De la créativité à l'innovation

Archives par auteur: Jean-Charles Cailliez

La recherche… une organisation intelligente ?

Peut-on imaginer le monde de la recherche comme une organisation « intelligente » ? Peut-on imaginer qu’il s’inspire de la pensée systémique de Peter SENGE, cinquième discipline permettant de combiner la maîtrise personnelle, la remise en question des modèles mentaux, la vision partagée et l’apprentissage en équipe pour pratiquer l’art d’une organisation apprenante ? A l’heure de l’intelligence artificielle, se poser la question d’interagir ensemble de manière plus humaine en pratiquant des approches collaboratives est un vrai défi. Ne pas s’en préoccuper nous ferez prendre un retard irrémédiable vis-à-vis de ce ceux qui en ont déjà compris l’importance. Dix ans après sa rédaction, cet article que j’avais écrit résonne encore avec une certaine pertinence. Découvrez ou redécouvrez ce post qui explore la nécessité pour les chercheurs de sortir des sentiers battus et d’adopter des réflexions transversales et l’influence bénéfique que pourrait avoir sur la recherche la cinquième discipline de Peter SENGE qui encourage les organisations à s’organiser de manière apprenante dans toutes leurs actions. Si vous êtes chercheurs, cette inspiration pour permettra d’élargir vos horizons, de repousser les limites de votre domaine de recherche et d’adopter des pratiques innovantes pour répondre aux défis sociétaux actuels. Il suffit pour cela de se laisser… Savoir plus >

Peut-on réviser ou se remettre à niveau avec l’IA ?

Et si l’intelligence artificielle pouvait aider les élèves à mieux comprendre leurs cours et à se remettre à niveau en cas de difficultés ?  On pense souvent à l’IA en pédagogie dans le cadre de la construction d’un cours ou d’une évaluation, en ce sens qu’il s’agit d’un outil pouvant aider l’enseignant à être plus performant, voire innovant, dans ses enseignement ou aux élèves à progresser plus facilement dans leurs apprentissages. Mais faut-il s’arrêter là ? N’y a-t-il pas d’autres activités permises aujourd’hui par l’IA qui puissent se montrer intéressantes, comme celle par exemple de permettre aux élèves de réviser leurs cours pour les examens, voire de se remettre à niveau quand ils éprouvent des difficultés à suivre en classe ? Et c’est là que les IA génératives peuvent entrer en scène, pour peu que l’on sache bien dialoguer avec elles. On peut ainsi utiliser des IA génératives comme ChatGPT ou ChatPDF, pour se limiter aux plus connues, pour réviser ses cours ou combler ses lacunes. Il suffit de connaître quelques stratégies pour en tirer le meilleur parti. Les enseignants conscients de cela ont donc à leur disposition ce qu’il leur faut pour aider leurs élèves à progresser de manière… Savoir plus >

Amphi à nouveau renversé… qu’en pensent les étudiants ?

Pour la troisième année consécutive, j’ai renversé mon amphi en faculté de médecine en créant des exercices interactifs avec l’ensemble de la classe, soit environ 150 étudiants en deuxième année de Licence Santé bien alignés devant moi en rang d’oignons. Pour résumer la méthode, chaque séance de cours commence par 25 minutes de travail collaboratif (étudiants en groupes de 4 à 5 qui vont tous répondre à une même question, connectés qu’ils sont à internet ou même à ChatGPT depuis l’année dernière), suivies de 35 minutes d’échange en plénière avec le professeur. Après une pause de 10 minutes, s’en suivent 50 minutes de cours magistral sur une thématique en lien avec la question posée en début de séance. Les deux heures de cours se termineront par 3 minutes d’évaluation individuelle de la séance par chaque étudiant en utilisant la méthode du 10/20. De manière générale, les étudiants qui ont envoyé leur évaluation du module (soit 39 sur 150) en fin de semestre (c’est à dire après 10 séances de 2 heures) ont exprimé des avis mitigés sur  la qualité de l’accompagnement du professeur pour les aider à mieux comprendre le contenu des cours. Comme points positifs, ils ont relevé son… Savoir plus >

La classe renversée… au crible de mes étudiants !

Qu’ont pensé mes étudiants de leur classe renversée ? Pour la onzième année consécutive, j’ai demandé à mes étudiants de licence de biologie d’évaluer notre cours de génétique moléculaire dispensé en « classe renversée« . Ainsi, en fin de semestre, 62 d’entre eux (sur 67 au total ayant suivi le module) ont partagé leurs impressions, leurs retours positifs et négatifs (comme je leur demande à chaque séance) sur différents aspects de leur expérience d’apprentissage, tels que la méthode pédagogique elle-même, leur implication en classe, le système de notation prenant en compte le travail en équipe et la présence en classe, la clarté des récapitulatifs de fin de cours, la dynamique des cours, la préparation aux examens, l’examen lui-même, et d’autres aspects spécifiques du cours. Les étudiants m’ont également donné des recommandations pour améliorer ce cours, ce qui me permet d’innover avec eux depuis la création du concept. Parmi les points positifs, les plus souvent relevés dans les évaluations, on notera : Une grande autonomie dans la réalisation des chapitres, permettant aux étudiants de choisir en équipe les informations les plus pertinentes, Le travail en groupe favorisant les échanges d’idées et l’amélioration de la capacité à travailler ensemble, Une méthode pédagogique interactive axée… Savoir plus >

Une nouvelle classe renversée… cela vous dit ?

Onzième édition ce lundi 15 janvier 2024 de la classe renversée à l’Université Catholique de Lille. Comme lors des années précédentes, les étudiants de la Licence 3 de Sciences de la Vie ont été réunis pour une présentation des objectifs et de la méthode pédagogique à laquelle ils vont être « mangées » !  Quand on veut innover en pédagogie, il ne suffit pas d’avoir une idée créative et de décider de la mettre en œuvre, On n’innove pas juste pour innover ! Il faut au contraire expliquer aux apprenants les objectifs de cette innovation pédagogique. il faut aussi leur dire qu’ils pourront participer avec vous à l’évolution de la méthode, car « innover, c’est faire avec » ! En fin de présentation, une fois répondu à toutes leurs questions, une évaluation de leurs impressions est faite par la méthode du 10/20. On leur demande quelles sont leurs meilleures impressions (20/20) et leurs pires, c’est à dire leur crainte vis-à-vis de cette méthode (0/20). Quelle que soit leur sensation générale, ils sont obligés de donner au moins un point positif et un point négatif.  En fin de questionnaire, on leur demande d’évaluer à l’aide d’un pourcentage leur envie de suivre ou pas cette nouvelle pédagogie. Découvrez… Savoir plus >

La programmite… un syndrome qui freine l’innovation pédagogique !

Les dessins sont de mon complice et ami Charles Hénin (30 novembre1942 – 29 décembre 2023) Il parait qu’il existe un syndrome, pour ne pas dire une maladie, qui empêche les enseignants d’innover, tout au moins qui peut leur poser des problèmes quand ils envisagent de transformer en profondeur leur manière d’enseigner. On parle ici de la « programmite » ! Un néologisme inspiré du monde médical et dont j’assume, de par mon profil de biologiste, être plutôt inspiré. Définir cette pathologie imaginaire consisterait à décrire un état dans lequel se trouverait un enseignant ayant comme principale obsession de respecter à 100% le programme de son enseignement et par conséquent à transmettre 100% des connaissances qu’on lui demande de dispenser dans un temps imparti, celui des heures de cours en classe. Ainsi, pour cet enseignant discipliné, aussi respectueux de la règle que de leurs consignes, imaginer ne transmettre que 90 à 95% du programme pourrait être considéré comme un faute professionnelle. Il faut absolument que toutes les notions du cours soient abordées en classe et tant pis si tous les élèves ne sont pas capables de les assimiler quitte à oublier cette maxime attribuée à Montaigne qui prétend qu’il vaut mieux une… Savoir plus >

Comme une envie d’inviter ChatPDF dans ma classe renversée !

Dans la famille des IA génératives, j’ai découvert cette semaine un cousin, pas si éloigné que cela, de ChatGPT au nom évocateur de ChatPDF. Il s’agit d’un nouvel outil de l’intelligence artificielle (IA) qui transforme considérablement l’utilisation de documents sous format PDF. En quelques mots, ChatPDF offre la possibilité de charger un fichier PDF, de plus d’une centaine de pages dans sa version gratuite, et d’utiliser dans la foulée le modèle de langage ChatGPT pour interagir avec ce document. L’originalité de cette IA est que toutes les réponses apportées proviennent du contenu de ce PDF, ce qui en donne un usage assez différent de ChatGPT. Il s’avère donc être un auxiliaire particulièrement intéressant pour des enseignants désirant faire travailler leurs élèves sur des documents originaux, qu’ils leur fournissent eux-mêmes, que ce soit pour les étudier ou pour créer des modes d’évaluations sous différentes formes. Une interface visuelle et très simple d’utilisation ! Dans la partie gauche de l’écran (voir ci-dessous), une fois connecté à ChatPDF, on trouve le document téléchargé sous format PDF, tandis que dans la partie droite il est possible de formuler toutes sortes de questions en lien avec le contenu de ce document. Chaque réponse de ChatPDF… Savoir plus >

Innover en pédagogie… pour quelles compétences ? 

Article repris dans un chapitre faisant partie d’un ouvrage collectif « Comment relever le défi des compétences transversales ? » à paraître le 25 janvier 2024 aux éditions EMS dans la collection « Pratiques d’entreprises » et signé par Geoffrey MARTINACHE et Romain ZERBIB. Merci à eux pour m’avoir invité à contribuer à ce livre dont les droits d’auteur seront intégralement reversés à l’Association Petits Princes créée en 1987 dans le but de réaliser les rêves des enfants et des adolescents gravement malades. Innover en pédagogie… pour quelles compétences ? Depuis une dizaine d’années, les établissements d’enseignement supérieur se sont engagés les uns après les autres dans une approche de leurs programmes dite « par compétences ». L’idée, pour ne pas dire le besoin, étant de sortir d’une évaluation essentiellement basée sur le contrôle de l’acquisition des connaissances à une autre qui soit plus systémique. Un bel objectif qui sous-entend de rendre ses étudiants moins consommateurs, mais davantage « consomm’acteurs » de leurs apprentissages, ce que ceux-ci ne réclament pas forcément. Se pose aussi la question de comment faire avec une majorité d’enseignants, souvent d’enseignants-chercheurs dans le supérieur, qui limitent leur enseignement à la transmission du savoir ? Peut-être prendre conscience que pour être à même d’aider les autres à… Savoir plus >

Deux exemples de classes renversées en retour d’expérience !

Accès au webinaire en cliquant sur ce lien : Deux exemples de classes renversées ! Pour accéder aux impressions des étudiants, cliquez sur cette courte vidéo : « Que pensent les étudiants de la classe renversée ? » La classe renversée, où les étudiants prennent le rôle de l’enseignant et l’enseignant adopte la posture de l’étudiant. Comment les étudiants apprennent-ils ? Comment les étudiants sont-ils évalués ? Comment les étudiants perçoivent-ils cette pédagogie ? Lors d’un webinaire organisé ce 23 novembre 2023 par l’EPF Cachan à l’occasion de leurs Jeudis Pédagogiques, deux enseignants Jean-Charles CAILLIEZ et Mahdi CHEMKHI ont partagé leurs expériences en la matière avec une trentaine de collègues. L’occasion de comparer deux approches similaires, mais dans des contextes pédagogiques différents. De quoi inspirer, j’espère, les enseignants qui veulent rendre leurs étudiants plus collaboratifs en classe !