L’Université, les STAPS, l’Education Physique et Sportive

STAPS

Courrier de la C3D STAPS, du CNU 74 et de l’ANESTAPS sur la nomenclature des diplômes

Nous avons pris connaissance des dernières propositions des comités de suivi Licence et Master relatives aux différentes mentions de diplômes. Sur la base de ces propositions, nous souhaitons par ce courrier conjoint de la Conférence des Directeurs STAPS (C3D), de la 74ème section du CNU et de l’Association Nationale des Etudiants (ANESTAPS), réaffirmer collectivement notre attachement et notre vigilance à l’égard des points suivants, déterminants pour la lisibilité des diplômes STAPS sur le marché de l’emploi et pour l’insertion professionnelle des étudiants inscrits dans nos formations. (suite…)

Entrée à l’université: le chemin de croix

3273 candidats pour la Licence 1 sur Admission PostBac, dont plus d’un millier en premier choix. 53% en provenance d’autres académies. Auxquels on doit ajouter une bonne centaine de demandes de réorientation, une cinquantaine de demandes de sportifs de haut-niveau, quelques dizaines de dossiers Campus France et des demandes de reprise d’étude. L’UFR STAPS de Montpellier fait montre d’une belle attractivité.

Mais nous ne pouvons offrir plus de 650 places en première année de Licence, suite ou plutôt grâce à l’octroi par le Rectorat d’une limitation de nos capacités d’accueil. Cette limitation a été rendue nécessaire pour garantir la sécurité des étudiants. Et je ne parle pas des 1400 demandes de transfert de dossier universitaire en L2, L3 et M1, que nous ne pourrons satisfaire qu’au compte-goutte. (suite…)

Intitulés des diplômes nationaux de master

Le projet de nomenclature des intitulés de diplôme national de master fait des propositions assez étonnantes. Evidemment, je me suis principalement intéressé au sort réservé aux STAPS. La proposition est claire : un seul intitulé « STAPS » (c’est la seule discipline à laquelle ce sort est réservé), en d’autres termes un diplôme indifférencié où rien n’apparaîtra des spécificités de la formation suivie par l’étudiant, hormis sur l’annexe descriptive.

Quand on sait que les spécialités actuelles des masters STAPS renvoient à des domaines aussi variés que l’entraînement sportif, la réhabilitation des maladies chroniques, le management des entreprises de tourisme sportif, ou l’ergonomie des matériaux sportifs, on peut légitimement se demander si c’est une bonne idée. (suite…)

La disparition des spécialités : un coup dur pour l’insertion professionnelle

La suppression des spécialités, en Licence et en Master, répond à un souci de simplification de l’offre de formation. Elle entraîne cependant des effets pervers, notamment lorsque les diplômes préparent à des professions à cadre réglementé, ce qui est justement le cas pour la plupart des spécialités de Licence STAPS.

La Conférence des Directeurs d’UFR STAPS a réalisé ces dernières années un lourd travail de structuration de l’offre de formation, ne retenant que cinq spécialités de Licence STAPS : (1) Activité Physique Adaptée et Santé, (2) Education et Motricité, (3) Entraînement Sportif, (4) Management du Sport, et (5) Ergonomie du Sport et Performance Motrice. Chacune de ces spécialités a fait l’objet en 2006 du dépôt d’une fiche RNCP, décrivant les compétences acquises par les titulaires des diplômes correspondants. (suite…)