De la créativité à l'innovation

J’ai renversé ChatGPT !

J’ai renversé ChatGPT ! Le coup de l’arroseur arrosé ! Je vous explique. Dans ma « classe renversée« , ce sont les étudiants qui construisent le cours en l’écrivant eux-mêmes. Ceux sont eux qui construisent aussi les questions pour l’examen. Je deviens donc leur seul élève et c’est à moi que revient le rôle de leur poser des questions et de vérifier si ce qu’ils écrivent et apprennent en cours est correct ou pas. Lors d’exercices avec eux, ils doivent m’interroger à distance en utilisant un forum sur Moodle. Pour vous donner une idée, j’ai environ 70 étudiants dans ma classe et cela fait que je reçois autant questions différentes sur ce forum auxquelles je dois répondre en quelques jours. Bien sûr, ils ne m’interrogent pas toutes les semaines, mais comme je suis finalement le seul élève de la classe et qu’ils sont 70, cela me donne quand arrive ce moment d’interrogation… beaucoup de devoirs à la maison !

Jusqu’alors, je m’en sortais assez bien car très souvent ils m’envoyaient de petites questions et pas trop compliquées pour lesquelles il ne me fallait pas beaucoup de temps pour répondre. Et quand arrivait parfois une question plus complexe, soit parce que je ne connaissais pas la réponse ou parce qu’une réponse détaillée m’aurait demandé trop de temps pour la rédiger, je répondais que je ne savais pas (après tout, leur élève, même le meilleur, ne peut pas tout savoir !) ou je les redirigeais vers une référence bibliographie. Bref, je faisais de mon mieux pour satisfaire à leurs exigences de « profs » dans le temps limité de travail que je m’imposais. Mais ça, c’était avant ChatGPT !

Depuis le début de l’année, je remarque que leurs questions sont plus pointues et qu’elles vont me demander un temps fou pour y répondre avec précision. Je vous rappelle qu’ils sont nombreux à écrire le cours en classe. Ils le font par équipe de 6 et produisent des chapitres d’une vingtaine de pages en respectant le programme de génétique moléculaire qui est celui de la licence. Ils n’ont que les titres des chapitres et doivent écrire un cours de bonne qualité en utilisant un document collaboratif. En ce qui concerne les questions à construire, elles doivent aussi être de bon niveau et c’est pour cela qu’ils vont les tester sur leur seul élève. Un bon élève en génétique puisque cela fait 35 ans qu’il redouble !

Aussi, cette semaine alors qu’arrivaient pour moi sur le chat plusieurs dizaines de questions, je me suis dis que je n’aurais jamais le temps d’y répondre à toutes. Retrouvé devant une montagne d’interrogations, je me suis demandé comment faire ? Pas le temps de faire une recherche pour chaque question et de chercher une illustration adaptée. Aussi, j’allais baisser les bras quand je suis souvenu de recherches que j’avais faites récemment en testant ChatGPT histoire de voir si l’IA était capable ou pas de me fournir de bonnes informations. Une idée surgit soudain. Et si j’utilisais ChatGPT pour répondre aux questions de mes « profs » comme un « bon étudiant » qui serait adapté aux outils de son temps ? Je n’ai plus qu’à m’y mettre, comme un « digital native », et tenter de satisfaire ceux qui me posent des questions sans qu’il ne se doutent de rien !

Le résultat a été vraiment surprenant. Il m’a suffit de poser une à une chacune des questions à l’IA pour obtenir à chaque fois des réponses très bien écrites et dont le contenu était correct à 90%. Charge à moi (heureusement que je ne suis pas mauvais en génétique !) de corriger les 10% d’inexactitude (parfois grossières) pour obtenir à chaque fois une réponse claire et concise en un temps record. Je leur réponds alors maintenant de manière régulière et efficace sans qu’ils se doutent que je ne suis plus « seul » à la maison pour mes devoirs ! Espérons qu’ils n’aient pas l’idée bientôt d’utiliser un logiciel anti-plagiat pour me confondre… ce serait le comble ! 

Commentaires (6)

  1. AVRANE

    Cher Monsieur,
    nous avons les mêmes interrogations en apprentissage dans la formation professionnelle (CAP au BTS).
    On voit bien d’une certaine façon que notre époque est révolue.
    L’I.A se développe à tout va…
    cela va prendre du temps avant que cela puisse se structurer.
    Et pour reprendre votre phrase de conclusion, je connais un professeur à l’université de Poitiers qui utilise un logiciel permettant de détecter les plagiats notamment pour les mémoires.

    Répondre
    1. Cogito

      Votre époque n’est en tous points pas révolue. L’I.A n’a rien d’intelligent. C’est beaucoup d’Artificiel avec pas mal de probabilités. Vous, vous, pouvez créer mais l’I.A. ne créée rien elle s’inspire et compile. Vous pouvez faire un test simple avec Chat GPT demandez lui de vous contredire, il n’en sera pas capable car il n’est pas programmé pour ça, il est fait pour aller dans votre sens. C’est l’uniformisation de la pensée précaire. Je tiens a préciser que je suis né en 1997 !

      Répondre
    2. JC2

      Merci pour votre retour,
      je pense que nous n’en sommes qu’au début comme cela a été le cas avec beaucoup de nouvelles technologies, mais celle-ci est plus puissante et va s’améliorer de façon exponentielle. Raison de plus pour commencer à l’apprivoiser avant d’être dépassés !

      Répondre
  2. svirchevsky

    Génial !
    Ca me donne 1 000 idées avec mes stagiaires !
    Merci de ce partage

    Répondre
  3. Forsans

    Bonjour M. Cailliez,
    répondre à toutes ces questions doit vous prendre un temps phénoménal malgré l’aide de ChatGpt. Savez-vous que vous pourriez-automatiser tout cela ?
    Vos étudiants posent leur questions via un formulaire. Celui-ci est directement utilisé pour poser automatiquement la question à ChatGpt et la réponse est enregistrée puis envoyée à l’étudiant concerné. Vous gardez automatiquement une réponse sauvegardée sur un googledrive ou dropbox par exemple.

    Si cela vos intéresse, n’hésitez pas à me contacter. C’est assez simple et aucune notion de code n’est nécessaire.

    Répondre
  4. MaD

    Bonjour et merci beaucoup pour ce partage.
    Avez-vous une idée de la raison pour laquelle leurs questions sont devenues plus pointues ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.