plus vite possible, dès la licence, de façon à orienter les vocations et à aider les jeunes à financer leurs études ».