Catégories
Doctrix

Faites vos jeux : quel ministre (docteur) pour l’ESR ?

Chers docteur(e)s,

Quel serait votre ministre préféré, titulaire d’un doctorat tant qu’à faire ??

Vincent Peillon, Isabelle This Saint Jean, Bertrand Monthubert, Michel Destot, Maurice Vincent

Les paris sont ouverts !!!!

Catégories
Doctrix

Félicitations

Nous saluons la victoire de M. François Hollande en cette soirée d’autant plus particulière qu’elle nous offre une “super pleine lune”, un phénomène rare expliqué par Dr Robert Masseydocteur en astrophysique (comme l’indique le “Dr” avant son nom).

Cette occasion nous permet de mettre en valeur un docteur, signe (pas seulement astral !!!) que nous allons rester attentifs aux propositions concernant le doctorat.

Catégories
Doctrix

Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, un « vrai travail » pour qui ?

En cette veille du 2nd tour des élections présidentielles, quels docteurs pourraient avoir leur chance de devenir ministre de l’ESR pour l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) et le Parti Socialiste (PS) ?

Attention, certains connaissent bien mieux l’ESR que d’autres parce qu’ils sont chercheurs ou enseignants-chercheurs, certains ont déjà été ministres, d’autres sont ou ont été chargés de ce sujet au sein de leur parti… bref. Voici (par ordre alphabétique) nos propositions… qui n’engagent que nous.

Des possibles ministres de l’ESR côté UMP :
– Jeannette Bougrab, docteure en droit, a été présidente de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité, maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, secrétaire d’État à la jeunesse et à la vie associative
– Françoise Guégot, docteure en informatique des sciences de l’organisation, a été maire de Mont-Saint-Aignan, députée de la deuxième circonscription de la Seine-Maritime, secrétaire nationale en charge de l’Enseignement supérieur
– Pierre Lellouche, docteur en droit, a été enseignant à l’ENA, à l’INSEAD, à l’École de guerre, à l’université Galatasaray, représentant spécial de la France pour l’Afghanistan et le Pakistan, président de l’assemblée parlementaire de l’OTAN député de la 4e circonscription de Paris, secrétaire d’État aux Affaires européennes, avocat, secrétaire d’État au Commerce extérieur, député
– Jean-Louis Mucchielli docteur en économie, était recteur de l’académie d’Amiens, professeur des universités à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directeur général de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche
– Samia Soultani-Vigneron, docteure en biotechnologies et industries alimentaires, a été secrétaire nationale en charge de la parité et de l’égalité professionnelle, maître de conférences à l’IUT de Laval, secrétaire nationale en charge de l’enseignement technique supérieur, candidate aux législatives 2012 dans la première circonscription de la Mayenne

Des possibles ministres de l’ESR côté PS :
– Michel Destot, docteur en physique, co-président du conseil des élus, maire de Grenoble, député de la troisième circonscription de l’Isère, rattaché à l’équipe de campagne François Hollande
– Cécile Helle, docteure en géographie, a été député de la 1ère circonscription du Vaucluse, conseillère municipale d’Avignon, maître de conférences à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, vice-présidente de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur en charge de l’aménagement du territoire, des politiques territoriales et contractuelles chargée, dans l’équipe de campagne de François Hollande pour la campagne présidentielle de 2012, dans le pôle “égalité hommes-femmes”, de la lutte contre les discriminations
– Bertrand Monthubert, docteur en mathématiques, a été président de Sauvons la Recherche, professeur des universités, président de l’université Paul Sabatier de Toulouse, secrétaire national de l’enseignement supérieur et de la recherche
– Vincent Peillon, docteur en philosophie, a été professeur de philosophie, directeur de recherche au CNRS, député de la Somme et député européen, en charge des questions d’éducation dans l’équipe de François Hollande pour la campagne 2012
– Isabelle This Saint-Jean, docteure en économie, a été présidente de Sauvons la Recherche, professeure des universités à l’université Paris 13, vice-présidente chargée de l’enseignement supérieur et de la recherche au conseil régional d’Ile-de-France

J-1 pour vos propositions.

Catégories
Doctrix

Doctorat & présidentielles, une synthèse des propositions

Pour garder la mémoire fraîche entre les 2 tours, voici une synthèse des propositions des différents partis politiques sur le doctorat :

Le plus souvent
1/ négociation avec les partenaires sociaux pour une meilleure reconnaissance du diplôme dans les conventions collectives (proposition Parti socialiste, MoDem, Front de gauche (FDG), Europe Ecologie Les Verts)
2/ accès facilité aux postes de la haute fonction publique et de la fonction publique territoriale avec une reconnaissance des années d’expérience dans les grilles salariales (proposition PS, MoDem, Debout la République)
3/ conditionner l’octroi du crédit d’impôt recherche à l’embauche de docteurs dans l’entreprise (proposition EELV, FDG, PS)
4/ une résorption, tout du moins partielle du nombre de contrats précaires (proposition PS, FDG, Nouveau Parti Anticapitaliste)
5/ création d’un nouveau statut du doctorant (FDG, NPA, EELV)

Et pourquoi pas
1/ remplacement de la soutenance par un examen (proposition DLR)
2/ pas de charge d’enseignement les premières années pour se consacrer entièrement à la recherche (proposition Union pour un Mouvement Populaire, DLR)
3/ favoriser le développement de carrières privé/public via des détachements (DLR)
4/ des étudiants initiés plus tôt à la recherche (proposition EELV)

+ suppression de la circulaire Guéant (proposition PS)

Nous avions aussi avancé quelques idées sur Doctrix2012. Et vous, que proposeriez-vous aux candidats pour une meilleure valorisation du doctorat en France ?

Catégories
Doctrix

L’UMP et le doctorat

Dans le programme officiel du candidat Nicolas Sarkosy, rien à signaler sur le doctorat. Dans un projet sur l’Education publié en novembre 2011 (PDF), figurent deux propositions :

  • proposition 26 : que les jeunes chercheurs puissent être sans charge d’enseignement afin de pouvoir se consacrer entièrement à la recherche ;
  • proposition 28 : une gestion des thèses Cifre par les recteurs d’académie ou les chancelleries des universités

Info en +

  • Le site de campagne de Nicolas Sarkosy
  • Son compte Twitter @NicolasSarkosy #NS2012
  • Catégories
    Doctrix

    Dans les coulisses de Doctrix2012

    A J-1 du premier tour des élections présidentielles, nous ouvrons le rideau sur l’aventure Doctrix2012.

    • Si vous voulez connaître les débuts de Doctrix, vous pouvez écouter Dr Evelyne Jardin et Sebastien Poulain sur Docteo
    • Pour réaliser notre série sur les programmes des 10 candidats, nous les avons épluchés un à un et nous avons contacté tous les staffs de campagne
    • Le travail de terrain a été réalisé en très grande partie par Sebastien Poulain et un certain nombre d’interviews faites le 17 février 2012 pendant la journée organisée par la CJC
    • Ce blog doit son existence aux réseaux sociaux (merci LindekIn !) et surtout à la confiance accordée par Emmanuel Davidenkoff, sans oublier le soutien sans faille de l’équipe d’EducPro : Maelle Flot et Jean-Paul Galvez car devenus SIF (sans Internet Fixe), nous avons été obligés de squatter leur bureau
    • qu’ils soient ici tous sincèrement remerciés.

    Voilà le rideau se referme, le gong du premier tour va bientôt retentir, ne raccrochez pas car nous avons prévu quelques surprises entre les deux tours…

    Catégories
    Doctrix

    Le PS et le doctorat

    Dans le programme de campagne du candidat François Hollande, à la section “Enseignement supérieur” page 25, il est regretté le faible nombre de doctorants. Lors du discours prononcé à Nancy, François Hollande s’est plus longuement exprimé sur le doctorat :

    • “le doctorat doit rester un diplôme national et unique”
    • la place des écoles doctorales doit être réaffirmée
    • tout doctorant doit être financé avec un contrat de travail
    • il faut “faire reconnaître le doctorat dans les conditions d’accès aux concours de la fonction publique, qu’elle soit d’Etat ou territoriale”
    • inciter les ”partenaires sociaux à la reconnaissance du doctorat dans les conventions collectives, au moins à sa valorisation dans les branches”
    • renforcer l’incitation à embaucher des docteurs dans l’assiette du CIR (crédit d’impôt recherche)
    • abroger la circulaire Guéant

    Pour Doctrix 2012, nous avons interviewé :

  • Bertrand Monthubert, docteur en mathématiques, secrétaire national de l’ESR
    http://doctrix2012.wordpress.com/2012/02/18/dr-bertrand-monthubert-secretaire-national-du-parti-socialiste/
    http://doctrix2012.wordpress.com/2012/02/23/dr-bertrand-monthubert-le-doctorat-la-politique/
  • Isabelle This Saint Jean, docteur en économie, conseillère régionale Ile de France
    http://doctrix2012.wordpress.com/2012/03/21/le-doctorat-vu-par-dr-isabelle-this-saint-jean-vp-au-conseil-regional-ile-de-france/
  • Chistophe Premat, docteur en sciences politiques, suppléant de la candidate Axelle Lemaire pour les législatives de 2012 (3e circonscription des Français de l’étranger)
    http://doctrix2012.wordpress.com/2012/03/12/christophe-premat-ps-legislatives/
    • Infos en + :

    • L‘ESR et l’innovation sur le site de campagne de François Hollande (où figure l’intégralité du discours prononcé au biopôle de Nancy)
    • Le compte Twitter de François Hollande @fhollande et #FH2012
    Catégories
    Doctrix

    Michel Destot et le doctorat

    Michel Destot, député-maire PS de Grenoble vient de publier “2012-2017 : quel avenir pour l’enseignement supérieur et la recherche ?” à la fondation Jean Jaurès. On y trouvera une synthèse statistique sur l’ESR et la R&D aux pages 64-67, le sujet des “jeunes chercheurs” étant abordé pages 33 et 34. Voici les propositions avancées par ce docteur en physique nucléaire.

    • la création de 2 000 emplois par en entreprise ou dans un laboratoire de recherche pour “l’insertion des jeunes docteurs dans l’emploi”
    • la reconnaissance du doctorat dans les conventions collectives et dans les concours d’accès à la haute fonction publique
    • “le doctorat d’université doit redevenir un diplôme universitaire délivré par les universités”

    Lors de la présentation de cet essai, nous avons été ravie de constater que les questions fusaient parmi l’assistance, sur le doctorat : manque de docteurs en France, mauvaise reconnaissance de ce diplôme dans les entreprises, mais aussi attribution de certains doctorats de complaisance, problème de visa pour les jeunes chercheurs étrangers suite à la circulaire Guéant…

    Le prochain parti politique scruté par Doctrix sera le Parti Socialiste. Nous vous invitons à rester connectés!

    Catégories
    Doctrix

    NDA et le doctorat

    Dans la 13e proposition sur l’Investissement dans l’innovation et la recherche, Nicolas Dupont-Aignan (NDA), candidat sous l’étiquette Debout la République propose “de faire du doctorat un diplôme garant d’une formation et de réajuster la grille de la fonction publique en conséquence”.

    Il nous a adressé un courriel développant ses deux propositions accompagnées de nouvelles. Nous publions en exclusivité les passages ayant directement trait au doctorat.

    Madame, Monsieur,

    Il a été porté à mon attention que vous sollicitiez les candidats à la présidence de la République pour connaître leurs projets concernant la recherche, le savoir et l’innovation. En pleine campagne, le temps dont je dispose est infime mais l’importance du sujet me fait apparaître comme indispensable de prendre le temps de vous faire part de mes positions.

    (…)

    Les Ecoles Doctorales doivent avoir un rôle très important dans ce partenariat entre les établissements d’enseignement supérieur et les organismes de recherche par l’intermédiaire des laboratoires de recherche.

    Le contrat doctoral qui existe dans nombreuses écoles doctorales doit être généralisé. Ainsi, définir le minimum versé, les conditions et la protection sociale devant être garantis et ne pas autoriser la thèse si ce minimum n’est pas garanti. La durée de la thèse dépend aussi des domaines de recherche. Elle doit être de la responsabilité de l’Ecole Doctorale et du laboratoire, avec dans tous les cas la couverture par un contrat.

    Le niveau du doctorat doit être relevé. La valeur du doctorat doit être reconnue comme diplôme garant d’une formation professionnelle et l’échelle de la fonction publique modifiée en conséquence.

    Du doctorat doit disparaître tout enseignement, le doctorant devant se consacrer à la recherche et à la formation, sans cumul d’emplois sauf cas exceptionnel. Les Contrats à Durée Déterminée et les vacations ne doivent être utilisés que pour des postdocs d’enseignement ou de recherche, après le doctorat, ou pour des emplois temporaires sur des projets de recherche, mais pas en substitut des emplois permanents de la recherche et de l’enseignement.

    L’habilitation à diriger les recherches doit être une garantie d’aptitude au compagnonnage et au management. La soutenance actuelle doit par conséquent être remplacée par un examen devant une commission après soumission d’une notice élargie de titres, travaux, contrats, collaborations, activités et management.

    Enfin, il est essentiel d’établir des passerelles entre entreprises, laboratoires et établissements d’enseignement de façon à instaurer la confiance réciproque par la connaissance mutuelle. Par exemple, après évaluation des commissions concernées, ouvrir l’enseignement et la recherche publique, à des chercheurs industriels d’une entreprise privée souhaitant être en détachement temporaire dans le public. Réciproquement, ouvrir, sur évaluation par les commissions concernées, un détachement temporaire d’enseignement ou de Recherche & Développement en entreprise à un ingénieur ou un chercheur du public.

    (…)

    Cordialement.

    Nicolas DUPONT-AIGNAN

    Candidat à la présidence de la République

    Député de l’Essonne – Maire d’Yerres

    Pour Doctrix, nous avons aussi interviewé :

    • Monique Calvo-Dahlborg, docteure en sciences des matériaux, chargée de recherche au CNRS
    • Guillaume Nolin, docteur en mécanique des fluides, ingénieur de recherche dans le secteur de l’énergie

    Info en +

    • le courriel de Nicolas Dupont-Aignan in extenso (PDF)
    • le site de campagne de Nicolas Dupont-Aignan
    • le compte Twitter @dupontaignan
    Catégories
    Doctrix

    Le NPA et le doctorat

    Le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) n’a pas oublié de parler du doctorat dans son programme de campagne alors qu’il n’y a rien sur l’Enseignement supérieur et la Recherche dans le programme de Lutte Ouvrière porté par Nathalie Arthaud.

    Coté NPA, il est constaté que “les thésards et postdoctorants servent de variable d’ajustement dans les laboratoires” et que “Les perspectives d’embauches statutaires s’obscurcissent pour la majorité d’entre eux comme l’a montré la récente enquête sur la précarité dans notre secteur” (voir le blog du collectif Pecres).

    Du côté des propositions, on relève :

    1. la création d’un contrat doctoral unique ;
    2. une embauche dès le début de la thèse avec un statut de fonctionnaire ;
    3. un financement pour tous les doctorants (les propositions 2 et 3 seraient-elles liées ?).

    Info en +

    Catégories
    Doctrix

    Le MoDem et le doctorat

    Dans le programme du MoDem (téléchargeable en PDF), l’Enseignement supérieur et la Recherche sont abordés en page 8 et 9.

    Pour ce qui est du doctorat, le MoDem propose de : “Valoriser le parcours doctoral par l’incitation des partenaires sociaux à reconnaître le doctorat dans les conventions collectives et l’encouragement au recrutement de jeunes docteurs dans la haute fonction publique, nationale ou locale” (page 9).

    Pour Doctrix, nous avons interviewé Pierre Albertini, docteur en sciences juridiques qui a été maire de Rouen de 2001 à 2008.

    Info en +

    • le site du MoDem et de François Bayrou
    • les comptes Twitter de la campagne @nousbayrou et de François Bayrou @bayrou
    Catégories
    Doctrix

    Le Front de gauche et le doctorat

    Une seule proposition porte explicitement sur le doctorat dans le programme du Front de gauche, la création d’un nouveau statut du doctorant (voir la page 30 du programme téléchargeable au format PDF).

    Lors d’une conférence à l’EHESS, Pierre Chantelot, Dr Marine Roussillon et Dr Bertrand Geay avaient développé d’autres propositions :

    • le crédit d’impôt lié à l’embauche de jeunes docteurs ;
    • la reconnaissance du doctorat dans les conventions collectives mais “le problème principal vient du fait que les responsables des Ressources Humaines sont souvent issus des grandes écoles”, remarquait Pierre Chantelot ;
    • “l’embauche à l’université avant le doctorat pour régler le problème du financement lié à une longueur des thèses différentes en fonction des disciplines”, proposait Marine Roussillon.

    Pour Doctrix, nous avons rencontré :

    Infos en +

    • Place au peuple ! Le site du Front de gauche
    • Le compte Twitter de Jean-Luc Mélenchon @melenchon2012
    Catégories
    Doctrix

    Le FN et le doctorat

    Dans le programme Enseignement supérieur et Recherche du Front National (FN), le doctorat est abordé sous 3 angles:

    1. La formation des élites : le FN constate que “(…) la grande majorité des élites françaises reçoit une formation insuffisante à la recherche, à la différence des élites allemandes et anglo-saxonnes”, d’où un manque d’innovation.
    2. La place des docteurs hors du milieu académique : “Le doctorat ne forme quasiment qu’aux carrières universitaires et de recherche et n’irrigue pas suffisamment la vie professionnelle dans le secteur privé et la fonction publique, contrairement à ce qui se pratique dans nombre de pays développés”.
    3. Le FN liste des compétences développées par la formation par la recherche dont la persévérance, la créativité, la réactivité, savoir conceptualiser un problème, trouver et rédiger.

    Infos complémentaires :

    • Retrouvez les propositions du FN sur la Recherche et sur l’Enseignement supérieur
    • Les comptes Twitter du FN @FN_officiel et de la candidate Marine Le Pen @MLP_officiel
    Catégories
    Doctrix

    Les Verts et le doctorat

    Dans le programme d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) pour la présidentielle, trois propositions portent plus ou moins explicitement sur le doctorat :

    1/ la création d’un statut du doctorant ;

    2/ la reconnaissance du doctorat dans les conventions collectives ;

    3/ le conditionnement du crédit d’impôt recherche à l’emploi… Mais est-ce de docteurs, ce n’est pas clairement stipulé dans le programme.

    Cet hiver, nous avions pu écouter Laurent Audouin et Marc Lipinski lors d’une conférence à l’EHESS.

    Laurent Audouin demandait la reconnaissance du doctorat dans les conventions collectives pour le secteur privé et dans les grilles de la fonction publique. Il proposait une ouverture précoce des étudiants à la formation par la recherche.

    Concernant le postdoctorat, tout en étant favorable à un postdoc et particulièrement à l’étranger (comme il l’a lui-même fait), Marc Lipinski regrettait l’enchaînement des postdocs et L. Audouin demandait de bannir du vocabulaire l’expression “stage postdoctoral”.

    Pour Doctrix 2012, nous avons rencontré :

    • Interview de Marc Lipinski, docteur en sciences, Directeur de recherche au CNRS, conseiller régional régional Ile-de-France

    Infos en + :

    • le site de campagne d’EELV
    • les comptes Twitter d’EELV @EELV et de la candidate Eva Joly @EvaJoly
    Catégories
    Doctrix

    Dessine-moi un doctorat, aux origines

    Profitant du soleil qui règne sur la France, nous avons pris quelques vacances et nous vous proposons un sujet plus léger que d’habitude : le doctorat en dessin. Plus exactement, nous allons vous présenter les pionniers de la BD sur le doctorat.

    • The first one, c’est incontestablement l’américain Jorge Cham (lui même titulaire d’un PhD). En 1997, il publie la première planche de PhD Comics alors qu’il est doctorant à l’université de Stanford. Son héros a beau être sans nom, il lui ressemble étrangement. Ses relations (houleuses) avec son directeur, les rapports avec les autres jeunes chercheurs, la procrastination (une “maladie” très contagieuse parmi les doctorants) ont facilement traversé les frontières car tous les doctorants s’y sont reconnus… et continuent de s’y reconnaître !

    Quinze ans plus tard, fort de son succès international, Jorge Cham a réalisé un film : PhD Movie. Nous avons eu la chance d’assister à la première projection en France qui a eu lieu en décembre à Bordeaux. Le film continue de se balader en France, il était à Lyon il y a quelques jours. Le DVD sortira le 15 avril.

    • Côté francophone, c’est une fille qui a ouvert le bal. Depuis deux ans, Vie de thésarde raconte ses aventures/mésaventures en dessin, sur son blog. Les dessins ont un petit côté manga bien sympa et c’est vraiment drôle.

    Pourquoi avoir besoin de raconter sa thèse ? N’oubliez pas que le doctorat est une tranche de vie d’au moins trois ans. C’est une formation doublée d’une expérience professionnelle qui marque, jalonnée qu’elle est d’aventures inédites. Découvrez-les agréablement en bulles en profitant du printemps !

    Infos en ++

    Catégories
    Doctrix

    Doctorants et docteurs côté Parti socialiste

    Mardi soir à l’Assemblée nationale. A l’initiative du Député Maire PS de Grenoble Dr Michel Destot et autour de Marion Guillou (présidente-directrice de l’Inra) et Olivier Beaud (président de la qualité de la science française), une centaine de personnes dont des chercheurs, des présidents d’université, des élus étudiants étaient venus discuter du sujet : “Enseignement supérieur et recherche –Inventer à gauche“.

    On a pu entendre que le premier cycle universitaire “L” souffre d’un énorme “gâchis” et concernant le niveau “D” doctorat, il a été réaffirmé que, pour le candidat François Hollande, “les docteurs sont essentiels et que la France ne forme pas suffisamment de docteurs”. De plus, la circulaire Guéant doit être supprimée car elle fait injure à tous les jeunes étudiants et tous les doctorants étrangers, ces derniers représentant tout de même 40 % des doctorants formés par la recherche en France, bien plus dans certaines disciplines.

    Le mois dernier, à Toulouse, Dr Bertrand Monthubert, secrétaire national de l’Enseignement supérieur et de la recherche au Parti socialiste s’est plus longuement entretenu sur le doctorat. Retrouvez-le sur Doctrix2012

    http://doctrix2012.wordpress.com/2012/02/23/dr-bertrand-monthubert-le-doctorat-la-politique/

    http://doctrix2012.wordpress.com/2012/02/18/dr-bertrand-monthubert-secretaire-national-du-parti-socialiste/

    Catégories
    Doctrix

    Les doctorants contre “l’oligarchie des incapables”, par Jacques Cheminade

    Après avoir recueilli les parrainages d’élus locaux, Jacques Cheminade (énarque) est officiellement candidat aux présidentielles sous l’étiquette Solidarité & Progrès.

    Pour lutter contre ce qu’il appelle “l’oligarchie des incapables”, J. Cheminade souhaite donner une place essentielle aux doctorants et ce “à tous les niveaux” pour qu’ils irriguent les entreprises et la société de leurs connaissances scientifiques et pour remettre le long terme au premier plan dans la façon d’appréhender les choses. ”Ils doivent devenir le moteur de la société, comme en Suisse ou au Canada”, conclut-il dans cette interview réalisée par Sebastien Poulain pour Doctrix2012.

    Qu’en pensez-vous ?

    Catégories
    Doctrix

    Doctorants, comment voter pour les présidentielles des universités?

    Les élections à la présidence de nombreuses universités battent leur plein. Si vous souhaitez suivre quelques rebondissements et découvrir des histoires croustillantes, nous vous conseillons de visiter le blog de Dr Pierre Dubois.

    De notre côté, une question nous taraude l’esprit depuis l’ouverture des élections : comment votent les doctorants ? Oui, “comment ?”  et non pas “pour qui ?” parce que la situation apparaît extrêmement bizarre. Voici ce que nous en avons compris.

    • Avec une carte d’étudiant de l’année universitaire en cours (2011-2012), les doctorants sont automatiquement inscrits sur les listes électorales. Munis de cette carte, ils peuvent aller voter en se rendant à leur UFR. Ils choisissent des listes qui les représenteront dans 3 conseils  :  le Conseil d’administration (CA), le Conseil des études et de la vie étudiante (CEVU) et le Conseil scientifique (CS).
      – Au CA, les représentants des doctorants font partie du collège des étudiants.
      – Idem au CEVU.
      – Au CS, les représentant des doctorants font partie du collège des étudiants de 3e cycle.

      Petite remarque : continuer de faire voter les doctorants pour un collège “étudiant” alors que certains se battent pour la “professionnalisation” de l’expérience doctorale, çà nous défrise un peu d’autant que certains ont accès au collège des enseignants !

    • En effet, les doctorants sous contrat doctoral et les doctorants sans financement mais vacataires peuvent aller se déclarer auprès du service du personnel enseignant de leur université pour pouvoir voter sur les listes électorales des “enseignants” et non pas des “étudiants”.

    Conclusion : nous voici avec un doctorant à plusieurs vitesses, avec plus ou moins d’avantages, ceux-ci étant souvent cumulatifs. Qu’en pensez-vous ?

    Catégories
    Doctrix

    Et les femmes politiques docteurs ?

    En ce 8 mars, journée de la femme, force est de constater que la France continue de ne pas briller au regard de la place qu’occupe la moitié de la population (les femmes) au gouvernement.

    • Au plus haut niveau de l’Etat, aucune femme présidente de la République française à ce jour, ce qui n’est pas le cas chez nos voisins d’Europe du Nord.
    • Du côté des ministres, d’après les travaux menés par Abel FRANÇOIS & Emiliano GROSSMAN (La vie des idées, 31/1/2012), “Le ministre type de la Ve République est un homme, comme dans 89,7 % des cas (…)”. Et quand elles sont ministres, elles “sont plus souvent cantonnées dans les postes de « sous-ministres », c’est-à-dire ministres délégués et secrétaires d’État (45 %) que leurs homologues masculins (34 %) et que seules trois d’entre elles (pour 5 mandats), Simone Veil, Nicole Questiaux et Michèle Alliot Marie, ont été nommées « ministres d’État »”.  Rappelons qu’aucune obligation réglementaire n’existe (Loi sur la parité) pour occuper un poste ministériel.
    • Partant de ce constat désolant, autant vous dire que les ministrEs titulaires d’un doctorat ne sont pas légion. Sous les deux dernières présidences, elles étaient 8 dont Michèle Alliot Marie, avocate, docteur en droit et docteur d’Etat en sciences politiques. D’ailleurs, le droit et les sciences politiques ont formé beaucoup de femmes ministres docteurs : Nicole Ameline, Jeannette Bougrab, Corinne Lepage, Nicole Fontaine (droit) et Élisabeth Dufourcq (sciences politiques). Du côté des sciences et techniques : Marie-Thérèse Boisseau et plus connue du public Claudie Haigneré, docteur en neuroscience. Nous en avons oublié ? Non, nous n’avons pas compté les docteurs en médecine et en pharmacie qui ont des doctorats d’exercice, pas des doctorats de sciences. Ah, dernière chose, l’avez-vous remarqué ? Toutes les femmes docteurs ministres ont été nommées par des gouvernements à droite de l’échiquier politique. Enfin, pour fêter dignement ce 8 mars 2012, retrouvez l’interview de Corinne Lepage, la première femme docteur candidate à une élection présidentielle. Elle est sur notre blog spécial élections Doctrix2012.