De la créativité à l'innovation

Archives de mots clés: université

Une nouvelle classe renversée… cela vous dit ?

Onzième édition ce lundi 15 janvier 2024 de la classe renversée à l’Université Catholique de Lille. Comme lors des années précédentes, les étudiants de la Licence 3 de Sciences de la Vie ont été réunis pour une présentation des objectifs et de la méthode pédagogique à laquelle ils vont être « mangées » !  Quand on veut innover en pédagogie, il ne suffit pas d’avoir une idée créative et de décider de la mettre en œuvre, On n’innove pas juste pour innover ! Il faut au contraire expliquer aux apprenants les objectifs de cette innovation pédagogique. il faut aussi leur dire qu’ils pourront participer avec vous à l’évolution de la méthode, car « innover, c’est faire avec » ! En fin de présentation, une fois répondu à toutes leurs questions, une évaluation de leurs impressions est faite par la méthode du 10/20. On leur demande quelles sont leurs meilleures impressions (20/20) et leurs pires, c’est à dire leur crainte vis-à-vis de cette méthode (0/20). Quelle que soit leur sensation générale, ils sont obligés de donner au moins un point positif et un point négatif.  En fin de questionnaire, on leur demande d’évaluer à l’aide d’un pourcentage leur envie de suivre ou pas cette nouvelle pédagogie. Découvrez… Savoir plus >

Deux exemples de classes renversées en retour d’expérience !

Accès au webinaire en cliquant sur ce lien : Deux exemples de classes renversées ! Pour accéder aux impressions des étudiants, cliquez sur cette courte vidéo : « Que pensent les étudiants de la classe renversée ? » La classe renversée, où les étudiants prennent le rôle de l’enseignant et l’enseignant adopte la posture de l’étudiant. Comment les étudiants apprennent-ils ? Comment les étudiants sont-ils évalués ? Comment les étudiants perçoivent-ils cette pédagogie ? Lors d’un webinaire organisé ce 23 novembre 2023 par l’EPF Cachan à l’occasion de leurs Jeudis Pédagogiques, deux enseignants Jean-Charles CAILLIEZ et Mahdi CHEMKHI ont partagé leurs expériences en la matière avec une trentaine de collègues. L’occasion de comparer deux approches similaires, mais dans des contextes pédagogiques différents. De quoi inspirer, j’espère, les enseignants qui veulent rendre leurs étudiants plus collaboratifs en classe !

Pour ses 10 ans… la classe renversée évaluée par 66 étudiants !

Que pensent aujourd’hui les étudiants de la classe renversée ? Quels avis positifs et négatifs ont-ils de cette méthode d’enseignement qu’ils ont vécue cette année et qui fêtait en 2023 son 10ème anniversaire, dans un cours de génétique moléculaire pour une promotion d’environ 70 étudiants en  Licence de biologie à la Faculté de Gestion Économie et Sciences (FGES) de l’Université Catholique de Lille ?De multiples questions. Ce dixième semestre de ma classe renversée vient de s’achever. Comme d’habitude, j’ai demandé à mes étudiants, au nombre de 66 cette année, de m’en faire un retour sous la forme d’un petit bilan argumenté. Qu’en ont-ils pensé ? Comment ont-ils vécu cette expérience de pédagogie collaborative en cours « non magistral »… c’est à dire en classe renversée ? Ont-ils aimé jouer le rôle du « professeur » pour leur seul « élève », en l’occurrence moi ? Ont-ils aimé construire les chapitres et les questions s’y attenant par eux-mêmes ? Ont-ils aimé travailler en équipe avec des camarades de classe qu’ils n’avaient pas choisis ? Enfin, ont-il apprécié la méthode d’évaluation de contrôle continu avec des scores et les modalités originales de l’examen en ligne avec documents et connexion à internet autorisés ? Un bilan qui ressemble fortement… Savoir plus >

La classe renversée finie… les étudiants donnent leur avis !

Il faut donner la parole aux élèves quand on veut innover ! Le semestre de ma 9ème année de classe renversée est sur le point de s’achever. Comme à mon habitude, j’ai demandé à mes étudiants de m’en faire un retour sous forme d’un petit bilan argumenté. Qu’en ont-ils pensé ? Comment ont-ils vécu cette expérience de pédagogie collaborative en cours non magistral… la classe renversée ? L’année dernière, alors que tout le cours avait été organisé à distance, confinement oblige, ils m’en avait fait un retour plutôt positif. C’était inespéré tant les conditions pour le mettre en place avaient été compliquée. Mais on s’en était bien sortis ! Cette année, tout est rentré dans l’ordre à l’exception de la semaine où le COVID m’a ramené au distanciel. Mais sans réelles conséquences sur le bon déroulé de la classe puisque nous avons appris maintenant à jongler aisément entre le présentiel et le distanciel. Aussi que retenir de cette nouvelle évaluation ? Les étudiants qui ont davantage critiqué la méthode sont ceux, comme les années précédentes, qui m’ont répondu le plus rapidement et avec le plus de détails. Ce sont souvent ceux qui préfèrent les cours magistraux. Cela s’explique parce qu’ils… Savoir plus >

Les devoirs collectifs… qu’en pensent les élèves ?

Il est peu fréquent de proposer à ses élèves une épreuve d’examen ou de contrôle continu qui soit collective, c’est à dire réalisée en équipe ! C’est pourtant ce qui est devenu habituel dans la classe renversée. Ainsi le 16 mars 2022, comme chaque année depuis 8 ans un devoir non surveillé et connecté a été proposé aux étudiants de mon cours de génétique moléculaire pour leur note de contrôle continu. Ci-dessous ce qu’il en ont pensé. De plus, comme je leur attribue la même note d’équipe (note collective) quelle que soit leur implication individuelle dans le groupe, j’ai besoin de vérifier s’ils s’impliquent tous au même niveau. C’est la détection de ceux que j’appelle sans aucune méchanceté les « passagers clandestins ». Pour cela, j’utilise une version modifiée d’un test d’entreprise qui est le test du 180°   Ci-dessous les réactions de mes étudiants à la fin du DS en équipe et du test du 180°. De quoi me conforter dans la poursuite de mon innovation pédagogique qui tient compte du retour de mes étudiants. Impressions des étudiants concernant le DS en équipe : J’avais des appréhensions sur le fait de faire le DS en groupe (tous s’écouter et s’accorder), mais… Savoir plus >

On innove pour, mais surtout aussi… avec ses élèves !

En matière d’innovation, l’usager a toujours raison ! Dit autrement, on s’accorde à penser qu’il est nécessaire, pour ne pas dire obligatoire, de demander régulièrement l’avis des usagers, surtout quand on leur propose une innovation. Cela parait évident puisque ce sont ces usagers qui font usage du produit ou du service que l’on a imaginé pour eux et que leur avis devient alors primordial au fur et à mesure qu’ils avancent dans son utilisation. Comme ferait-on d’ailleurs pour progresser dans l’amélioration d’un service si l’on restait insensible, pour ne pas dire sourd, à leur feed-back ? Impensable ! Dans le monde de l’éducation, par contre, cela n’est pas aussi évident. Lorsque l’on décide d »innover en pédagogie, très souvent pour le « bien » de ses élèves, on n’a pas toujours, loin de là, le réflexe ou l’habitude de leur demander leur avis. Puis que l’on a construit l’innovation pour eux et que l’on est expert dans la matière que l’on enseigne, notre innovation ne peut que leur convenir. Au pire, on leur expliquera que c’est pour leur bien. Qu’ils nous fassent confiance, après tout ! A l’occasion d’un cours en amphi imaginé en mode collaboratif, et dont je vous ai déjà retourné… Savoir plus >

Déjà 9 ans ! La classe renversée fait-elle encore envie ?

Pour la 9ème année consécutive, la troisième de l’ère COVID, la classe renversée a été présentée ce 2 décembre 2021 à une nouvelle promotion de 66 étudiants en licence de biologie de la FGES. L’année dernière, en raison du confinement, elle avait été menée entièrement à distance, c’est à dire sans que l’enseignement ne rencontre une seule fois ses élèves en présentiel. Un retour à une situation plus normale cette année, sous réserve de mauvaise surprise avec l’arrivée de la 5ème vague de la pandémie, est donc grandement apprécié qui va permettre tout en tenant compte de ce qui avait fonctionné à distance, de reprendre en classe des exercices intéressants qui stimulent les interactions entre étudiants, leur engagement et leur motivation à collaborer ensemble pour construire le cours. Voici comme les année précédentes, ci-dessous, ce qu’il en ont pensé, dans un premier temps les points jugés plutôt positif, puis leurs craintes, voire même leurs réticences : Impressions positives des 66 étudiants suite à la présentation de la méthodologie de classe renversée : La partie la plus intéressante pour moi est le fait d’inverser le cours car lorsqu’on inverse le cours, les élèves sont toujours 1000 fois plus investis et la… Savoir plus >

Et si l’on renversait l’amphi pour un cours magistral plus collaboratif ?

Peut-on imaginer renverser un amphithéâtre de 120 étudiants pour rendre son cours magistral plus collaboratif ? That is the question ! Tout au moins celle que je me pose depuis un mois, plus exactement quand on m’a demandé de construire pour le prochain semestre un nouveau cours en faculté de médecine. Contrairement à ce que je fais d’habitude dans ce blog, c’est à dire partager avec mes lecteurs des expériences en cours, je vais m’essayer à présenter un projet de pédagogie innovante, tel que je viens de l’imaginer, mais qui ne verra le jour qu’à partir du mois de janvier prochain. Pratiquant la classe renversée depuis 2013 dans mon cours de génétique moléculaire en licence de biologie, je ne me suis jamais posé la question d’innover aussi en amphi de médecine et ceci pour deux raisons. J’y préparais mes étudiants au concours de PACES, aujourd’hui en PASS, et j’en avais bien trop devant moi, jusqu’à 650 candidats il y a deux ans, avant la réforme et les deux confinements dus au COVID-19. Aussi, cette année, lorsque l’on m’a demandé de créer un nouveau cours de biologie cellulaire pour des étudiants en deuxième année de Licence Santé, donc toujours en lice… Savoir plus >

La classe renversée en 100% distanciel… qu’en ont pensé les étudiants ?

Après plus de trente ans d’enseignement à l’université, je n’aurais jamais imaginé passer un semestre complet à faire cours 100% en ligne à des étudiants que je n’avais jamais vus, que je ne pourrais pas voir et que je ne verrais jamais plus ! Il aura fallu un nouveau confinement en raison de la pandémie de COVID-19 pour que je vive cela. Pour la première et dernière fois de ma carrière je l’espère ! La classe renversée qui s’inverse à distance. L’année dernière à partir de mars 2020, la situation avait été un peu différente car j’avais déjà terminé les deux tiers de mon cours en classe lorsque nous avions dû passer à distance. Je connaissais donc bien tous mes étudiants, 48 au total, et il m’a été assez facile de m’organiser avec eux pour poursuivre le semestre en distanciel. Ma classe « renversée » dans laquelle je leur demande de construire le cours en équipes, s’était ainsi transformée en classe « inversée » à distance. Cela a consisté à leur faire des mises au point sur des notions de génétique, à répondre à leurs questions pour leur apporter un renforcement de connaissances en lien avec leurs chapitres. La classe reversée en 100% distanciel…. Savoir plus >

Amène ton blème !

Cliquez sur ce lien pour vivre ou revivre en mode vidéo la discussion d’Amène ton blème #1  Amène ton blème ! Viens donc avec tes échecs, en particulier ceux que tu as eus en tentant d’innover en classe, et parlons-en de manière à trouver une solution. Telle est la proposition de ce nouveau format d’atelier collaboratif, particulièrement original, qui a été imaginé par HÉMiSF4iRE Design School, dès le début de cette année 2021. Le concept est celui des « failcamps » qui conduisent au succès par échanges constructifs autour de l’échec. En deux mots, des acteurs de terrain viennent présenter leurs échecs lors de tentatives d’innovation pédagogique pour une résolution de problèmes qui se fait en équipes et de manière collaborative. Le premier #ATB, reporté ici, a eu lieu le mercredi 13 janvier 2021 de 16h à 17h30. Les inscriptions libres avaient été enregistrées sur une billetterie  https://lnkd.in/dSppvHu de manière à recevoir le lien Zoom. Merci à Carole BLARINGHEM, directrice de l’innovation pédagogique chez HEMiSF4iRE et première « apporteuse de blème », pour avoir accepté d’essuyer les plâtres et à la quarantaine de participants (ils étaient 70 inscrits en ligne) qui ont accepté de jouer le jeu pour challenger ce premier prototype de failcamp. Le… Savoir plus >