Cent fois sur le métier remettez votre MOOC

mooc logo 14Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage. C’est la leçon que je tire de l’organisation du MOOC « Monter un MOOC de A à Z ». Alors que je pensais en avoir terminé avec cette formation, il me faut encore et toujours retravailler les contenus, la scénarisation, intégrer les retours divers et variés (questionnaires, entretiens, messages sur les forums) afin de créer une formation qui satisfasse le plus grand nombre. Une formation plus courte, plus simple à appréhender, plus centrée sur les besoins exprimés. Je reviens ici sur quelques modifications à venir.

Tout d’abord, on va retravailler l’animation … Les débats que nous avons proposés n’ont pas plu à tout le monde, et il va falloir trouver des sujets de conversation qui parlent plus aux participants. Ensuite, il n’y a pas eu cette fois assez de valorisation des productions des participants (ce qui est normal vu que même l’équipe n’y avait pas accès). Enfin, pour ce qui est de la scénarisation, nous maintiendrons sans doute plusieurs parcours parallèles, pouvant chacun déboucher sur une attestation de réussite. Mais avec un parcours en moins. On supprime le parcours « Animation », qui n’a pas reçu beaucoup de suffrages au cours de la deuxième édition (une seule équipe participante, c’est le problème quand on propose autant de parcours).

Je maintiens le principe des deux deadlines, quel que soit le parcours, mais plus rapprochées. 4 ou 5 semaines max entre le début et la fin. 7 semaines c’est trop long, il y a un « fade out », une atténuation progressive de l’activité, délétère pour la motivation et les interactions. Impossible de maintenir l’attention aussi longtemps. C’est un compromis entre flexibilité et pragmatisme. Je pense qu’il est bon de faire preuve de flexibilité en n’imposant pas chaque semaine un devoir à rendre (pas toujours facile pour les participants de se rendre dispo chaque semaine), mais nous devons faire preuve de pragmatisme, car en absence de contraintes, il est parfois difficile de se motiver et on a tendance à procrastiner, d’où l’importance des deadlines et d’une formation courte.

Même si certains se sont sentis déboussolés, la diversité des parcours a été bien accueillie. Il faut simplement trouver un compromis. Le fait de supprimer certains devoirs et d’avoir un devoir commun à tous les modules devrait aider à générer moins de confusion au début. J’ai été beaucoup trop ambitieux au cours de la dernière édition en proposant autant de devoirs distincts. On est allé jusqu’à 14 devoirs différents. C’est trop, beaucoup trop. Faire une budgétisation, un Hang Out, une infographie, c’est vraiment trop en demander (même si j’ai bien aimé les infographies réalisées). Mon erreur a été de penser le MOOC comme un atelier de formation où il faudrait couvrir toutes les compétences requises pour créer le MOOC (et où on a le temps pour se former à ça). Certes, les participants peuvent techniquement faire tous ces devoirs, et dans l’absolu ce n’est pas complètement stupide de proposer autant de situations d’apprentissage différentes, mais seule une minorité surmotivée se saisit de l’opportunité.

Le MOOC n’est pas un atelier de formation. Les gens le suivent sur leur temps libre et il faut aussi respecter ça. Il faut quelque chose de relativement simple à appréhender, à peu près faisable malgré une vie professionnelle et une vie de famille. Et tant pis si on ne couvre pas toutes les compétences que l’on pourrait couvrir. De toute façon si vous en faites trop, personne ne vous suivra et cela ne sert à rien. On « joue » à faire comme si on était en classe, à faire comme si on était obligé de faire les devoirs (et beaucoup se prennent au jeu). Mais dans la réalité il n’y a aucune obligation et l’équipe pédagogique ne doit pas pousser le bouchon trop loin. Pour ceux qui veulent s’investir à fond il y a toujours la possibilité de faire plusieurs parcours de toute façon.

Rah ça fait mal au cœur de supprimer ces devoirs, d’autant qu’ils sont utiles à quiconque veut se lancer dans la création d’un MOOC. Pour que tout ne soit pas perdu, je vous les propose dans la suite, en lien hypertexte. Pour le parcours « Analyse », nous avons quatre type de devoirs : le cadrage, la scénarisation pédagogique, les ressources, et l’animation et la gestion. Voici la vidéo de présentation du parcours.

Sur la scénarisation, nous supprimerons sans doute le devoir sur la budgétisation et sur la scénarisation de l’activité pour ne maintenir que celui sur la scénarisation de la formation dans son ensemble. Cela apprenait à créer une activité et à budgétiser son projet de MOOC. Tant pis. Enfin, le parcours « Animation et communication » est aussi supprimé. Il comprenait un événement en live (vous remarquerez qu’on en n’a pas fait cette fois-ci), un billet promotionnel ou une infographie expliquant le fonctionnement du cours (les énoncés sont ici). Snif. Au revoir petit parcours qui n’aura pas servi …

Au final, seul le parcours Initiation comprenant une analyse stratégique et une page de présentation (+bande-annonce) restera inchangé. Pour le parcours « Vidéo« , il sera maintenu mais il n’y aura pas de soumission en deux étapes, car trop peu de personnes ont joué le jeu en modifiant leur premier jet suite aux retours reçus.

Pour conclure, je profite de ce billet pour démontrer l’intérêt du caractère synchrone du MOOC. Voilà, j’ai donné 14 énoncés de devoirs. Maintenant on va compter le nombre de personnes qui vont les faire spontanément, pour le fun, pour le plaisir d’apprendre. Sans deadlines, sans équipe pour pousser ou pour aider derrière, sans participants pour s’encourager mutuellement. En tout cas si vous le faites malgré l’absence de tous ces éléments, surtout signalez-le sur ce billet par un petit commentaire (en mettant comme preuve votre production). La valeur du MOOC (comme de tout dispositif de formation, présentiel, distanciel ou hybride) n’est pas que dans son contenu, mais aussi dans le contexte qu’il propose, essentiel à un véritable engagement !

Be Sociable, Share!

5 Comments

Filed under Non classé

5 Responses to Cent fois sur le métier remettez votre MOOC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *