De la créativité à l'innovation

Archives de mots clés: Innovation pédagogique

La programmite… un syndrome qui freine l’innovation pédagogique !

Les dessins sont de mon complice et ami Charles Hénin (30 novembre1942 – 29 décembre 2023) Il parait qu’il existe un syndrome, pour ne pas dire une maladie, qui empêche les enseignants d’innover, tout au moins qui peut leur poser des problèmes quand ils envisagent de transformer en profondeur leur manière d’enseigner. On parle ici de la « programmite » ! Un néologisme inspiré du monde médical et dont j’assume, de par mon profil de biologiste, être plutôt inspiré. Définir cette pathologie imaginaire consisterait à décrire un état dans lequel se trouverait un enseignant ayant comme principale obsession de respecter à 100% le programme de son enseignement et par conséquent à transmettre 100% des connaissances qu’on lui demande de dispenser dans un temps imparti, celui des heures de cours en classe. Ainsi, pour cet enseignant discipliné, aussi respectueux de la règle que de leurs consignes, imaginer ne transmettre que 90 à 95% du programme pourrait être considéré comme un faute professionnelle. Il faut absolument que toutes les notions du cours soient abordées en classe et tant pis si tous les élèves ne sont pas capables de les assimiler quitte à oublier cette maxime attribuée à Montaigne qui prétend qu’il vaut mieux une… Savoir plus >

La classe renversée… au pied de l’Etna !

Come innovare in pedagogia ? Du 19 au 21 avril 2023, dans le cadre d’un programme financé par ERASMUS, j’ai eu le plaisir d’animer un séminaire de formation à destination d’enseignants de collège en Sicile, près de Catane. Une cinquantaine de professeurs de la Scuola secondaria di primo grado du collège Nino MARTOGLIO de Belpasso a participé à un atelier collaboratif consacré aux méthodes d’innovation pédagogique dans les classes collaboratives, puis à une conférence « découpée » sur la classe renversée. Des exercices d’application en classe avec les élèves ont aussi été menés lors de ces 3 jours, ce qui m’a donné la possibilité d’intervenir avec les enseignants pour le voir mettre en place immédiatement certains de ma exercices habituellement destinés à des étudiants de licence. La thématique de la formation proposée par mes collègues siciliens sous la houlette du professeur Laura TOMASELLI était : « Come innovare in pedagogia per motivare glui alunni ? ». Elle a permis de nombreux échanges sur les différentes façons de collaborer en classe avec ses élèves de manière à les rendre davantage acteurs de leurs apprentissages et non seulement consommateurs de connaissances. Une formation animée en italien avec des pointes d’anglais… une première pour moi… Savoir plus >

Ceci n’est pas un bus… mais de la pédagogie itinérante !

La vidéo interview décrivant le projet est disponible sur le site YouTube du MediaLab. de la FLSH : https://youtu.be/TviqseQ54y4 Ceci n’est pas un bus… mais un propulseur de talents ! Voilà qui est affiché très clairement sur les deux flans du bus de l’École de la Deuxième Chance (E2C) du Grand-Hainaut dirigée par Cathy DUCROCQ. Ce projet de transformer un autocar (car ce n’est pas un autobus !) en salle de travail collaboratif à destination des stagiaires de l’E2C a conduit à un partenariat avec notre équipe HEMiSF4iRE  de l’Université Catholique de Lille. Comment utiliser ce formidable outil en pédagogie itinérante ? Tel est le challenge qui nous a été proposé ! Ce véhicule utilitaire capable de transporter 18 personnes et équipé de numérique dans trois types d’aménagements différents de l’espace (une salle réunion de 7 à 8 personnes, 4 carrés de travail pour 4 personnes et une salle isolée pour un face-à-face) s’avère être un laboratoire mobile de pédagogie expérimentale assez unique. A l’occasion de MOSAIC Lille 2023, notre École de Printemps en Management de la Créativité qui en est à sa 8ème édition, nous avons testé l’usage ce ce bus en y montant et animant un atelier collaboratif… Savoir plus >

Peut-on innover en pédagogie grâce à ChatGPT ?

NB : Surtout, allez bien jusqu’au bout de cet article, car une surprise vous y attend ! Peut-on innover en utilisant ChatGPT ? Oui, il est possible d’innover en pédagogie grâce à ChatGPT. La technologie de modèle de langage de ChatGPT offre de nouvelles opportunités pour la formation et l’enseignement en permettant une interaction en temps réel avec des étudiants ou des apprenants de manière plus naturelle et engageante. Par exemple, ChatGPT peut être utilisé pour créer des scénarios d’apprentissage en temps réel, des jeux éducatifs interactifs ou des simulations pédagogiques. Il peut également être utilisé pour fournir des réponses rapides à des questions complexes, des explications détaillées sur des sujets spécifiques et des feedback personnalisés aux apprenants. De plus, en utilisant ChatGPT, les enseignants peuvent économiser du temps en répondant rapidement à des questions fréquentes et en automatisant certaines tâches administratives. Cependant, il est important de noter que ChatGPT ne peut pas remplacer complètement un enseignant humain et que son utilisation devrait être complémentaire à d’autres méthodes d’enseignement traditionnelles pour obtenir les meilleurs résultats. Peut-on évaluer les élèves en utilisant ChaGPT ? Il est possible d’utiliser ChatGPT pour aider à évaluer les élèves dans certaines situations, mais il ne… Savoir plus >

Enseigner, c’est apprendre deux fois !

Enseigner, c’est apprendre deux fois ! Tel était le titre du séminaire organisé le 24 mars 2022 par mon collègue Philippe RUFFIEUX, enseignant-chercheur et PhD en Sciences de l’Éducation, à HEP Lausanne (Haute École Pédagogique du Canton de Vaud, Suisse) et de la conférence renversée que j’ai eu le plaisir d’animer avec lui et Hélène CROCE-SPINELLI, Maître de Conférence à l’Université de Lyon et Monica GATHER THURLER, Professeur émérite à l’Université de Genève. Vous découvrirez dans la vidéo ci-jointe le déroulé complet de cette journée qui nous a permis de faire construire par les participants eux-mêmes le contenu de la conférence. Une méthode de travail collaboratif, inspirée des classes mutuelles et de la classe renversée, comme nous les pratiquons avec nos étudiants à l’université, que ce soit en Suisse comme en France. Une belle manière d’allier le fond à la forme lors de cette conférence renversée, en toute cohérence avec nos pratiques pédagogiques. Quoi de mieux que de faire découvrir nos pédagogies collaboratives qu’en les faisant vivre aux participants d’un séminaire ? Jugez-en par vous-mêmes !

Interview de la classe renversée… une autre façon de la découvrir !

Retrouvez l’interview en cliquant sur : La classe renversée ! Si vous désirez découvrir différemment la classe renversée et comment elle a été imaginée, puis mise en place à la Faculté de Gestion, Économie et Sciences (FGES) de l’Université Catholique de Lille, je vous invite à suivre cette interview que j’ai donnée pour Les Adultes de demain qui est un pod-cast sur l’éducation bienveillante et la parentalité. Merci à Stéphanie d’Esclaibes pour m’avoir sollicité dans cet exercice que j’ai eu beaucoup de plaisir à partager avec elle. Je reviendrai vers vous prochainement avec un autre témoignage sous forme d’interview, celui d’étudiants qui ont suivi cette pédagogie collaborative. En attendant, vous pouvez lire leurs réactions une fois la classe renversée terminée.

Mes étudiants ont-ils aimé que je renverse l’amphi ?

L’amphi « renversé », tel que je l’avais conçu, vient de se terminer cette fin de semestre. Mes étudiants ont-ils apprécié le mode collaboratif que je leur avais concocté en guise d’innovation pédagogique ? Inspiré de ma classe renversée en génétique moléculaire, celle que je pratique habituellement avec des étudiants en L3, ce nouveau cours magistral en biologie cellulaire, cette fois-ci avec des L2 en parcours santé, a été créé pour l’occasion. Comme la promotion était de taille importante (135 étudiants) pour seulement 10 séances de 2 heures de cours et en amphithéâtre, il s’est alors muté en « cours magistral interactif« . Contrairement à la classe renversée, je ne leur ai pas demandé de construire le contenu des chapitres du cours, mais seulement d’utiliser cette méthode en début de séance pour répondre en équipe de 2 à 5 étudiants à une question que je leur posais en lien avec la thématique du jour (celle du chapitre qui allait être traité en cours magistral). Ils m’avaient déjà donné un premier avis en fin de chaque séance « un cours brouillon pour donner du goût à l’amphi !« . Je voulais maintenant avoir leur évaluation finale, une fois le module terminé, soit après 10 séances de 2… Savoir plus >

Innover en pédagogie, une question de posture !

A l’occasion d’un webinaire organisé par La Fabrique de CANOPE le 28 mars 2022 et qui était intitulé : « Innover en pédagogie, une question de posture !« , une centaine d’enseignants et de formateurs a pu suivre ma conférence à ce sujet et me poser leurs questions. Dans ce blog, je réponds à certaines d’entre elles, celles auxquelles je n’ai pas eu le temps de répondre en direct, non pas pour apporter une « bonne » réponse, mais plutôt pour susciter le débat à partir de ma perception personnelle, elle-même sujette à controverse, ce que je vous invite à faire ici. Le teaser de ma conférence était : Innover en pédagogie, cela ne veut pas dire « faire du neuf ». Ce n’est pas non plus un but en soi. Innover en pédagogie est un état d’esprit. On innove pour ses apprenants avec un objectif précis, mais surtout on innove avec eux, en les impliquant jusque dans la transformation de la méthodologie. Il s’agit donc bien d’une question de posture. Des illustrations seront données à partir d’expériences menées dans le cadre de pédagogies collaboratives, dont ma classe renversée, qui permettent aux participants du webinaire de s’inspirer pour innover dans leurs propres pratiques pédagogiques…. Savoir plus >

Innover en pédagogie… tout d’abord un état d’esprit !

Ci-joint le lien vers la conférence associée à cet article : « Innovation : mythes et réalités » de Jean-Charles Cailliez enregistrée le 30 mars 2022 au Lab MInnov du Ministère de l’Intérieur à Paris à l’occasion du lancement de son cycle de conférences « de l’acculturation à l’innovation ». On réduit souvent l’innovation pédagogique au fait d’enseigner vraiment différemment. Au fait de vouloir tout changer ou presque dans la façon de transmettre ses connaissances, quitte à mettre de côté les bonnes vieilles méthodes académiques. Comme le monde a changé et que nos élèves ne sont plus les mêmes, on arrive assez vite au constat qu’il faut évoluer dans sa pédagogie, n’en déplaise à ceux qui s’arc-boutent au présent et résistent au changement. On pourrait donc s’en tenir là s’il n’était pas nécessaire de définir ce qu’est vraiment innover en pédagogie. Tout d’abord, il convient de rappeler qu’innover n’est pas un but. Si on décide de le faire en pédagogie, c’est pour une raison bien précise. Celle-ci peut être que ses élèves collaborent davantage, qu’ils soient plus motivés en classe, que leurs apprentissages soient facilités, que leurs résultats aux examens soient meilleurs… ou encore pour lutter contre le décrochage. Autant de raisons différentes qui… Savoir plus >

Les devoirs collectifs… qu’en pensent les élèves ?

Il est peu fréquent de proposer à ses élèves une épreuve d’examen ou de contrôle continu qui soit collective, c’est à dire réalisée en équipe ! C’est pourtant ce qui est devenu habituel dans la classe renversée. Ainsi le 16 mars 2022, comme chaque année depuis 8 ans un devoir non surveillé et connecté a été proposé aux étudiants de mon cours de génétique moléculaire pour leur note de contrôle continu. Ci-dessous ce qu’il en ont pensé. De plus, comme je leur attribue la même note d’équipe (note collective) quelle que soit leur implication individuelle dans le groupe, j’ai besoin de vérifier s’ils s’impliquent tous au même niveau. C’est la détection de ceux que j’appelle sans aucune méchanceté les « passagers clandestins ». Pour cela, j’utilise une version modifiée d’un test d’entreprise qui est le test du 180°   Ci-dessous les réactions de mes étudiants à la fin du DS en équipe et du test du 180°. De quoi me conforter dans la poursuite de mon innovation pédagogique qui tient compte du retour de mes étudiants. Impressions des étudiants concernant le DS en équipe : J’avais des appréhensions sur le fait de faire le DS en groupe (tous s’écouter et s’accorder), mais… Savoir plus >