« Lettre de rupture à ma Ministre » par Marianne Ana

Frédérique Vidal

Chère Ministre,

Les étudiant.e.s ne rêvent plus et

Les scientifiques, ensemble, s’ennuient

La précarité ruine nos vies et nos données

Désormais, nous sommes tous insomniaques

 

Chère Ministre,

Les labos brulent de votre misère,

Et notre colère s’intensifie à mesure

Que votre violence se montre,

Désormais, nous sommes tous insomniaques

 

Chère Ministre,

Vous nous coupez l’inspiration, à se pendre,

On ne sait plus comment se faire entendre,

Nous avons dit et redit que nous ne pouvions plus,

Et là, le coup de massue avec Parcoursup !

Désormais, nous sommes tous insomniaques

 

Chère Ministre,

Notre idéal de vie et d’émancipation par le savoir est à terre,

Sans rien y faire, vous gaspillez les chances de nos enfants,

Sans trop pourquoi, nous y croyons encore,

Désormais, nous sommes tous insomniaques

 

Chère Ministre,

Vous voulez plus d’activité et de richesses,

Sauf que votre politique insuffle misère et sélection

Protégez les sciences sociales, et vous trouverez le Best

Désormais, nous sommes tous insomniaques.

 

 

Marianne Ana, desesperate doctor

Be Sociable, Share!

4 Comments

Filed under Non classé

4 Responses to « Lettre de rupture à ma Ministre » par Marianne Ana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.