Législatives, ces docteurs recalés

Tous titulaires d’un doctorat, ils étaient en lice pour le 1er tour des législatives sous diverses étiquettes politiques et dans les régions d’attache de vos co-bloggeurs. Ils sont perdants mais nous les félicitons de participer à la vie politique. Et si en dépit de notre vigilance nous en avons oublié, sonnez-nous les cloches (dans les commentaires faits pour çà) !

ILE DE FRANCE

Paris
2e circonscription : Laurent Audouin (Europe Ecologie Les Verts), docteur en physique nucléaire, « Dépendance en énergie des spectres isotopiques de résidus de spallation », Université Paris 6, 2003 avec 4,14 % des votes
Anne-Sophie Godfroy-Genin (Modem-Centre pour la France), docteure en philosophie, «De la doctrine de la probabilité à la théorie des probabilités », Université Paris 4, 2004 => 2,68 %
Christophe DARMANGEAT (LO), docteur en économie, Université Paris 10, « Essai sur la théorie de l’échange inégal », 1991 => 0,25 %

8e circonscription : Christian VAUGE (Front national), docteur en sciences physiques, « Etude théorique et expérimentale de plasmas d’hélium cryogéniques », Université Paris 11, 1972 => 6,15 %

18e circonscription : Bastien FRANCOIS (EELV), docteur en sciences politiques, « La 5e république dans son droit », Université Paris 1, 1992 => 9,55 %

Essonne
Alain VILLEMEUR (Modem-Centre pour la France), docteur en économie, « Nouveau modèle de croissance : une explication des disparités de croissance Etats-Unis – Europe sur la période 1980-2000 », Université Paris-Dauphine, 2002 => 2,32 %

5e circonscription : Gilles LASCHON (Front de gauche), docteur en sciences physiques, « Singularités précisées pour les ondes conormales semi-linéaires », Université de Nice, 1998 => 6,09 %

Hauts-de-Seine
11e circonscription : Jean-Eric BRANAA (divers), docteur en études anglophones, « L’émigration française aux Etats-Unis entre 1945 et 1975, ses caractéristiques, ses spécificités régionales », Université Paris 4, 1993 => 0,76 %

12e circonscription : Sophie WAHNICH (Parti pirate), docteure en histoire, « L’étranger, paradoxe universel : analyse du discours politique révolutionnaire sur l’étranger de la Fédération à Thermidor », Université Paris 1, 1994 => 0,33 %

13e circonscription : Paul CASSIA (Modem-Centre pour la France), docteur en droit public, « L’accès des personnes physiques et morales au juge de la légalité des actes communautaires », Université Paris 1, 2000 => 4,24 %

Seine et Marne
10e circonscription : Gabrielle FRIJA (Lutte ouvrière), docteure en histoire, « Les prêtres du culte impérial dans les cités de la province romaine », EPHE, 2009 => 0,55 %

MIDI PYRENEES

1re circonscription des Hautes-Pyrénées : Irène ZAMBETTAKIS (Nouveau Parti anticapitaliste), docteure en mécanique, «  Contribution à l’étude des systèmes à non-linéarités multiples », Université Lille 1, 1983 => 0,73 %

Lire aussi :

Be Sociable, Share!

1 Comment

Filed under Dans la politique

One Response to Législatives, ces docteurs recalés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.