De la créativité à l'innovation

Archives de mots clés: Etudiants

La classe renversée… au crible de mes étudiants !

Qu’ont pensé mes étudiants de leur classe renversée ? Pour la onzième année consécutive, j’ai demandé à mes étudiants de licence de biologie d’évaluer notre cours de génétique moléculaire dispensé en « classe renversée« . Ainsi, en fin de semestre, 62 d’entre eux (sur 67 au total ayant suivi le module) ont partagé leurs impressions, leurs retours positifs et négatifs (comme je leur demande à chaque séance) sur différents aspects de leur expérience d’apprentissage, tels que la méthode pédagogique elle-même, leur implication en classe, le système de notation prenant en compte le travail en équipe et la présence en classe, la clarté des récapitulatifs de fin de cours, la dynamique des cours, la préparation aux examens, l’examen lui-même, et d’autres aspects spécifiques du cours. Les étudiants m’ont également donné des recommandations pour améliorer ce cours, ce qui me permet d’innover avec eux depuis la création du concept. Parmi les points positifs, les plus souvent relevés dans les évaluations, on notera : Une grande autonomie dans la réalisation des chapitres, permettant aux étudiants de choisir en équipe les informations les plus pertinentes, Le travail en groupe favorisant les échanges d’idées et l’amélioration de la capacité à travailler ensemble, Une méthode pédagogique interactive axée… Savoir plus >

Deux étudiantes et leur prof… c’était comment le cours à l’envers ?

Cliquez ici pour accéder à la vidéo : « Alors, c’était comment la classe renversée ?«  De la classe renversée à l‘amphi collaboratif, est-il possible de faire un parallèle en matière d’innovation pédagogique ? Et surtout, qu’ont pensé de ce « cours à l’envers » deux étudiantes Inès et Gadielle, respectivement en deuxième et troisième année de licence, ayant suivi leur cours de biologie cellulaire ou de génétique moléculaire avec l’une de ces deux méthodes pédagogiques… toujours avec le même prof ? Inès MOROUCHE, étudiante en Licence 3 de Biologie à la Faculté de Gestion, d’Économie et des Sciences et Gadielle AGOUTE, étudiante en Licence 2 Parcours Santé de la Faculté de Médecine et Maïeutique, toutes deux à l’Université Catholique de Lille donnent leur avis en quelques minutes sur l’expérience vécue en cours cette année 2021-2022. Merci à elles pour leur participation à cette interview. De manière à étoffer ce qu’elles partagent avec nous dans cette vidéo, il vous est possible de retrouver en cliquant sur ces deux nouveaux liens les avis positifs et négatifs de leurs camarades de classe, soit 67 étudiants de L3 pour la classe renversée et ceux de 54 étudiants de L2 pour l’amphi collaboratif PS : Merci à… Savoir plus >

La classe renversée en 100% distanciel… qu’en ont pensé les étudiants ?

Après plus de trente ans d’enseignement à l’université, je n’aurais jamais imaginé passer un semestre complet à faire cours 100% en ligne à des étudiants que je n’avais jamais vus, que je ne pourrais pas voir et que je ne verrais jamais plus ! Il aura fallu un nouveau confinement en raison de la pandémie de COVID-19 pour que je vive cela. Pour la première et dernière fois de ma carrière je l’espère ! La classe renversée qui s’inverse à distance. L’année dernière à partir de mars 2020, la situation avait été un peu différente car j’avais déjà terminé les deux tiers de mon cours en classe lorsque nous avions dû passer à distance. Je connaissais donc bien tous mes étudiants, 48 au total, et il m’a été assez facile de m’organiser avec eux pour poursuivre le semestre en distanciel. Ma classe « renversée » dans laquelle je leur demande de construire le cours en équipes, s’était ainsi transformée en classe « inversée » à distance. Cela a consisté à leur faire des mises au point sur des notions de génétique, à répondre à leurs questions pour leur apporter un renforcement de connaissances en lien avec leurs chapitres. La classe reversée en 100% distanciel…. Savoir plus >

Le management de l’innovation est-il un module utile ? Qu’en pensent les Masters ?

Que vous a apporté ce module de « Management de la Créativité et de l’Innovation » qui puisse vous être utile à l’avenir dans votre travail ? Telle est la question que j’ai posée à mes étudiants à la fin de mon cours qui s’est terminé cette semaine (Mai 2018). Il a été dispensé à 48 étudiants en provenance de 3 masters différents (formations en alternance) de la Faculté de Gestion Economie et Sciences (FGES) de l’Université Catholique de Lille. Ces étudiants en Master 2 « Digital Commerce » (DICO), Management des Entreprises (ME) et Master 1″Ingénierie Informatique » (III) ont été mélangés lors des séances de cours. Ils ont travaillé en 8 équipes de 6 participants. Lors de ces 25 heures de cours les étudiants ont découvert les différentes étapes qui permettent de construire un atelier de codesign qui favorise l’intelligence co-élaborative par des exercices de divergence et de convergence. Ils se sont exercés à ces approches d’idéation par des temps de travail en 2D, 3D et 4D, allant de l’usage des post-its, cartes mentales, du dessin, des écritures, de la résolution d’énigmes, au maquettage en 3 dimensions et à la scénarisation et aux jeux de rôle. Ils ont appris aussi à construire par… Savoir plus >

La classe renversée,… en route vers la 5ème édition. Qu’en pensent les étudiants avant de la vivre ?

Quand on veut innover en pédagogie, il ne suffit pas d’avoir une idée créative. Il ne suffit pas de dire à ses étudiants que la nouvelle méthode qui leur sera proposée est moderne et destinée à effacer la précédente. On n’innove pas juste pour innover ! Il faut au contraire leur expliquer le pourquoi de cette innovation pédagogique et les inviter à la faire évoluer avec vous. Pour sa 5ème année consécutive, la classe renversée en génétique moléculaire qui va vivre une nouvelle version avec de nouveaux étudiants leur a donné RDV (licence 3 en sciences biologiques). Comme lors des années précédentes, la méthodologie en DIY leur a été présentée lors d’une séance de deux heures, soit quelques semaines avant le premier cours. Découvrez dans ce post leurs réactions en équilibre parfait « j’y vais ou j’y vais pas ? », comme cela leur a été demandé, soit une impression positive et une autre négative, obligatoirement par personne. Vous pourrez comparer leurs réactions à celles de l’année dernière lors de la saison 4. Impressions positives vis-à-vis de la méthode. Une méthode plus intelligente d’enseignement et d’évaluation ; une méthode différente – le travail en équipe qui permet de partager des erreurs ; le système de points et d’auto-évaluation qui permet de savoir on… Savoir plus >

Le QCM intelligent au service de la classe renversée. Qu’en pensent les étudiants ?

Dès la deuxième séance de classe renversée en génétique moléculaire,  il a été proposé aux étudiants de construire un QCM intelligent, soit un questionnaire à choix multiple de réponses, mais pour lequel on ne peut répondre en cochant les cases au hasard. En effet, la règle du jeu est différente de celle des QCM habituels ou même des QCM inversés : elle précise que pour obtenir les points, il faut non seulement trouver (et cocher) les bonnes réponses, mais aussi justifier pourquoi les autres sont fausses ! Ce qui rend le QCM bien plus intelligent… L’idée est aussi de proposer aux étudiants une méthode ludique pour préparer des questions d’examen ou de contrôle continu en rapport avec chapitres qu’ils construisent ensemble. Voici leurs impressions, positives et négatives, suite à l’expérimentation. Impressions positives : Voir les fondamentaux de tous les chapitres ; piéger les autres – cela permet d’apprendre au fur et à mesure – jouer sur les mots dans la question ; pouvoir piéger les autres – les questions permettent de mieux appréhender le cours ; un exercice qui permet de situer à quel niveau de précision, nous nous situons dans le cours – exercice utile car il stimule notre curiosité et nous donne envie de connaître… Savoir plus >

Tous les étudiants n’aiment pas la classe renversée,… mais aucun ne la trouve indifférente !

Le cours de génétique moléculaire en classe renversée (méthode en DIY) vient de se terminer pour la troisième année consécutive à la Faculté de Gestion, Economie et Sciences (FGES) de l’Université Catholique de Lille. Il a été demandé aux étudiants de licence 3 (Sciences de la Vie et Agroqual) l’ayant suivi ce qu’ils en avaient pensé ? Quelles étaient leurs impressions (positives et négatives) au sujet de cette méthode pédagogique, maintenant qu’ils l’avaient vécue ? Avaient-ils des idées d’amélioration ? La question leur avait déjà été posée en milieu de semestre, lors d’une précédente enquête, mais cette fois-ci, ils avaient l’occasion de détailler un peu plus leurs réponses. CI-DESSOUS LEURS REPONSES EN MODE VERBATIM : J’ai fortement apprécié ce système de classe renversée. Nous n’étions plus passifs, mais actifs en cours. Cela nous fait travailler différemment. Venant d’une PACES, puis d’un DUT génie biologique, je n’ai pas eu trop de difficultés à reprendre l’apprentissage de la génétique contrairement à d’autres. Il m’a tout de même fallu avoir plusieurs explications de votre part avant de pouvoir avancer dans nos sujets. Je trouve très bien le fait de préparer les questions sur lesquelles on pourrait tomber aux examens partiel. Je n’avais pas de bases en génétique ; ça m’a beaucoup aidé. Je pense également que… Savoir plus >

Quand l’innovation pédagogique peut déplaire (faire peur) aux (très bons) étudiants,… Pas de panique !

Texte complet en format PDF à télécharger sur : Les étudiants n’aiment pas toujours le DIY Les étudiants aiment-ils vraiment les innovations pédagogiques ? Tout au moins peut-on (doit-on) se demander si tous les étudiants aiment toutes les innovations pédagogiques ? That is the question. Suite à la 5ème séance de mon cours de génétique moléculaire en DIY et alors qu’il en reste encore 7 à 8, certains de mes étudiants (sans doute parmi les meilleurs d’un point de vue académique) ont voulu discuter avec moi de la méthode (qu’ils avaient accepté de suivre à plus de 80% d’entre eux, quand je la leur avais présentée) et me livrer leurs impressions. S’en est donc suivie en fin de séance une discussion à bâtons rompus (vraiment forte intéressante) qui leur a permis d’échanger avec moi leurs points de vue sur l’innovation pédagogique dans laquelle ils sont engagés depuis 5 cours, soit 10 heures de travail en équipes. Au cours de cet échange, en cercle sympathique autour du professeur, seuls 5 à 6 étudiants sur les 36 présents ont osé prendre (mobilisé ?) la parole et dire clairement que bien que cette nouvelle méthode de travail leur plaise, ils se font beaucoup de… Savoir plus >

Les étudiants peuvent-ils contribuer à la production de leurs connaissances (saison 2) ?

Pour la deuxième édition de mon cours de Génétique moléculaire en « Do It Yourself », et comme je l’avais fait l’année dernière, j’ai demandé à mes étudiants de troisième année de Licence de Sciences de la Vie de bien vouloir visionner l’interview sur YouTube de François TADDEI, directeur du Centre de Recherche Interdisciplinaire (CRI) de Paris, dont le titre est : « Les élèves doivent contribuer à produire des connaissances ». Il s’agissait de les sensibiliser aux nouvelles démarches d’innovation pédagogique. Voici dans le désordre les réactions de Geoffrey, Lauren, Ariane, Eva, Charles-Henri, Aurélie, Pierre, Lison, Joséphine, Léo, Florine, Alexis, Clémence, Thibaut, Marc, Myriam, Jérôme, Elise, Foucault, Ludivine, Clément, Julien, Camille, Lucie et Alice.

Mon premier cours en classe renversée. Je l’aime,… moi non plus !

Texte complet en PDF à télécharger sur : Réactions première séance DIY (7 janvier 2015) A la fin du premier cours de génétique moléculaire en DIY (Do it Yourself), il a été demandé aux étudiants en licence 3 de sciences de la vie de la Faculté de Gestion, Economie et Sciences (FGES) de l’Université Catholique de Lille de donner leurs premiers sentiments sur la méthodologie de « classe renversée » (DIY). La consigne était d’écrire pour chacun d’entre eux, deux phrases positives et deux autres négatives. Lors de cette première séance de deux heures, les étudiants répartis en 6 groupes de 6 à 7 personnes se sont distribué des rôles de responsabilité (du groupe, de la publication des chapitres, de la collecte des informations, de l’iconographie, de la formulation des questions). Ils ont ensuite travaillé sur la constitution des plans de chacun des 6 chapitres à construire (la structure des différentes molécules d’ADN et d’ARN, la réplication et les mécanismes de réparation de l’ADN, la transcription et les modifications post-transcriptionnelles des ARN messagers, la régulation des gènes et le contrôle de la transcription, a synthèse des ARN de transfert et des ARN ribosomiques, le code génétique et la traduction des… Savoir plus >