Le blog de Jean-François FIORINA

J21 – Le vendredi, tout est permis (sauf de sortir) ! Et même après 4 semaines de confinement

«  Nouvelle école, nouvelle époque » / J21 – Le vendredi, tout est permis (sauf de sortir) ! Et même après 4 semaines de confinement

Après les bonnes pratiques, le délire de certains dirigeants politiques dans leur gestion de la crise (ajoutons le président du Turkménistan qui a fait bannir le mot Coronavirus dans tous les discours officiels !), place cette semaine aux expressions qui reviennent régulièrement et qui pour certaines sonnent comme des lapalissades ou de mots qui prennent une toute autre signification.

Si d’aventure, vous les utilisez, n’y voyez aucune malice, ils font forcément partie de mon vocabulaire !

  • Apéro-Skype : formule conviviale qui permet à des équipes ou des amis de se retrouver. L’avantage, au moins, est que l’on est rassuré pour le transport du retour.
  • Modélisation et randomisation : termes que doivent maudire un grand nombre de parents interrogés par leur progéniture sur leur définition lorsqu’ils sont prononcés dans les médias par des sommités médicales ou des journalistes spécialisés. Se complique quand apparait le 3ème : placebo…
  • Pic, plancher, plafond : l’incontournable de tout point de presse. Cela se complique quand on peut avoir un pic pour une mesure et un plancher pour une autre. Encore plus compliqué quand d’autres types de mesures sont introduits pour théoriquement apporter plus de détails mais donnent plutôt le vertige. À la limite du sadisme quand on compare différents pays.
  • Le pic sera bientôt atteint : version coronavirus-2020 de l’expression de Chirac « nous voyons le bout du tunnel ». Le souci est que le tunnel a été très long !
  • Augmenter moins vite : se dit quand on a envie de donner un peu de positif. De temps en temps remplacé par « baisse plus vite » ou décélération.
  • Moins mauvaise des solutions : j’avoue, je l’utilise souvent (et depuis longtemps). Comprendre : « j’avais pas le choix ». Pour l’actualiser, j’ai rajouté « dans la pire des solutions ».
  • Je suis obligé de vous quitter, je dois surveiller des examens en ligne : une nouveauté entendue de la part de certains profs souhaitant quitter une réunion. Devrait devenir un classique auquel il faudra s’habituer avec des variations du style « prénom à Sidney, je te vois, tu n’es pas sur ta copie »
  • Conseil de discipline à distance : une grande première à GEM qui montre bien notre agilité et notre réactivité. Un conseil de discipline virtuel pour des sanctions bien réelles (il vaut peut être mieux que ce soit dans ce sens !)
  • Masque : donne envie de relire le roman « le Vicomte de Bragelonne » d’Alexandre Dumas. On ne verra plus jamais le masque de fer de la même manière.
  • Choloroquine : pourquoi ne pas organiser un grand raout ?
  • Je Teams (ou Zoom ou Skype) : occasion qui nous est offerte de contribuer à pratiquer une réunionnite aigue (que l’on dénonçait dans le monde d’avant). Plus classe quand « on se fait une réunion à distance ».

Je ne peux pas également résister de mentionner :

  • Les ITW des politiques qui se croient obligés à chaque ITW de nous rappeler les gestes barrières. C’est toujours 3 à 4 mn gagnées !
  • Les questions des journalistes qui obligent nos gouvernants à des réponses auxquelles ils ne croient pas (« monsieur le Premier ministre, pouvez-vous nous garantir que le pic sera atteint le 15 avril ? » S’il répond oui et que le 15 avril, ce pic n’est pas atteint, on lui reprochera. S’il répond non, ce sera en mai, il sera accusé de pessimisme.

À mardi prochain !

#Onvasensortir #prenezsoindevous #gardonslesourire

————————————————————

POUR RAPPEL : INFOS CORONAVIRUS OFFICIELLES 

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.