De la créativité à l'innovation

Archives de mots clés: Témoignages

Deux exemples de classes renversées en retour d’expérience !

Accès au webinaire en cliquant sur ce lien : Deux exemples de classes renversées ! Pour accéder aux impressions des étudiants, cliquez sur cette courte vidéo : « Que pensent les étudiants de la classe renversée ? » La classe renversée, où les étudiants prennent le rôle de l’enseignant et l’enseignant adopte la posture de l’étudiant. Comment les étudiants apprennent-ils ? Comment les étudiants sont-ils évalués ? Comment les étudiants perçoivent-ils cette pédagogie ? Lors d’un webinaire organisé ce 23 novembre 2023 par l’EPF Cachan à l’occasion de leurs Jeudis Pédagogiques, deux enseignants Jean-Charles CAILLIEZ et Mahdi CHEMKHI ont partagé leurs expériences en la matière avec une trentaine de collègues. L’occasion de comparer deux approches similaires, mais dans des contextes pédagogiques différents. De quoi inspirer, j’espère, les enseignants qui veulent rendre leurs étudiants plus collaboratifs en classe !

Mes étudiants ont-ils aimé la saison 2 de l’amphi renversé ?

Qu’ont pensé mes étudiants de l’amphi renversé ? Comment ont-ils vécu de mon expérience d’introduire en cours magistral un exercice collaboratif directement inspiré de ma classe renversée et qui plus est, cette fois-ci, devant près de 150 d’entre eux ? L’année dernière déjà, pour la première édition de cette expérience, leurs prédécesseurs avaient fait, en fin de semestre, le même exercice d’évaluation. La méthode pour recueillir leur avis est toujours la même, celle du 10/20 qui permet d’obtenir de chacun d’entre eux à la fois des points de satisfaction et d’insatisfaction. Ces derniers permettant à l’enseignant de progresser dans la transformation régulière de l’innovation. Pour rappel de la méthode, chaque séance de 2 heures de cours est découpée en 2 x 50 minutes, le premier temps très collaboratif et le deuxième, après la pause, purement transmissif. Au début du cours, on commence par demander aux étudiants de se regrouper, sans forcément changer de place, pour former de petits groupes de 4 à 5 au maximum, plutôt avec leurs voisins les plus proches dans l’amphi. Une seule question leur est alors posée. Elle est toujours en lien avec la thématique du chapitre et concerne un point important de celui-ci. Les étudiants… Savoir plus >

Ceci n’est pas un bus… mais de la pédagogie itinérante !

La vidéo interview décrivant le projet est disponible sur le site YouTube du MediaLab. de la FLSH : https://youtu.be/TviqseQ54y4 Ceci n’est pas un bus… mais un propulseur de talents ! Voilà qui est affiché très clairement sur les deux flans du bus de l’École de la Deuxième Chance (E2C) du Grand-Hainaut dirigée par Cathy DUCROCQ. Ce projet de transformer un autocar (car ce n’est pas un autobus !) en salle de travail collaboratif à destination des stagiaires de l’E2C a conduit à un partenariat avec notre équipe HEMiSF4iRE  de l’Université Catholique de Lille. Comment utiliser ce formidable outil en pédagogie itinérante ? Tel est le challenge qui nous a été proposé ! Ce véhicule utilitaire capable de transporter 18 personnes et équipé de numérique dans trois types d’aménagements différents de l’espace (une salle réunion de 7 à 8 personnes, 4 carrés de travail pour 4 personnes et une salle isolée pour un face-à-face) s’avère être un laboratoire mobile de pédagogie expérimentale assez unique. A l’occasion de MOSAIC Lille 2023, notre École de Printemps en Management de la Créativité qui en est à sa 8ème édition, nous avons testé l’usage ce ce bus en y montant et animant un atelier collaboratif… Savoir plus >

Renverser la classe… à chacun sa manière !

Il y a autant de classes renversées que de classes inversées. Cela peut paraître évident, mais il est toujours bon de le rappeler. En effet, plutôt que de vouloir « copier-coller » une nouvelle méthode que l’on trouve pertinente et qui répond aux objectifs que l’on se donne en matière d’innovation pédagogique, il est bien plus efficace de se limiter à s’en inspirer. C’est le contexte de sa classe, ou de son amphi, bien plus que sa matière (même si la nature de celle-ci entre aussi en ligne de compte) qui nécessite de créer soi-même son approche innovante, qu’elle soit renversée ou pas. A titre d’exemple, vous trouverez ci-dessous des descriptions de classes renversées, même si elles n’en portent pas toujours le nom, qui ont été expérimentées dans des contextes différents, que ce soit pour les matières enseignées ou le niveau des élèves concernés. Dans tous les cas, on peut considérer qu’il s’agit de classes renversées, et non uniquement inversées, car le contenu du cours n’est pas livré aux apprenants. Il est conçu par eux-mêmes en totalité ou en partie. L’enseignant va donc endosser une autre posture, tout au moins durant les séances dites « non académiques », qui peut se rapprocher de celle… Savoir plus >

La classe renversée en 100% distanciel… qu’en ont pensé les étudiants ?

Après plus de trente ans d’enseignement à l’université, je n’aurais jamais imaginé passer un semestre complet à faire cours 100% en ligne à des étudiants que je n’avais jamais vus, que je ne pourrais pas voir et que je ne verrais jamais plus ! Il aura fallu un nouveau confinement en raison de la pandémie de COVID-19 pour que je vive cela. Pour la première et dernière fois de ma carrière je l’espère ! La classe renversée qui s’inverse à distance. L’année dernière à partir de mars 2020, la situation avait été un peu différente car j’avais déjà terminé les deux tiers de mon cours en classe lorsque nous avions dû passer à distance. Je connaissais donc bien tous mes étudiants, 48 au total, et il m’a été assez facile de m’organiser avec eux pour poursuivre le semestre en distanciel. Ma classe « renversée » dans laquelle je leur demande de construire le cours en équipes, s’était ainsi transformée en classe « inversée » à distance. Cela a consisté à leur faire des mises au point sur des notions de génétique, à répondre à leurs questions pour leur apporter un renforcement de connaissances en lien avec leurs chapitres. La classe reversée en 100% distanciel…. Savoir plus >

Amène ton blème !

Cliquez sur ce lien pour vivre ou revivre en mode vidéo la discussion d’Amène ton blème #1  Amène ton blème ! Viens donc avec tes échecs, en particulier ceux que tu as eus en tentant d’innover en classe, et parlons-en de manière à trouver une solution. Telle est la proposition de ce nouveau format d’atelier collaboratif, particulièrement original, qui a été imaginé par HÉMiSF4iRE Design School, dès le début de cette année 2021. Le concept est celui des « failcamps » qui conduisent au succès par échanges constructifs autour de l’échec. En deux mots, des acteurs de terrain viennent présenter leurs échecs lors de tentatives d’innovation pédagogique pour une résolution de problèmes qui se fait en équipes et de manière collaborative. Le premier #ATB, reporté ici, a eu lieu le mercredi 13 janvier 2021 de 16h à 17h30. Les inscriptions libres avaient été enregistrées sur une billetterie  https://lnkd.in/dSppvHu de manière à recevoir le lien Zoom. Merci à Carole BLARINGHEM, directrice de l’innovation pédagogique chez HEMiSF4iRE et première « apporteuse de blème », pour avoir accepté d’essuyer les plâtres et à la quarantaine de participants (ils étaient 70 inscrits en ligne) qui ont accepté de jouer le jeu pour challenger ce premier prototype de failcamp. Le… Savoir plus >

Pourquoi j’ai renversé ma classe ?

Vidéo du webinaire (17 janvier 2020) de la « Cartographie des Talents » Pourquoi avez vous renversé votre classe ? D’où vient cette idée bizarre de proposer à ses élèves de faire cours pour le professeur ? Telle pourrait être résumée la question qui m’a été posée par le collectif « Cartographie des talents«  lors d’un webinaire organisé le 17 janvier 2020. Le collectif de la Cartographie des talents pédagogiques a pour ambition de mettre en réseau tout chargé d’enseignement de l’enseignement supérieur. Il a été imaginé pour valoriser les enseignants du supérieur, donner de la visibilité à leurs pratiques et initiatives pédagogiques, favoriser la découverte de différentes pratiques innovantes, inspirer tout enseignant qui souhaite changer ses modalités d’enseignement, proposer, favoriser et faciliter des partages, des rencontres et des échanges autour de la pédagogie, faciliter le développement pédagogique et favoriser le développement professionnel. La « Cartographie des talents » invite les enseignants à parler de leurs pratiques d’enseignement avec autant de fierté que de résultats de recherche. Chacun peut ainsi s’enrichir de l’expérience et des pratiques de ses pairs. L’idée est de briser cette «solitude pédagogique » dont parle Shulman (1993) et qui est encore bien présente dans les établissements de l’enseignement supérieur. Afin de… Savoir plus >

La classe renversée,… qu’en pensent les profs ?

Que pensent les enseignants-chercheurs à l’université de la classe renversée ? Sont-ils convaincus ou pas de l’intérêt de cette méthode d’innovation pédagogique ? Pour le savoir, il suffisait de leur demander ! Dans le cadre de sa formation continue destinée à ses enseignants-chercheurs et assistants à mandats, l’Université de Mons en Belgique a organisé un cycle d’ateliers en pédagogie universitaire au cours duquel elle a proposé des thématiques qui touchent à la conception et à l’organisation des enseignements. Une attention particulière a été portée aux assistants qui démarrent leur mandat en leur proposant 24 heures de formation obligatoires durant la première année. Dans ce cadre, la journée du 22 septembre 2017 qui a été organisée sous la houlette de Frédérique ARTUS, Conseillère en Pédagogie Universitaire, s’est terminée par une conférence sur « La Classe Renversée ». Cette conférence a été réalisé en double voix, avec Jean-Charles CAILLIEZ et Sébastien BETTE qui ont présenté deux expériences en la matière, la première à l’Université Catholique de Lille pour un cours de génétique et la deuxième à l’Université de Mons pour un cours d’informatique. A l’issue de la conférence qui a réuni plus d’une centaine d’enseignant-chercheurs, dont une majorité d’assistants doctorants, un questionnaire leur a été proposé avec 4 questions. 80 d’entre d’eux… Savoir plus >

Quand la classe renversée s’inverse ! Qu’en pensent les étudiants ?

Peut-on inverser une classe renversée ? La question peut surprendre, mais elle se pose quand on décide d’aider ses étudiants à comprendre les cours qu’ils ont écrits eux-mêmes. Après 6 séances de classe renversée en génétique moléculaire, soit 12 à 14 heures qui ont permis aux étudiants de construire le cours (6 chapitres) par eux-mêmes et en équipes, il leur a été proposé de passer en classe inversée. L’idée était de prendre du temps pour répondre à leurs questions, pour résoudre les points d’incompréhension relatifs au contenu des chapitres qu’ils avaient rédigés et pour préparer ensemble les questions susceptibles de tomber à l’examen final. Dans ces nouvelles séances de classe inversée (nommées ainsi car les étudiants sont censés avoir appris le cours chez eux avant de venir en classe pour « faire leurs devoirs » avec l’enseignant), plusieurs temps de travail ont été organisés qui sont dans l’ordre : la rédaction en équipe de questions à destination de l’enseignant (celui-ci devenant l’élève qui va devoir répondre à « ses professeurs », ceux qui ont écrit le cours), la réponse collective à une même question sous la forme de « tableaux tournants » ou l’utilisation de schémas annotés (toujours en équipe) pour répondre à des questions de définition. Pour savoir ce que… Savoir plus >

La classe renversée à l’université,… seulement 10 minutes pour découvrir cette nouvelle pédagogie en DIY !

La classe renversée est une méthode pédagogique en « do it yourself » (littéralement « faites-le vous-même ! »). Elle a été créée à l’Université Catholique de Lille, il y a deux ans, pour mon cours de génétique moléculaire destiné à des étudiants de troisième année de licence de biologie. L’enseignement magistral y est abandonné au profit d’une méthodologie innovante et collaborative dont le but est de sortir les apprenants d’une certaine passivité et de les mettre en situation active d’apprentissage. Le changement de posture est bilatéral. D’une part, les étudiants passent de l’état de consommateurs à celui de constructeurs du savoir. Ils vont bâtir le cours sans qu’aucun document ne leur soit fourni. D’autre part, l’enseignant passe de la production et de la transmission du cours à l’accompagnement des étudiants dans la construction de ce savoir. Vous pouvez la découvrir pendant seulement 10 minutes en cliquant sur cette photo ou sur : https://www.youtube.com/watch?v=ni7DeV3iOQk