Le blog de Claude Lelievre

La mobilité interacadémique des professeurs du public

 

Si on ne se préoccupe que des titulaires depuis un an et plus (qui ne participent au  »mouvement » que s’ils souhaitent changer d’académie) on peut noter que seulement 2% d’entre eux sont passés d’une académie à une autre à la rentrée 2012. En revanche les  »néo-titulaires » (qui participent obligatoirement au  »mouvement interacadémique ») sont près de la moitié à avoir changé d’académie.

La proportion de titulaires aspirant à la mobilité interacadémique a diminué depuis 2006, passant de 6% à 4,8% en 2012. Ils obtiennent également un peu moins souvent satisfaction : en 2012, seulement 41,6% des titulaires l’ayant demandé ont changé effectivement d’académie contre 45% en 2006.

 Les enseignants séparés de leur famille bénéficient d’un bonus de points dans le cadre du mouvement, ce qui a un effet assez important sur leurs chances d’obtenir une mutation interacadémique : un peu plus de 60% des enseignants ayant demandé à se rapprocher du lieu de résidence de leur enfant ont obtenu leur mutation en 2012, et la proportion a atteint 70% pour ceux ayant cherché à se rapprocher de leur conjoint (alors que, pour les autres types de demandes, le taux de satisfaction ne dépasse pas les 30%).

 Par ailleurs le barème favorable lors du  »mouvement interacadémique » dont peuvent bénéficier les professeurs exerçant depuis cinq ans ou plus dans le même établissement de zone prioritaire n’a pas été pour rien dans le fait qu’ils ont été 7% à changer d’académie (contre 2% pour l’ensemble des titulaires) à la rentrée 2012. Ce phénomène est particulièrement marqué en banlieue parisienne, où les enseignants ayant cinq ans d’ancienneté dans le même établissement ont été plus de 19% à changer d’académie.

 De façon générale, on ne doit pas négliger ( loin s’en faut ! ) que l’académie d’origine est l’une des variables les plus influentes du taux de  »mouvement interacadémique » qui varie de 0,5% pour l’académie de Rennes à 5,5% pour l’académie de Créteil ( les autres académie en tête de  »palmarès » étant celles de Guyane -5,2%, de Versailles -4,2%-, et d’Amiens -3,2%) .

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.