De la créativité à l'innovation

Archives de mots clés: Enquête

La classe renversée finie… les étudiants donnent leur avis !

Il faut donner la parole aux élèves quand on veut innover ! Le semestre de ma 9ème année de classe renversée est sur le point de s’achever. Comme à mon habitude, j’ai demandé à mes étudiants de m’en faire un retour sous forme d’un petit bilan argumenté. Qu’en ont-ils pensé ? Comment ont-ils vécu cette expérience de pédagogie collaborative en cours non magistral… la classe renversée ? L’année dernière, alors que tout le cours avait été organisé à distance, confinement oblige, ils m’en avait fait un retour plutôt positif. C’était inespéré tant les conditions pour le mettre en place avaient été compliquée. Mais on s’en était bien sortis ! Cette année, tout est rentré dans l’ordre à l’exception de la semaine où le COVID m’a ramené au distanciel. Mais sans réelles conséquences sur le bon déroulé de la classe puisque nous avons appris maintenant à jongler aisément entre le présentiel et le distanciel. Aussi que retenir de cette nouvelle évaluation ? Les étudiants qui ont davantage critiqué la méthode sont ceux, comme les années précédentes, qui m’ont répondu le plus rapidement et avec le plus de détails. Ce sont souvent ceux qui préfèrent les cours magistraux. Cela s’explique parce qu’ils… Savoir plus >

On innove pour, mais surtout aussi… avec ses élèves !

En matière d’innovation, l’usager a toujours raison ! Dit autrement, on s’accorde à penser qu’il est nécessaire, pour ne pas dire obligatoire, de demander régulièrement l’avis des usagers, surtout quand on leur propose une innovation. Cela parait évident puisque ce sont ces usagers qui font usage du produit ou du service que l’on a imaginé pour eux et que leur avis devient alors primordial au fur et à mesure qu’ils avancent dans son utilisation. Comme ferait-on d’ailleurs pour progresser dans l’amélioration d’un service si l’on restait insensible, pour ne pas dire sourd, à leur feed-back ? Impensable ! Dans le monde de l’éducation, par contre, cela n’est pas aussi évident. Lorsque l’on décide d »innover en pédagogie, très souvent pour le « bien » de ses élèves, on n’a pas toujours, loin de là, le réflexe ou l’habitude de leur demander leur avis. Puis que l’on a construit l’innovation pour eux et que l’on est expert dans la matière que l’on enseigne, notre innovation ne peut que leur convenir. Au pire, on leur expliquera que c’est pour leur bien. Qu’ils nous fassent confiance, après tout ! A l’occasion d’un cours en amphi imaginé en mode collaboratif, et dont je vous ai déjà retourné… Savoir plus >

Déjà 9 ans ! La classe renversée fait-elle encore envie ?

Pour la 9ème année consécutive, la troisième de l’ère COVID, la classe renversée a été présentée ce 2 décembre 2021 à une nouvelle promotion de 66 étudiants en licence de biologie de la FGES. L’année dernière, en raison du confinement, elle avait été menée entièrement à distance, c’est à dire sans que l’enseignement ne rencontre une seule fois ses élèves en présentiel. Un retour à une situation plus normale cette année, sous réserve de mauvaise surprise avec l’arrivée de la 5ème vague de la pandémie, est donc grandement apprécié qui va permettre tout en tenant compte de ce qui avait fonctionné à distance, de reprendre en classe des exercices intéressants qui stimulent les interactions entre étudiants, leur engagement et leur motivation à collaborer ensemble pour construire le cours. Voici comme les année précédentes, ci-dessous, ce qu’il en ont pensé, dans un premier temps les points jugés plutôt positif, puis leurs craintes, voire même leurs réticences : Impressions positives des 66 étudiants suite à la présentation de la méthodologie de classe renversée : La partie la plus intéressante pour moi est le fait d’inverser le cours car lorsqu’on inverse le cours, les élèves sont toujours 1000 fois plus investis et la… Savoir plus >

La classe renversée en 100% distanciel… qu’en ont pensé les étudiants ?

Après plus de trente ans d’enseignement à l’université, je n’aurais jamais imaginé passer un semestre complet à faire cours 100% en ligne à des étudiants que je n’avais jamais vus, que je ne pourrais pas voir et que je ne verrais jamais plus ! Il aura fallu un nouveau confinement en raison de la pandémie de COVID-19 pour que je vive cela. Pour la première et dernière fois de ma carrière je l’espère ! La classe renversée qui s’inverse à distance. L’année dernière à partir de mars 2020, la situation avait été un peu différente car j’avais déjà terminé les deux tiers de mon cours en classe lorsque nous avions dû passer à distance. Je connaissais donc bien tous mes étudiants, 48 au total, et il m’a été assez facile de m’organiser avec eux pour poursuivre le semestre en distanciel. Ma classe « renversée » dans laquelle je leur demande de construire le cours en équipes, s’était ainsi transformée en classe « inversée » à distance. Cela a consisté à leur faire des mises au point sur des notions de génétique, à répondre à leurs questions pour leur apporter un renforcement de connaissances en lien avec leurs chapitres. La classe reversée en 100% distanciel…. Savoir plus >

Saison 7 pour la classe renversée… J’y vais ou j’y vais pas ?

Septième édition en ce début des années 20 de la classe renversée à l’Université Catholique de Lille. Comme lors des années précédentes, les étudiants de la Licence 3 de Sciences de la Vie ont été réunis pour une présentation des objectifs et de la méthode pédagogique à laquelle ils vont être « mangées » !  Quand on veut innover en pédagogie, il ne suffit pas d’avoir une idée créative et de décider de la mettre en œuvre, On n’innove pas juste pour innover ! Il faut au contraire expliquer aux apprenants les objectifs de cette innovation pédagogique. il faut aussi leur dire qu’ils pourront participer avec vous à l’évolution de la méthode, car « innover, c’est faire avec » ! En fin de présentation, une fois répondu à toutes leurs questions, une évaluation de leurs impressions est faite par la méthode du 10/20. On leur demande quelles sont leurs meilleures impressions (20/20) et leurs pires, c’est à dire leur crainte vis-à-vis de cette méthode (0/20°. Quel que soit leur sensation générale, ils sont obligés de donner au moins un point positif et un point négatif.  En fin de questionnaire, on leur demande d’évaluer à l’aide d’un pourcentage leur envie de suivre ou pas cette… Savoir plus >

La classe renversée perçue par les étudiants étrangers… for or against ?

Que pensent les étudiants étrangers de la classe renversée ? L’expérience a été menée dans un cours de Microbiologie à l’Institut Supérieur d’Agriculture (ISA) du groupe YNCREA (Nord-de-France) de l’Université Catholique de Lille qui réunit 45 étudiants originaires d’une quinzaine de pays différents et de tous continents (Inde, Afrique, Europe, Amérique, Asie). Le cours qui est dispensé en anglais consiste à remettre à même niveau, en microbiologie, ces étudiants de master 1 en provenance d’université différentes. L’organisation des séances est plus ou moins la même que celle de la classe renversée en génétique moléculaire que je donne en licence 3. Une méthode collaborative, plutôt qu’académique ! Les étudiants répartis en groupe de 5 à 6 personnes doivent construire des schémas explicatifs de mécanismes moléculaire, en l’occurrence ici les différents modes d’infection des virus (cycle lytique et lysogénique des bactériophages, mécanismes d’infection des virus à ADN ou à ARN… pour être plus précis !). Les étudiants commencent les schémas sur un tableau avant que l’enseignant ne les invite à changer de tableau (méthode des tableaux tournants). Passées plusieurs rotations, les productions s’enrichissent. Les étudiants sont ensuite invités à jouer le rôle du professeur (celui-ci devenu élève) et à expliquer ce qu’ils… Savoir plus >

La classe renversée est terminée… qu’en ont-ils pensé ?

La sixième édition de la classe renversée s’est achevée cette semaine, la même semaine où sortait la deuxième édition de l’ouvrage la décrivant. A la fin du cours (lors de la dernière séance), il a été demandé aux 43 étudiants de décrire en quelques lignes ce qu’ils en avaient pensé. Il leur a aussi été demandé d’estimer leur % d’envie de recommencer l’expérience, pas forcément dans la même matière ? Ci-dessous leur retour sur cette expérience de pédagogie collaborative au bout de 3 mois et leur % d’envie de recommencer ou pas. Le pourcentage apparaissant entre […] à la fin de chaque commentaire d’étudiant correspond à son niveau d’envie de rééditer l’expérience de « classe renversée ». [100%] = absolument envie ; [0%] = pas du tout ; [50%] = ne sait pas ; les autres pourcentages indiquent une tendance. J’ai beaucoup aimé le fait de travailler en groupe ; bonne pédagogie de travailler avec beaucoup de schémas ; le fait de nous donner les questions potentielles à l’examen nous permet de mieux nous investir dans la matière ; j’ai trouvé ça compliqué de connaitre (comprendre) les sujets et les parties des autres chapitres, ceux que nous n’avions pas rédigés… Savoir plus >

La classe renversée,… en route vers la 5ème édition. Qu’en pensent les étudiants avant de la vivre ?

Quand on veut innover en pédagogie, il ne suffit pas d’avoir une idée créative. Il ne suffit pas de dire à ses étudiants que la nouvelle méthode qui leur sera proposée est moderne et destinée à effacer la précédente. On n’innove pas juste pour innover ! Il faut au contraire leur expliquer le pourquoi de cette innovation pédagogique et les inviter à la faire évoluer avec vous. Pour sa 5ème année consécutive, la classe renversée en génétique moléculaire qui va vivre une nouvelle version avec de nouveaux étudiants leur a donné RDV (licence 3 en sciences biologiques). Comme lors des années précédentes, la méthodologie en DIY leur a été présentée lors d’une séance de deux heures, soit quelques semaines avant le premier cours. Découvrez dans ce post leurs réactions en équilibre parfait « j’y vais ou j’y vais pas ? », comme cela leur a été demandé, soit une impression positive et une autre négative, obligatoirement par personne. Vous pourrez comparer leurs réactions à celles de l’année dernière lors de la saison 4. Impressions positives vis-à-vis de la méthode. Une méthode plus intelligente d’enseignement et d’évaluation ; une méthode différente – le travail en équipe qui permet de partager des erreurs ; le système de points et d’auto-évaluation qui permet de savoir on… Savoir plus >

La classe renversée,… qu’en pensent les profs ?

Que pensent les enseignants-chercheurs à l’université de la classe renversée ? Sont-ils convaincus ou pas de l’intérêt de cette méthode d’innovation pédagogique ? Pour le savoir, il suffisait de leur demander ! Dans le cadre de sa formation continue destinée à ses enseignants-chercheurs et assistants à mandats, l’Université de Mons en Belgique a organisé un cycle d’ateliers en pédagogie universitaire au cours duquel elle a proposé des thématiques qui touchent à la conception et à l’organisation des enseignements. Une attention particulière a été portée aux assistants qui démarrent leur mandat en leur proposant 24 heures de formation obligatoires durant la première année. Dans ce cadre, la journée du 22 septembre 2017 qui a été organisée sous la houlette de Frédérique ARTUS, Conseillère en Pédagogie Universitaire, s’est terminée par une conférence sur « La Classe Renversée ». Cette conférence a été réalisé en double voix, avec Jean-Charles CAILLIEZ et Sébastien BETTE qui ont présenté deux expériences en la matière, la première à l’Université Catholique de Lille pour un cours de génétique et la deuxième à l’Université de Mons pour un cours d’informatique. A l’issue de la conférence qui a réuni plus d’une centaine d’enseignant-chercheurs, dont une majorité d’assistants doctorants, un questionnaire leur a été proposé avec 4 questions. 80 d’entre d’eux… Savoir plus >

En route pour la classe renversée (saison 4). J’y vais ou j’y vais pas ?

Pour sa quatrième édition en format de « classe renversée » , le cours de génétique moléculaire en DIY a été présenté à une promotion d’étudiants en  troisième année de licence de sciences de la vie à la FGES de l’Université Catholique de Lille.. Le principe de ce cours est présenté dans cette petite vidéo explicative. Voici leurs impressions à la fin de la présentation, sachant qu’il leur a été demandé de donner obligatoirement autant de points de satisfaction que d’insatisfaction, puis de voter en % sur leur niveau d’envie d’y participer. Impressions positives : La notation avec le système de points évolutifs – innovation ; système de paiement (notation) ; autonomie ; on apprend généralement beaucoup plus facilement quand on s’intéresse et le faire soi-même (le cours) permet de s’y intéresser : envie de bien faire les choses – originalité du cours par rapport à la méthode d’apprentissage ; le système de paiement pour la notation (où il n’y a pas de « par cœur » uniquement) – souplesse dans l’organisation du cours ; moins scolaire, moins monotone – le fait que l’on fasse notre cours nous-même = on apprend en cours ; c’est plus agréable que de « subir » un cours ; on le construit nous-même – le fait de construire soi-même son cours, ce qui permet d’apprendre plus vite, mais aussi… Savoir plus >