Retours sur le Grand Débat

4h20 de débat, c’est un peu comme si Hollande et Sarkozy avaient débuté le leur à 21h et achevé à 1h20 du matin. Sans doute trop long, les candidats avaient beaucoup à dire, chacun avec son style et sa stratégie.

Ce qui a pu surprendre, ce sont ces deux phrases clefs que nous avons entendu plusieurs dizaines de fois : « Je suis d’accord avec toi Dominique » et « Je suis d’accord avec toi Yves« . Les différences existent pourtant sur certains sujets comme le learning centre. Mais je ne rentrerai pas dans le fond.

Sur la forme, les candidats ont alterné crispation et décontraction, ont parfois été longs dans leurs réponses, le « juste une minute » se transformant souvent en 4 ou 5, mais ils avaient à coeur d’être précis… ce ne sont pas des professionnels de la télévision mais ils ont dégagé une image à la fois humaine et moderne du monde des enseignants chercheurs : rassurant. Rassurant aussi pour la suite, car, quelque soit le prochain président, il devra fédérer, une image lointaine et/ou méprisante, que l’on peut accorder à certains enseignants/chercheurs, aurait été désastreuse.

Les candidats se sont aussi respectés, malgré quelques piques qui ont eu le mérite d’animer le débat. Le monde du « supérieur » n’est pas uniquement composé de personnes de bonne compagnie. Cette attitude a permis d’achever une belle campagne publique de la meilleure des façons.

Parti pris : journalistes

Après des hésitations, nous avons préféré avoir recours à des personnes extérieures pour animer le débat. En interne, la question du positionnement aurait pu être complexe et même si l’exercice, personnellement, me tentait, j’ai décliné l’offre.

L’idée évidente : faire appel à des journalistes qui suivent l’université et ses dossiers. Bon pour le débat mais également notre image. Un débat universitaire ne concerne pas que les universitaires. Second employeur de la ville et du département, premier donneur d’ordre de travaux public local, diffuseur d’idées, partenaire du monde économique, acteur de la vie culturelle… bref incontournable en région, l’université n’appartient pas qu’à elle même et intéresse au delà… la logique journalistique s’imposait tout comme la diffusion en direct sur uptv.

1500 personnes ont suivi le débat !

400 personnes dans la salle, peut-être plus. 1100 personnes derrière les écrans. 1500 personnes ont suivi le débat pour partie ou dans son intégralité… des chiffres qui nous ont surpris, validant ainsi l’ensemble de la démarche… reste à voir comment l’enthousiasme se traduira dans les urnes.

 

7 thoughts on “Retours sur le Grand Débat

  1. Ping : schizophrénie du communiquant : inciter à voter et personnellement s’abstenir | Ghislain Bourdilleau

  2. The product or service is very high priced still clearly cheaper that breast enhancement surgeries.
    Outcomes for this product could be seen within five to eight weeks.
    Ladies from all walks of life throughout the world are continually
    combating for that excellent breast form and size.

    Feel free to visit my blog post … brestrogen review (Bluecactus.ca)

  3. I’ve learn some good stuff here. Certainly worth bookmarking for revisiting.
    I surprise how much attempt you put to make this sort of magnificent informative website.

    My weblog – wallpapers hd for mac download
    (vrbas.be)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *